Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ascension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Ascension   Sam 15 Jan 2011 - 11:39

Au moins il fait l'unanimité. :noel:

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Gropoulou

avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 21
Localisation : Loin dans l'Ouest ...

MessageSujet: Re: Ascension   Sam 15 Jan 2011 - 12:13

C'est la première fois que je lit une Fic D'arghit,et franchement,c'est une très bonne surprise :noel:

On ressent bien les émotions des persos,les combats son bien décrit,très agréable à lire ...

Continue comme ça :oui:

_________________
"La peur n'est pas le but,la peur est l'outil"

Konrad Cruze le Night Haunter ,Primarque des Night Lords.
Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 25 Jan 2011 - 19:08

Tarkis, monde pénitencier

Il faisait chaud. Chaud et surtout humide. Les jungles délétères de Tarkis n'étaient certes pas connues pour le hospitalité, mais pour y avoir vécu, Soixante-Sept pouvait affirmer que les rumeurs étaient bien en dessous de la réalité. Sa combinaison était toute poisseuse, et la transpiration n'arrangeait pas les choses. Heureusement, sa « maison » n'était plus très loin. Il marcha encore quelques centaines de mètre avant de se trouver en face de la paroi métallique de son abris, une petite navette biplace suffisamment spacieuse pour y vivre un temps. Il écarta les quelques fougères qui la dissimulait grossièrement puis tapota son code personnel sur le clavier avant d'enter.

Une fois le sas de décompression passé, il s'empressa de ranger le fusil exitus qu'il portait en bandoulière et d'ôter sa combinaison furtive d'assassin vindicare. Il prit ensuite une douche salvatrice qui le débarrassa de toute la sueur qui recouvrait son corps. Cela faisait déjà une semaine qu'il vivait dans ces conditions plus que spartiates. Il avait beau avoir été entrainé à cela comme tout bon membre de l'officio assassinorum, ce monde le poussait dans ses derniers retranchements. En effet, au delà son climat tropical, Tarkis avait pour singularité d'être composée d'une roche rare et particulièrement prisée par le Mechanicum. Le problème venait du fait que, une fois absorbées par la flore luxuriante, des particules microscopiques de cette roche se rependaient dans l'air, le rendant irrespirable. Il fallait donc en permanence une combinaison intégrale et hermétique pour sortir, ce qui, avec la chaleur, était difficile à supporter. Seules certaines zones, vides de tout végétations et protégés par des générateurs de champ magnétiques permettaient la vie. Mais pour éviter de se faire repérer, l'assassin devait à tout prix fuir ces zones.

En sortant de sa douche, le torse encore ruisselant, Soixante-Sept vit ce qu'il attendait depuis si longtemps. Une diode rouge clignotait dans le cockpit, indiquant la réception d'un message. Il activa immédiatement la rune correspondante et une voix qu'il estimait appartenir à Jonas Kastan se diffusa dans l'habitacle de sa navette.

« Arrivons dans une semaine, exécutez vos ordres et préparez le terrain »

Le message était simple, non sécurisé et non crypté. Une nouvelle marque de l'orgueil démesuré de l'inquisiteur Balacruf. Quelque part, Soixante-Sept détestait cet aspect de la personnalité de son maitre lui étant toujours prudent et à l'affut du moindre danger. Il savait remettre en question les méthodes de son supérieur n'était pas son rôle mais ça le gênait tout de même.

Quoi qu'il en soit, il était trop content d'enfin pouvoir entrer en action. Le message était daté d'il y a quatre jours, ce qui lui en laissait deux pour agir, mais il était inutile d'attendre plus longtemps. Il enfila sa combinaison, passa son fusil en bandoulière et son pistolet à la ceinture. Restait à bien choisir ses munitions. Il prit deux chargeurs de cinq balles turbo penetrator et trois de balles classiques. Sa cible principale était un blindé après tout. Fin prêt, Soixante-Sept plongea une nouvelle fois dans l'environnement hostile de Tarkis.

Il progressait vite. La connaissance qu'il avait acquis de ce terrain combiné à ses capacités surhumaines lui conférait une certaine aisance dans ses déplacements. D'autant plus qu'il était certain que personne d'autre ne s'aventurerait dans cette jungle. Au bout d'une dizaine de minutes de marche forcée, il atteignit son premier point d'observation.

En contrebas se trouvait un spatioport, sa cible. Il devait faire en sorte que les forces de l'inquisition puissent se poser en toute sécurité sur Tarkis. Il dégaina son fusil et mit la lunette devant ses yeux. De là où il était, il percevait avec précision toute l'activité des renégats qui occupaient l'endroit. Certains arboraient l'uniforme des gardes de Lacra, un monde voisin su système. Les autres, ne portaient qu'un ensemble hétéroclite de vêtements divers et variés couplés à quelques pièce renforcés. Les mineurs affirma Soixante-Sept, d'anciens prisonniers déportés ici pour travailler par le Mechanicum. Désormais, unis dans l'hérésie, détenus et geôliers défendaient ensemble ce spatioport, seul endroit des alentours où des navettes pouvaient se poser.

Le vindicare balaya la zone du regard avant de trouver ce qu'il cherchait: la « colonne » de blindés détournés par les rebelles. Elle constituait la plus grande menace pour les vaisseaux de débarquement, sans elle, cette endroit tomberait en quelques minutes. Soixante-Sept s'attarda sur le blindé du centre, le Baneblade. Que des insurgés soient parvenus à détourner un tel mastodonte relevait de l'exploit, qu'ils aient trouver un équipage complet capable de le piloter tenait du miracle. Mais les faits étaient là. Le super-lourd patrouillait, entouré de cinq Leman Russ, trois normaux qui ouvraient la marche, un executioner et un vanquisher sur ses flancs et deux batterie antiaériennes Hydra lui emboitant le pas.

Il devait tous les détruire, un vrai défi, même pour lui. Il se releva, apercevant au loin une grande tour d'obsidienne. Cette tour était littéralement sortie de nulle part pour venir se poser dans la cour du pénitencier situé à plusieurs kilomètres du spatioport. Depuis cet évènement, la folie s'était emparée de tous les résidents de la prison. Le Mechanicum ayant formellement interdis de bombarder la zone, l'inquisiteur Balacruf avait été mandaté pour purger la zone. Sans un bruit, Soixante-Sept quitta sa position en direction d'un poste de tir.



Manians Phosae, quartiers d'habitation

Minos avait toujours trouvé sa cabine trop petite, et il fallait bien avouer que c'était le cas. Toute sa vie tenait dans cette petite pièce d'une dizaine de mètres carrés aux parois de métal froides et anonymes. Pourtant, c'était son foyer, son chez lui comme il disait. Bien sur il enviait son maitre qui s'accordait une suite luxueuse avec tout le confort possible et imaginable mais il savait apprécier le peu que la vie lui donnait. Il avait appris à l'apprécier.

Il demeurait allongé sur son lit, torse nu, juste recouvert par les quelques bandages qu'il lui restait. Aujourd'hui encore, maitre Balacruf lui avait fait subir un entrainement psychique intense. Minos ne protestait jamais, c'était pour son bien, il le savait. Sans cela, il risquait à chaque instant de devenir une le vaisseau d'une créature du Warp, et cela, il ne pouvait se le permettre. Pour lui bien sur, mais surtout pour tous ceux qui l'entouraient. Au diable sa propre existence tant que les rares personnes qu'il chérissait vivaient.

Une série de coups léger frappèrent la porte métallique de la chambre de Minos. Las, il ne daigna même pas se lever pour ouvrir et se contenta d'appuyer psychiquement sur la rune de commande, espérant que son maitre ne remarque rien. Anri se précipita à l'intérieur pour se jeter sur le lit de Minos, lit bien trop petit pour accueillir deux personne. La jeune fille s'affala sur le corps contusionné de son hôte, lui arrachant un horrible cri de douleur qui résonna dans les coursives du cuirasser.

-An.. Anri... Qu'est ce que tu veux? Ça fait mal...

Elle ne dit mot, restant allongée, la tête contre la poitrine de Minos. Le psyker sentit que quelque chose d'humide coulait sur son torse, des larmes.

-Anri? Ça va?
-Minos... promets moi... que tu resteras toujours avec moi... s'il te plait.

Elle parlait à voix basse, murmurant presque, elle d'habitude si exubérante et pleine de vie. Minos savait que quelque chose n'allait pas.

-Que s'est il passé Anri? Qu'est ce que tu as? Demanda-t-il avec insistance, sans chercher à croiser son regard.
-Je t'en pris Minos... promets le moi...

Il aurait aisément pu s'introduire dans son esprit. Bien qu'il ne maitrisa pas cette technique à la perfection, elle était troublée et désorientée, le faire n'aurait posé aucun problème, mais il s'y refusa. Si elle ne désirait pas en parler il respecterait son choix. Cela faisait à peine six moi que Balacruf avait recruté la jeune fille. Instantanément, le courant passa bien entre les deux plus jeunes acolytes de l'inquisiteur. Minos fut trop content de rencontrer enfin une personne plus jeune que lui tandis qu'Anri idolâtra le jeune psyker. Pourtant, il sentait bien que quelque chose clochait avec elle. Il soupçonnait qu'elle fut atteinte d'un léger trouble mental, sans pour autant l'avoir signalé à quiconque. Il ne savait presque rien de son passé, surement avait elle vécu des choses inavouables. A son age, être aussi aguerrie dans l'art du sabre n'avait rien de commun, elle avait du subir un entrainement encore plus cruel que celui que maitre Balacruf lui faisait subir à lui. Si il avait appris à supporter cela, il comprenait que chez elle cela ai pu causer des dégâts à sa santé mentale. Mais quoi qu'il dise, il tenait à elle autant qu'elle tenait à lui. Il posa délicatement sa main sur sa tête et caressa sa chevelure douce et parfumée.

-Je te le promets, je te protègerais.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 25 Jan 2011 - 20:05

Intéressant. Court mais néanmoins suffisamment plein pour rendre ce passage très intéressant.
67 est assez mystérieux pour qu'on s'y intéresse et on commence à connaitre Anri depuis suffisamment longtemps pour que son tragique nous affecte. Bien manié :oui:

En attente de la suite :ok:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Ascension   Lun 27 Juin 2011 - 16:59

Joyeux Noël Arghit... :noel:


Citation :
Modéné avançait d'un pas décidé dans les coursives sombres du Manians Phosae. Il avait été affecté à la pire des mission qu'il pouvait imaginé, il servait d'agent de liaison entre le capitaine du vaisseau et son hôte actuel. La simple annonce qu'il devait faire risquait de le tuer. C'est avec une angoisse palpable qu'il pénétra dans les quartier de l'homme en question.
Ca commence par un passage sympathique, très belle entrée en matière qui donne tout de suite envie de lire la suite. Cependant, par la suite, on apprend pas pourquoi Modéné craint cette annonce simple pour l'Inquisiteur. Après tout, c'est pas comme s'il apportait une mauvaise nouvelle, c'est même plutôt une bonne nouvelle.


Citation :
Les raisons de se soulèvement étaient multiples et plus que justifiés, Ophicius étant réputée comme étant un monde où vivre était particulièrement difficile pour un roturier mais un tel affront à l'Imperium ne saurait rester impuni.
Ah oui, ça c'est l'Imperium que je connais. Fasciste, xénophobe, intolérant et méprisant sa propre population !
Bémol cependant, il faudrait indiquer le nombre d'habitants, voire une estimation du nombre de révoltés. Un monde ruche fait de 10 milliard à 500 milliard d'habitants. Donc c'est pas avec 5 ou 6 milliers de soldats que le problème sera réglé (sauf si se sont 5 ou 6 milliers d'Orks, là ça sera pas un problème vu qu'ils se reproduisent par spores... xD), même s'ils font les Spartans. Pour rappel, la bataille de Điện Biên Phủ a vue l'affrontement de 14 000 soldats "d'élite" contre 80 000 soldats-paysans vietnamiens (le rapport de force était égal à celui d'une armée composée de troupes de chocs contre des GI équipées de façon relativement sommaire, voire des ouailles du codex CDS). Et les soldats français ont quand même subis des pertes importantes (en %), beaucoup moins que les viet, mais c'est eux qui ont gagné la bataille et la guerre et ils étaient seulement six fois plus nombreux. Je te laisse imaginer ce que les FDP vont devenir s'ils se battent contre 100 milliards de miséreux déchaînés.


Citation :
Astelus fulminait. Son quartier général, une ancienne usine désaffectée grouillait de « soldats » désespérés par les rapports sur la situations. L'Imperium avait encore tout gâcher! Cette maudite Inquisition venait encore de ruiner tout ce pourquoi il se battait!
Précisons toutefois que l'Imperium se fout bien, la plupart du temps, de la nature du régime local, du moment qu'il remplit ses obligations. Sur les mondes sauvages moyen-âgeux ou sans civilisation, le gouverneur de l'Administratum se fait même passer pour un dieu qui règne en orbite géo-stationnaire, pendant que l'Ecclesiarchie répand le Credo Imperialis en contre-bas, alors bon...
Les révolutions peuvent être tolérées par l'Administratum et l'Inquisition, mais seulement si les nouveaux gouvernants remplissent leurs obligations et convainquent les autorités impériales que ça va continuer comme de juste. Après, il est logique que Balacruf décide de se joindre à la traque pour remettre à sa place l'Astartes et empêcher des idées anarchistes de se répandre à cause de lui.
Comparé à lui, le frère-sergent Astelus apparaît d'emblée comme un gentil et un messie en puissance, tout comme le Confesseur Dolan (qui est honoré dans tout l'Imperium) ou comme l'Inquisiteur qui avait mit à bas le tyran Varlak de Korsk II, et ce même s'il a ses défauts humains, sa fierté et sa rudesse.


Citation :
La morale de Jon ne lui dictait qu'une chose. Il ramassa l'enfant et le regarda dans les yeux. Étrangement, la vue d'un soldat en uniforme complet, dont le visage était recouvert par un masque calma le petit qui arrêta de pleurer. Il était l'innocence même. Un être pur, brut, capable de devenir n'importe quoi. Jon devait faire quelque chose pour cet enfant. Il regarda ses alentours, s'assurant que personne ne le regardait avant de tracer au couteau une profonde entaille sur le coup de bambin.
Le personnage de Jon est un anti-héros incompris, mais c'est un très bon soldat. Sa santé mentale survivrait sans aucun doute face au Chaos, du moins pendant un temps... jusqu'à ce que ses remords et ses doutes refassent surface.


Citation :
Satisfaite, la sœur reporta son attention ailleurs. Elle n'avait pas vu la l'énorme masse bleue sauté du véhicule avant sa destruction, ni le projectile fuser vers son visage. La tête de sœur Thérèse explosa littéralement, projetant des morceau de sa cervelle sur ses camarades (...) Le combat était terminé. Les dix corps gisaient là, perdus dans cette rue. Les civils survivants acclamaient leur sauveur mais Astelus ne pouvait pas gouter à ce plaisir. D'un pas décider, il se dirigea vers son prochain combat.
Tout ce passage est d'une qualité exceptionnelle, une scène d'action cinématographique. :fete:


Citation :
Bien sur, une fouille était toujours nécessaire pour n'oublier personne mais le traitement était plus qu'efficace. Le sergent Irenicus était fier de son escouade, ils étaient de vrais professionnels. Là où certains FDP hésitaient à tirer, eux le faisait sans aucun état d'âme. Ils étaient tous parfaits, de véritables machines, des armes vivantes prêtes à être utilisées par le tout puissant Imperium.
C'est fou le nombre de partisans du Satsujinken qui pourtant en appréhende difficilement les bases théoriques. :doute:

Citation :
Comment un humain pouvait il vivre dans ce genre d'endroit? C'était la question qui était venue à l'esprit du soldat Anderson des FDP d'Ophicius dès qu'il avait vu l'intérieur des grandes tours d'habitation de la sous-ruche (...) L'usage d'armes explosives avait donc été formellement interdis et Jon et ses hommes n'avaient pas eu le droit d'emporter de grenades avant le déploiement. Par contre, les lances-flammes avaient été recommandé pour la mission.
Il y a un changement de point de vue du preier paragraphe aux suivants, on passe du point de vue du FDP Anderson à celui de Jon Irenicus des Troupes de Choc Inquisitoriales.


Citation :
Il était maintenant celui qui était traqué, la proie des envahisseurs. Son bolter était vide depuis longtemps déjà. Il avait dû utiliser ceux des sororitas, trop petits pour sa main.
J'apprécie ce détail. Toutefois, normalement, leurs munitions sont les mêmes et sont compatibles, il peut donc se contenter de prendre les chargeurs sur leurs cadavres. ;)


Citation :
L'astartes prit le plus d'élan possible et sauta en direction de ses cibles en contrebas, lame énergétique au clair. Le bruit de ses lourds pas était couvert pas celui, bien plus fort du chaos ambiant. Il avait mainte fois mené ce genre d'assaut avec ses frère, la différence était que cette fois ci, il n'avait pas de réacteurs dorsaux pour contrôler sa trajectoire. La sororita ne le vit qu'au dernier moment.
Un petit côté Tenchu ? J'adore ! Surprise, Cindy ! Ca aurait été mieux s'il avait atterit sur les épaules de l'une d'entre elles, l'écrasant sous son poids, avant de découper la suivante dans l'instant. :)


Citation :
Il tenta une attaque de taille au niveau de son torse mais sa lame ne trancha que l'air. La sœur avait esquivé son coup, elle était beaucoup mieux entrainé que les autre qu'il avait déjà affronté. De sa main libre, il assena un coupe de poing à son adversaire qui l'envoya au sol.
Touche de réalisme au combat. Ce n'est pas par ce qu'il s'agit d'un PNJ que le personnage nommé est forcément plus fort et plus intéressant que lui - même si c'est souvent le cas. Par ailleurs, normalement les SoB sont un peu la version soeur Thérésa du SAMBO, un mélange d'arts martiaux anciens, mais qui depuis Vandire n'aboutit vraiment qu'avec l'expérience au CàC (Séraphines et cheftaines donc).


Citation :
Son poing se serra sur la poignée de sa lame. Si il devait périr, c'était au combat! Il chargea ses ennemis en hurlant, attendant l'ultime sentence.
Un petit cri de guerre chapitral serait le bienvenu.


Citation :
Le regard des deux homme se croisa. Enjoncé dans son armure, l'inquisiteur Ernst Balacruf n'avait pas grand chose à envier à un astartes. Du haut des deux mètres vingt, il ne paraissait pas ridicule face à Astelus, au contraire. Son crane chauve, recouvert de tatouages ne faisait qu'accentuer ses traits creusés, signes de son age avancé. Tout ce que parvenait à voir l'astartes était le regard bleu acier de son adversaire, le reste de son visage étant masqué par son gorgerin. Une seule question vint à l'esprit d'Astelus: comment un humain normal pouvait il espérer rivaliser avec lui au corps à corps?
Deux mètres vingt, c'est gigantesque. C'est la taille normale des astartes. Bon, de nos jours il y a encore plus grand que ça, selon le Livre des Records, mais en général on parle d'abhumains ou d'humains modifiés (génétiquement ou cybernétiquement).


Citation :
Astelus avait toujours haïs les psyker, ces mutants insultant l'Empereur. Qu'une de ces aberration puisse être inquisiteur le dégoutait. L'Imperium était pervertit par les gens comme eux, par eux et par tous ces sales traitres qui ne pensent qu'a leurs profits personnels. Il devait les tuer, tel était le devoir de l'Astartes, tel était son devoir, sa volonté! Il voulait tuer, juste tuer.
Certains Chapitres de l'Adeptus Astartes n'ont pas suivit la réhabilitation du Librarium, initiative prise par Roboute Guilliman, mais sont restés fixés sur le Concil de Nikaea avec une vision extrême. Néanmoins, même ces chapitres acceptent de combattre avec les Chevaliers-Gris - pour ceux qui connaissent leur existence - car ils les savent d'une pureté infaillible et de remarquables combattants.


Citation :
'est là qu'il le vit. Le diable, le démon ou quelque-soit son nom et sa nature., ce monstre sans visage qui venait de tuer ses parents. La peine fit place à la haine, le désir de vengeance remplaça la tristesse. Il ne voulait plus que la mort de cet être abject.
J'apprécie cette touche réaliste de manichéisme en temps de guerre.


Citation :
A vrai dire, personne ne voulait s'interposer. Les ophiciens était trop content que cet inquisiteur s'éloigne enfin et la chanoinesse pensa qu'elle serait bien aise d'être enfin débarrasser de ce fou sanguinaire. Elle se maudit elle même d'avoir oser penser cela et nota dans un coin de son esprit les pénitences qu'elle s'infligerait le soir venu mais le fait est qu'elle ne pouvait pas supporter l'arrogance et me mépris de cet homme, tout seigneur inquisiteur qu'il était.
Quoi, pas de monodominance chez la Chanoinesse ? ^^'


Citation :
Il s’arrêta quelques secondes pour admirer Sa statue, trônant fièrement au centre de la place. L’Empereur y était représenté un bras tendu en avant, invitant Ses fidèles à avancer devant Lui. Un serpent, emblème d'Ophicius était enroulé autour de ce bras et dévoilait ses crocs, menaçant Ses ennemis. Un bouclier pendait à Ses pieds, rempart infranchissable protégeant les fidèles de la vraie fois.
Foie avec un e. ;)
Sinon, l'Inquisiteur est effectivement très sanguinaire, il voit l'Empereur presque comme le sont les dieux du Chaos. Je crois que je préfère encore l'Inquisiteur des Frères Karamazov, cynique, professionnel et athée, et ce même s'il est une calomnie de Tomàs de Torquemada.


Citation :
Comme il s'y attendait, le gamin revint rapidement à la charge, envoyant une nouvelle vague de force à son intention. Juste avant l'impact, Ernst libéra l'énergie retenue dans sa paume vers le sol. La force kinétique le projeta dans les cieux. Il décolla pour arrivé à plusieurs mètres du sol, volant sur des ailes éthérées. Il adorait ça! L’ivresse du combat, ce sentiment de danger permanent, flirter avec la mort. Tout cela n’était que le pain quotidien d'un inquisiteur, qu'il soit proelius, investigateur ou même simple doctus, qu'il soit psyker ou humain, puritain ou radical.
Pas mal comme passage. Tout de même, le pain quotidien c'est surtout la paperasse, la bureaucratie, les enquêtes qui traînent en longueur et la gestion du personnel de la suite... Bon, il y en a un qui a trouver une milleur idée pour gérer son temps de travail, chercher des psykers et les exécuter : tous, Astrophates, Assermentés et Archivistes compris. Apparement, les seuls qu'il n'attaque pas sont les CG (sinon il aurait fait long feu à coup d'Incinerator).



Citation :
-Nous allons appeler un Vaisseau noir sous peu, quels sont vos ordres concernant cette ruche? Continua t elle.
-Ne le touchez pas! Répliqua son supérieur avec véhémence.

La chanoinesse s'arrêta nette dans son mouvement, interloquée.

-Je vous demande pardon excellence?
-Je vous interdis de l'emmener, il est à moi! Ce petit est comme un diamant brut, prêt à être taillé et façonné selon ma volonté. Dans des années, il sera probablement un grand inquisiteur auquel vous devrez obéir. Faites plutôt appeler une navette, je retourne sur le vaisseau en orbite, avec lui.
De toute façon, les Vaisseaux Noirs sont gérés par l'Inquisition, pas par l'Ecclesiarchie.


Citation :
Cela faisait plus d'une heure que l'inquisiteur Balacruf observait l'enfant en train de dormir sous la garde du plus puissant intouchable qu'il ai pu trouver. C'était la première fois qu'il rencontrais un psyker si puissant et si jeune, une force brute prête à être domptée. Avec lui, il réaliserai de grandes choses, il en était certains.
A partir de classe Alpha, ils sont souvent jugés trop dangereux pour vivre, et sont donc généralement exécutés immédiatement.


Citation :
-Qu'importe! J'en ai un bien meilleur pour lui! Une ancienne légende de Terra mentionne un roi qui était si sage que les dieux l'avaient choisi pour être juge au royaume des mort. Il était celui qui récompensait les justes et punissait les impies. Ne trouves tu pas que cela sied à merveille au rôle qu'il aura dans notre entreprise? Tel sera donc son nom désormais, Minos.
Prénom d'inspiration mythologique ? Parfait. :)


Fin du Prologue, on passe au Chapitre 1er.

Citation :
La lame était courbe, avec un unique coté tranchant, il s'agissait d'un sabre, un long sabre probablement. Ne perdant pas une seule seconde, l'homme se mit à courir dans la direction opposé.
J'adore les sabres... :oui:


Citation :
Valneth, Minos Valneth car tel était son nom put se décaler sur le coté pour éviter de se faire proprement découper en deux mais il ne put empêcher la lame de gouter son chaire, lui laissant une fine estafilade pourpre sur le front tandis que les étincelles électrique lui picotaient la peau. Dans un rapide mouvement, Minos inversa la prise sur sa lame gauche et tenta de frapper l'ombre dans le dos. Celle ci n'eut d'autre choix qu’esquiver, permettant ainsi Minos d'enchainer d'une taille de sa lame longue, creusant une large crevasse dans la combinaison de cuir elle aussi noire de son adversaire, mettant à nue la délicieuse peau blanche cette ombre. Elle se retrouva à son tour dans la lumière n'exposant qu'une cagoule sombre et des formes timides cachées par une combinaison d'assassin renforcée.
Et j'aime encore plus les katana, même quand ils sont maniés par des cultistes de Parque. Toutefois, les assassins tendent à utiliser des ninja-to qui sont moins encombrants et plus polyvalents et adaptés au ninjutsu.


Citation :
Soudain, le monde fut baigné de lumière tandis que toutes les lampes de la quatrième soute du Manians Phosae se rallumaient à l'unisson. Minos ouvrit à moitiés ses yeux, rampant toujours au sol, face contre terre.
C'est bien amené, mais on préssent facilement que la situation va finir comme ça. J'avais fais un texte où on se retrouvait dans une intro semblable, mais pour tromper le lecteur. :)

Citation :
-Minos-sama!

Minos fut à nouveau percuté, non sans violence mais avec affection pour une fois. Rien qu'a la voix, il avait reconnut Anri Kuroken, la cadette de l'équipe inquisitoriale. Malgré ses seize ans d'age, elle maitrisait déjà mieux le combat au corps à corps que la plupart des autres combattant du vaisseau.
On sent l'influence manga. x)
Ceci dit, je ne suis pas trop fan des noms qui sortent du processus d'évolution linguistique normal (voilà pourquoi Tolkien est impeccable de ce point de vue), alors la plupart du temps je prends des prénoms japonais qui existent vraiment. :p


Citation :
-Patron, il a tenu tout ce temps contre une cinquantaine des meilleurs guerriers de ce secteur et ce en ayant un minimum de ration! C'est déjà énorme! Intervint Mikaelis
-Silence! Si cela avait été moi, ces cinquante personnes seraient morte, une par une! Si il veut devenir mon successeur, il devra faire mieux que ça! Comprends tu Minos?
Tu chope tes idées d'entraînement dans des vieux manga de Kung Fu ou dans de longues discussions philosophiques avec Rambo ? Shocked


Citation :
-Et pour faire quoi? Je suis un monstre aux yeux de l'humanité. Beaucoup ne doive pas avoir plus d'estime pour moi que pour un ork. Je suis un monstre et ça jamais ça ne changera...
Les orks font de meilleurs combattants que la plupart des humains. Ils sont génétiquement programmés pour être combatifs, forts, endurants et agressifs. Ils peuvent même encore combattre avec un membre arraché. Le seul problème, c'est qu'ils sont difficile à contrôler. Eventuellement, un Callidus pourrait se faire passer pour un chef de guerre ork ou un conseiller de celui-ci, et manipuler ses décisions pour qu'il laisse tranquille les mondes impériaux civilisés, cardinaux et space marine.


Citation :
Combien d'autres enfants ont à dix ans tués plus de personne qu'ils n'ont d'amis? Je suis un boucher, je n'aspire pas à autre chose et comme maitre Balacruf, je serais plus tard un bouclier pour l'Imperium, je ne veux rien d'autre!
Beaucoup, pas besoin d'être psyker pour ça. Il suffit d'être un asocial sans amis et d'avoir une mère morte en couche. :-p


Citation :
Il savait qu'elle avait perdu son fils à cause du seigneur inquisiteur il y a des années déjà. Si il la considérait comme une mère, elle voyait en lui son fils disparu. Les rumeurs disaient même que le père de cet enfant était Balacruf en personne. Se pouvait il qu'elle ai un jour aimé celui qu'elle traite si promptement d'abomination?
Ca expliquerait pourquoi il laisse cette dissidente réfractaire en vie. :oui:


Citation :
Ernst aimait définitivement bien cet homme. Dans sa longue carrière, peut avaient été ceux à oser lever la voix contre lui si bien qu'il trouvait ça plutôt divertissant désormais.

-Ce sera à moi d'en décider, pas à vous. Vous pouvez disposé Jon... as. Ah et contactez Soixante-Sept, dites lui de commencer les opérations.
Ouch ! C'est ce que l'on appelle un chef de syndicat d'ouvriers mécontents, ça... Enfin bon, niveau indemnité de licenciement, censeur d'un Seigneur Inquisiteur ça vaut pas un pet de lapin crétin. : :albino: :


Citation :
Anri elle pénétra, hésitante dans l'antre de l'inquisiteur.

-Vous vouliez me voir maitre? Demanda t elle timidement.
-Oui ma petite. Enlèves tes vêtements.

Sans mot dire, elle commença descendre la fermeture éclair de sa combinaison. Ernst lui, dévoila ses canines dans un sourire carnassier comme il savait si bien en faire.
Il paraît que les vieux qui passent leur jeunesse à rester sérieux finissent tous par courir après les gamines. N'empêche que là, on a carrément du Justin Bieber en concert au Vatican... :hum:


Citation :
Il faisait chaud. Chaud et surtout humide. Les jungles délétères de Tarkis n'étaient certes pas connues pour le hospitalité, mais pour y avoir vécu, Soixante-Sept pouvait affirmer que les rumeurs étaient bien en dessous de la réalité (...) Une fois le sas de décompression passé, il s'empressa de ranger le fusil exitus qu'il portait en bandoulière et d'ôter sa combinaison furtive d'assassin vindicare.
On sent l'influence de Hitman. Mais pour le représenté en version 40k, les assassins du fluff V1 étaient mieux, car ils avaient accès à la Polymorphine, et 47 est un tueur fantôme. A la limite, un Calidus de genre masculin (très rare, mais ça existe) ou mieux, un assassin du Temple Venenum, qui ont accès à la polymorphine et tuent avec du poison de préférence, et qui font donc de bons tueurs fantômes.

... N'empêche que je préfère Duke Togo. x)


Citation :
Cela faisait déjà une semaine qu'il vivait dans ces conditions plus que spartiates. Il avait beau avoir été entrainé à cela comme tout bon membre de l'officio assassinorum, ce monde le poussait dans ses derniers retranchements (...) Seules certaines zones, vides de tout végétations et protégés par des générateurs de champ magnétiques permettaient la vie. Mais pour éviter de se faire repérer, l'assassin devait à tout prix fuir ces zones.
C'est difficilement supportable, en effet, mais précisons une chose tout de même. Les assassins de l'Officio Assassinorum possèdent une peau synthétique améliorée semblable à la carapace noire et qui les fournit en oxygène en permettant à leur peau de respirer. Ils peuvent aussi survivre dans le Vide spatiale pendant un temps grâce à ça. Mais même sans, ils peuvent très bien accomplir des exploits tels que casser de l'acier à mains nues ou être insensible à l'eau bouillante.


Citation :
Le message était simple, non sécurisé et non crypté. Une nouvelle marque de l'orgueil démesuré de l'inquisiteur Balacruf. Quelque part, Soixante-Sept détestait cet aspect de la personnalité de son maitre lui étant toujours prudent et à l'affut du moindre danger. Il savait remettre en question les méthodes de son supérieur n'était pas son rôle mais ça le gênait tout de même.
L'Inquisition travaille main dans la main avec l'Officio Assassinorum, mais ce n'est qu'un commanditaire, et l'Officio est une organisation distincte avec son propre Haut-Seigneur, tout comme les Chambres Militantes sont distinctes. C'est quelque chose que l'on retrouve aussi chez Arax, mais ça ne me plait pas vraiment que des Assassins soient tout à fait rattachés au service d'un Inquisiteur.


Citation :
Minos ne protestait jamais, c'était pour son bien, il le savait. Sans cela, il risquait à chaque instant de devenir une le vaisseau d'une créature du Warp, et cela, il ne pouvait se le permettre. Pour lui bien sur, mais surtout pour tous ceux qui l'entouraient. Au diable sa propre existence tant que les rares personnes qu'il chérissait vivaient.
Roh... Arghit ! On dirait que c'est Arax qui l'a écrit, tellement ce passage est zarbi... Aller, gros plan.

Minos ne protestait jamais, c'était pour son bien, il le savait. Sans cela, il risquait à chaque instant de devenir une le vaisseau d'une créature du Warp, et cela, il ne pouvait se le permettre. Pour lui bien sur, mais surtout pour tous ceux qui l'entouraient. Au diable sa propre existence tant que les rares personnes qu'il chérissait vivaient.

... :hum: :rire2:


Citation :
Elle ne dit mot, restant allongée, la tête contre la poitrine de Minos. Le psyker sentit que quelque chose d'humide coulait sur son torse, des larmes.
Ouch ! On comprend pourquoi. Petite précision toutefois. Dans les sociétés Confucéennes, il était fréquent qu'un homme aisé ait plusieurs épouses (concubines officielles uniquement au Japon et une seule épouse officielle), en général une ou deux, voire trois ou quatre pour ceux qui étaient riches (le Juge Di Renjié Huaiying avait trois épouses, et pourtant il avait commencé sa carrière de façon assez humble, puisque c'était un juge de province intègre, puis un premier ministre humble et honnête, malgré l'impétuosité et la nymphomanie débridée de l'Impératrice régnante Wu Zetian).
Toutefois, même pour un fils adoptif, le fait d'avoir des relations sexuelles avec une femme qu'avait eut son père était considéré comme un inceste. Il est vrai que les moeurses et la morale évoluent beaucoup dans le temps, et que 40k est placé si loin dans le futur, justement pour qu'il n'ait quasiment plus rien à voir avec le monde que nous connaissons. Mais l'inceste demeure un tabou qui a la vie dure et courant à peu près partout dans l'Humanité. ;)




Opinion sur la fic : C'est un bon texte, mais très incomplet, et du coup ça m'aura prit moins de temps que je le croyais pour finir la lecture et les commentaires. Je partage également les opinions exprimées par Arax, sinon. Le sombre et dangereux, c'est approprié à 40k. Le titre me glace le sang par contre, "Ascenssion", la première chose à laquelle ça fait penser, c'est le Deamon Hood, car s'en est la traduction française. Si ton but est de raconter la transformation de Minos en Prince Démon, pourquoi pas, mais bon... En tout cas, ça mériterait une suite pour éclaircir un peu tout ça.

Bonne continuation ! ;)


Edit : pfiuuu.... Encore un commentaire fleuve comme ça, et je serais obligé de m'auto-proclamé Serial Comentator... :oui: :non:

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 5 Juil 2011 - 15:10

Citation :
Bémol cependant, il faudrait indiquer le nombre d'habitants, voire une estimation du nombre de révoltés.

Superflu. Je trouve vraiment pas ça important, des habitant y en a plein comme dirait un ork, ça suffit. Laisser cette information vague me permet en plus d'ajouter des détails qui me seraient pas venus à l'esprit de suite. C'est aussi pour ça que je ne date pas mon récit, ça évite les incohérences.


Citation :
J'apprécie ce détail. Toutefois, normalement, leurs munitions sont les mêmes et sont compatibles, il peut donc se contenter de prendre les chargeurs sur leurs cadavres. ;)

J'ai un doute. Le modèle Sororitas est, il me semble un peu plus petit que le modèle Astartes, par conséquent les chargeurs se doivent eux aussi d’être plus petit afin de garder les bonnes proportion. Ça rend difficile la compatibilité entre les armes.


Citation :
Un petit cri de guerre chapitral serait le bienvenu.

Astelus a, à ce moment la, renié son chapitre et l'Imperium. Il ne croit plus qu'en lui meme.


Citation :
Deux mètres vingt, c'est gigantesque.

C'ets là l’intérêt du personnage, il est hors normes, à tous point de vu.


Citation :
Foie avec un e. ;)

>Foi sans rien plutot. :noel:


Citation :
Sinon, l'Inquisiteur est effectivement très sanguinaire, il voit l'Empereur presque comme le sont les dieux du Chaos. Je crois que je préfère encore l'Inquisiteur des Frères Karamazov, cynique, professionnel et athée, et ce même s'il est une calomnie de Tomàs de Torquemada.

Il voit surtout l'Empereur comme une relique du passé, nécessaire pour assuré la cohésion de l'Imperium mais inutile à vénérer ou à respecter. Son idée c'est qu’il aurait mieux valu à la fin de l'Hérésie mettre en place un nouveau chez fort plutot que d'adorer le cadavre de l'Empreur.


Citation :
'adore les sabres...

Je l'aurais pas deviné. :noel:


Citation :
Ceci dit, je ne suis pas trop fan des noms qui sortent du processus d'évolution linguistique normal (voilà pourquoi Tolkien est impeccable de ce point de vue), alors la plupart du temps je prends des prénoms japonais qui existent vraiment. :p

Quand j'ai inventé Anri je regardais un animé dont le personnage se nommait ainsi. :albino:


Citation :
Tu chope tes idées d'entraînement dans des vieux manga de Kung Fu ou dans de longues discussions philosophiques avec Rambo ?

Non je m'inspire juste de mon enfance. :oui:


Citation :
Les orks font de meilleurs combattants que la plupart des humains. Ils sont génétiquement programmés pour être combatifs, forts, endurants et agressifs. Ils peuvent même encore combattre avec un membre arraché. Le seul problème, c'est qu'ils sont difficile à contrôler. Eventuellement, un Callidus pourrait se faire passer pour un chef de guerre ork ou un conseiller de celui-ci, et manipuler ses décisions pour qu'il laisse tranquille les mondes impériaux civilisés, cardinaux et space marine.

Ils n’empêche que pour la plupart des humain ne considèrent les orks que comme des barbares idiots. Ce qui n'ets pas non plus faux dans un sens.


Citation :
On sent l'influence de Hitman. Mais pour le représenté en version 40k, les assassins du fluff V1 étaient mieux, car ils avaient accès à la Polymorphine, et 47 est un tueur fantôme.

Euh... Je t’avouerai que je ne connais la série Hitman que de nom, elle est ou l'influence?


Revenir en haut Aller en bas
Gropoulou

avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 21
Localisation : Loin dans l'Ouest ...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 5 Juil 2011 - 15:30

Disons que Hitman s'appelle 47,et ton personnage 67,ceux qui connaissent font la liaison :noel:

Et Hitman a souvent un sniper avec lui. Même dans les hôtels ( Un château de cartes,,Blood Money :noel: )

_________________
"La peur n'est pas le but,la peur est l'outil"

Konrad Cruze le Night Haunter ,Primarque des Night Lords.
Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 5 Juil 2011 - 15:52

Ah... Ben au temps pour moi, je savais pas... Vais peut être changer le nom du coup.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2326
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 5 Juil 2011 - 16:59

Citation :
Astelus a, à ce moment la, renié son chapitre et l'Imperium. Il ne croit plus qu'en lui meme.
Mais il croit toujours en l'Empereur. Même s'il a perdu de sa conviction dans cette Foi.


Citation :
Quand j'ai inventé Anri je regardais un animé dont le personnage se nommait ainsi.
Moi aussi, j'aime bien les animés. Mais ça ne me dit rien. Le titre (si tu t'en souviens ^^) ?


Citation :
Il voit surtout l'Empereur comme une relique du passé, nécessaire pour assuré la cohésion de l'Imperium mais inutile à vénérer ou à respecter. Son idée c'est qu’il aurait mieux valu à la fin de l'Hérésie mettre en place un nouveau chez fort plutot que d'adorer le cadavre de l'Empreur.
Athée et cynique, hein... Ca me fait penser au Grand Inquisiteur de Dostoïevski, une infâme calomnie soit-disant inspirée de Torquemada, mais remarquable sur le plan littéraire et philosophique.


Citation :
Et Hitman a souvent un sniper avec lui. Même dans les hôtels ( Un château de cartes,,Blood Money )
Sniper qu'il range démonté dans une mallette conçue pour ça, et qui l'immunise aux détecteurs de métaux. Mais tu peux garder le nom de 67. Les noms de code mystérieux sont bien pour les assassins.

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Ascension   Mar 5 Juil 2011 - 18:44

L'animé c'est Durararara.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ascension   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ascension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ascension
» Tournoi Mai 2010 = jeudi de l'ascension le 13 mai
» Dark Ascension en Russe et en Allemand
» Magic : Avant première Dark Ascension - 28/01/2012
» Tournois Avant-première Obscure Ascension 27, 28, 29 Janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Fanfic et créations perso-
Sauter vers: