Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inquisition Impériale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 7 Mai 2012 - 19:33

Je sens que tu vas peut être avoir besoin d'une certaine bricole, par ce que quand on parle d'Arbites, on parle aussi d'émeutes, alors...

Citation :
Le bouclier répressif est comparable au bouclier Tempête, mais à la place du générateur de champ de force il est équipé d'une unité électrochoc. L'unite électrochoc emmagasine de puissantes charges électriques qui sont libérées sur la première cible avec laquelle le bouclier entre en contact. Les boucliers répressifs sont des armes anti-émeutes, c'est pourquoi leurs décharges électriques sont plus incapacitantes que réellement mortelles, bien qu'ils représentent tout de même un danger non négligeable pour les adversaires au corps à corps.

Les boucliers répressifs sont presque exclusivement utilisés par les troupes de choc de l'Adeptus Arbites. La seule vue d'une ligne de troupes de choc urbaines dissimulées sous leurs sinistres casques et armées de matraques énergétiques et de boucliers répressifs suffit bien souvent a dissuader le citoyen le plus vindicatif.
Extrait de Taran... ;)

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 7 Mai 2012 - 19:53

Citation :

Quelques paragraphes au-dessus, il se présente comme Yato Hamazui. ;)

Corrigé, voila ce que ça donne lorsqu’on écrit en étant fatigué...

Quoi qu'il en soit, merci pour ces deux commentaires, ça fait vraiment plaisir et ça motive pour continuer ^^

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Sam 12 Mai 2012 - 8:13

J'avais un peu de temps à perdre dans mon emploi du temps et j'ai relu la fiction depuis le début. Et j'ai le malheur de t'annoncer Arax qu'une erreur monumentale s'est glissée dans tes écrits de la 4ème Page. On ne l'avait pas remarquée plus tôt, sans doute à cause du temps de latence entre chaque post. Et de ton travail plus intuitif que méthodique sur cette fiction.

Passage 1 :
Spoiler:
 
&

Passage 2 :

Spoiler:
 

... C'est triste, mais tu vas devoir faire un choix. Tuer Ceres ou le licencier d'abord. :rire2:

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Sam 12 Mai 2012 - 8:16

Je croyais l'avoir édité :(
Faut croire que je ne l'ai fait que sur mon fichier original ^^

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Dim 20 Mai 2012 - 8:13

Ah ! Au fait...

http://www.atorgael.com/baalmoloch/wp-content/gallery/baal-inquisiteur/inquisiteur-22.png
&
http://www.atorgael.com/baalmoloch/wp-content/gallery/baal-inquisiteur/full61.png

L'assassin de la bédé de Baal-Moloch est un homme (et l'auteur le montre avec arme à feu, mais il dit aussi pouvoir assassiner avec les deux), mais ça ressemble assez à Solonis, non ? :rire2:

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Dim 3 Juin 2012 - 13:59


La navette avait de nouveau décollé des docks orbitaux une heure plut tôt, plongeant vers la surface en un vol majestueux.

Altar-Terminus présentait véritablement un spectacle impressionnant. Ses larges plaines de sable rouge ponctuées ici et là de chaines de volcans d'où l'on pouvait voir s'écouler ici et là une rivière de lave, ponctuées ici et là de cultures florissantes croissant sur les terres nourries par les éruptions passées ne représentait qu'une des facettes de ce monde. Un bandeau vert séparait les mers de l'intérieur de terres, seule place où la végétation se développait en toute liberté et où les rivières souterraines se présentaient enfin à la surface à une température raisonnable. Les mers pour leur part, n'étant de nouveau victimes de la pollution impériale que depuis quelques siècles avaient gardé une grande beauté et si l'on était suffisamment bas en altitude, on pouvait voir de temps à autre une des créatures gargantuesques qui les habitaient.

Par la baie d'observation, Livia, confortablement installée, pouvait voir défiler sous ses yeux les kilomètres alors qu'elle finalisait son approche de la ruche Harteris. Déjà elle voyait au loin les cheminées de ses innombrables usines ainsi que le réseau de routes s'étendant alentour comme une toile dont les grandes sociétés auraient été les araignées.

L'aéronef ne fit qu'un passage au dessus de l'agglomération construite à flanc de volcan avant de plonger dans son cratère et d'entrer dans la chambre magmatique.

Si l'extérieur de la ruche ne possédait aucune beauté et si les tunnels situés juste au dessous de la surface où vivaient les ouvriers, n'ayant ainsi que quelques ascenseurs à prendre pour rejoindre leurs lieux de travail, la chambre magmatique, domaine de l'élite locale et de leurs entourages de profiteurs n'était pas dénué de magnificence. Large de près de quatre kilomètres de diamètre, le fond de la chambre était en permanence occupée par un vaste lac de lave d'où émergeaient des centaines de tuyaux aux extérieurs de bronze, remontant dans un élégant entrelacs les parois de roche pour alimenter les industries avec la lave si communément utilisée. Sur ces même parois, organisés en balcons, se trouvaient des quartiers d'habitations protégés de la chaleur accablante par des serres de cristal et où toutes les demeures avaient été bâties en suivant les canons de l'architecture néo-orchane avec grand brio.

Là où la plupart des cités impériales logeaient leurs plus éminents membres dans les hauteurs de spires émergeant des nuages de pollution régnant plus bas, Harteris avait créé ce sanctuaire d'une grande élégance au bord même de ce qui faisait sa richesse, au dessous des miséreux mais ainsi hors de portée de leurs malheurs.

La navette de la libre marchande fit un nouveau tour, finissant de perdre toute vitesse, avant de laisser ses propulseurs la diriger lentement vers un de ces quartiers balcons où se trouvait l'hôtel qu'elle avait réservé à son arrivée en orbite. Un dôme de verracier s'ouvrit devant le petit vaisseau, le laissant poser ses patins sur une plateforme d'atterrissage décorée aux couleurs de la Sanus-Corporation. Le dôme se referma une fois l'appareil efficacement posé et il fallut un instant pour que les systèmes de ventilation de la zone n'évacuent l'air chaud entré en même temps que les nouveaux venu et que ceux-ci ne puissent enfin sortir.

Le comité d'accueil à destination de la libre marchande était autrement plus impressionnant qu'il ne l'avait été en orbite. Deux représentants visiblement importants de la Sanus étaient présents, chacun porté par un petit fauteuil anti-grav et entourés d'une douzaine de servants dans des uniformes soignés. Un moelleux tapis bleu royal avait été déployé, conduisant de la navette jusqu'à la sortie de la zone d'accueil, témoignant de la prise en compte de l'origine de la visiteuse par ses hôtes.

Une nouvelle fois le petit son de clochettes se fit entendre alors que la marchande imposteur descendait de son transport. L'un des officiels se leva de son fauteuil et vint lui accorder un baise main en accord avec l'étiquette élonienne puis, sous le regard insistant de Livia, l'autre se leva à son tour, se souvenant qu'il était inconvenant aux yeux d'un natif du Domaine Aldéran de reste assis alors que quelqu'un de statut supérieur n'avait d'autre choix que de rester debout.

-L'hôtel Arcuda et la Sanus-Corporation sont honorés de recevoir une si illustre visiteuse que vous dame Miran, dit celui des deux qui s'était levé le premier. Nous avons fait préparer notre meilleure suite à votre attention et nous allons y faire transférer vos affaire à votre commandement. Les plus hautes instances de la corporation portent le plus vif intérêt à votre visite et seraient ravis de pouvoir vous rencontrer lorsque tel sera votre bon plaisir.

Alors que ses hommes se déployaient autour d'elle, toujours dotés de leurs armes blanches, Maria prit le temps de détailler ses interlocuteurs. L'un comme l'autre se tenaient bien et semblaient au fait de l'étiquette aldérane, ils devaient probablement être des agents de liaison responsables de tous les échanges avec des ressortissants du domaine Elonis mais à voir d'une part le regard baladeur du plus jeune et d'autre part les très légères sueurs que laissait échapper le vieux alors que des soldats d'élite se déployaient non loin de lui, elle devina qu'ils ne devaient pas être d'un statut supérieur à celui de chef des interprètes. Des êtres de peu de valeurs en somma mais qui pouvaient néanmoins lui apprendre peut être quelques petites choses.

-Vous avez vu beaucoup d'autres ressortissant de mon secteur au cours des derniers mois? demanda elle alors qu'elle se dirigeait vers la sortie de l'aire d'atterrissage, invitant les autres à la suivre. J'ai cru entendre que la firme Ether notamment avait quelques filiales dans l'autre ruche... quel est son nom déjà?
-La ruche Selensis madame, en effet, la société Ether y dispose d'une poupée mais elle n'est pour l'instant pas d'une grande importance et les ressortissants de celle ci tendent principalement à transiter par leurs propres hôtels ainsi que ceux de leurs sociétés alliées.
-J'imagine devoir en conclure que tel n'est pas le cas de la Sanus. Quels sont vos principaux partenaires à la surface? Si ma mémoire est bonne, vous êtes spécialisés dans les biens de consommation et uniquement basés sur ce monde, vous devez donc avoir de solides alliés pour assurer votre approvisionnement en matières premières non?
-Madame est perspicace.
-Madame a gagné à elle seule plus que certaines de sociétés de cette planète, elle a eut l'occasion d'apprendre.
Ses deux hôtes restèrent silencieux un instant alors que les portes de l'hôtel s'ouvraient et que la marchande accompagnée de sa suite pénétraient dans l'établissement.
-Nous avons des rapports cordiaux avec la Wernos à dire vrai, ainsi qu'avec la Klastos mais je me doute que mes supérieurs sauront autrement mieux que moi vous décrire notre politique extérieure.

Il s'était refermé bien rapidement, il n'était pas forcément favorable aux alliance que pouvait tisser sa compagnie ou il avait simplement été en contact avec des individus lui ayant donné une mauvaise impression de ces partenaires. Ce n'était pas grand chose.

-La majorité de vos clients actuels sont des officiels de la flotte en orbite et des officiers de la garde j'imagine? Nul représentant des autres entreprises?
-Vous savez, par les temps qui courent avec le conflit qui couve, il faudrait être bien inconscient ou particulièrement sûr de soi pour s'aventurer sur un terrain que l'on ne sait pas parfaitement sûr.
-Heureusement que je suis confiante, répondit alors Livia. Je vais quelque peu explorer ce magnifique lieu, j'espère bien que mes affaires seront en ordre lorsque j'arriverais à ma chambre.

Elle se détourna alors totalement de ses deux hôtes et s'adressa à Ravion:

-Je te charge de la mise en place de nos équipements, de la sécurisation de la suite et du logement du reste des hommes. J'ose espérer pouvoir avoir confiance en toi.
-Vos désirs sont des ordres, maitresse Miran, répondit le croisé sans oser regarder directement son employeuse.

Ignorant toute autre personne, Livia se dirigea donc vers ce qu'elle savait être le salon de l'hôtel pour en avoir mémorisé les plans avant son arrivée. Comme elle s'y attendait, se trouvaient présent une petite dizaine d'officiels des armées de l'Empereur, la plupart sirotant quelque boisson en regardant la vue impressionnante de la chambre magmatique au travers d'une vitre blindée adiabatique. Elle s'installa elle même à une table, faisant semblant de profiter de la vue mais observant en fait à la dérobée les autres présents.
En y regardant de plus près, elle vit qu'en plus des officiels se trouvaient également au moins trois habitants de la planète au vu de leur accoutrement, du désintérêt relatif qu'ils portaient à la lave et du teint anormalement pâle qu'ils avaient, clair témoignage du peu de temps qu'ils passaient sous le soleil. L'un d'eux portait à l'épaule un écusson de la Sanus et si il n'en était rien pour les autres, elle se doutait qu'ils devaient soit s'y trouver inféodés soit être venus en négociation. Il n'y avait probablement rien à apprendre de la simple observation de tels personnages mais voir que l'un d'eux avait une discussion animée avec un colonel Arpin pouvait se révéler indicatif.

-Vous désirez boire quelque chose madame?

Livia tourna la tête, prétendument pour voir le serveur mais simplement pour rapprocher ceux qu'elle observait du centre de sa vision.

-Vous avez de l'Amastris? Demanda l'observatrice sans réellement prendre garde à ses paroles.
-Madame est une connaisseuse! Nous en avons reçut une cargaison il y a sept semaines, dernière fraicheur!

Un instant l'attention de Livia se trouva fortement perturbée et elle n'arriva plus à se concentrer sur ceux qu'elle observait.

-De l'Amastris... hors secteur? Questionna elle d'une voix soupçonneuse.
-Vous vous trouvez dans un établissement de qualité madame, nous ne servons rien dont nous n'avons pas la certitude du cépage. La firme Sanus est l'une des seules de ce monde à disposer d'accords d'importation sur ce vin et nous en sommes très fiers.

La libre marchande laissa passer un nouvel instant de silence alors que son esprit réfléchissait à toute vitesse.

-En tant que native du domaine Aldéran, l'Amastris est pour moi l'un des plus grands délices que je m'accorde, apportez m'en une bouteille!
-Bien entendu madame, encore une fois nous sommes honorés de servir une éminence venues de si loin dans notre honorable établissement.

Il s'en alla et alors qu'elle se retournait, Livia continua à l'observer du coin de l'œil, attentive au moindre signe dans son langage corporel pouvant témoigner qu'il ait comprit ce que ses paroles impliquaient. Il revint quelques instants plus tard et en l'observant à nouveau, elle ne perçut qu'un désir assez évident porté à la fois sur les pierres précieuses attachées à sa robe et à la peau que celle-ci couvrait.

-Voici votre bouteille avec les compliments du chef.

Le serveur s'inclina légèrement et Livia put lire l'étiquette écrite en trois langues: haut gothique, néo-euroan et proto-gothique extrême-oriental. Effectivement, la bouteille était authentique et il en était très probablement de même pour le vin qu'elle contenait. Sur un signe de tête de son hôte, le serveur fit sauter le bouchon et versa un peu du liquide d'un rouge profond dans un verre à pied de cristal avant de le tendre à la libre-marchande. Elle fit tourner deux fois le vin dans son verre avant d'en humer le délicieux arôme. Elle en prit une petite gorgée et sentit ses papilles enchantées par ce goût si subtil.

-Une bonne année qui plus est, finit elle par dire. Laissez moi la bouteille, je l'emporterais dans ma suite.
-Vos désirs madame.

L'autre posa donc le vin avant de s'en aller. Il n'avait réellement aucune idée de ce que représentait une bouteille d'Amastris et ne présentait donc guère d'intérêt, il n'était pas sûr que quiconque dans l'établissement sache qu'en commercialisant cette boisson ils commettaient un acte d'hérésie.

Un siècle et demi auparavant, une société commerciale aldérane avait commencé à distribuer à très haut prix les premières bouteilles d'Amastris vues sur le territoire impérial. Elles étaient très vite devenues extrêmement populaires auprès des amateurs de grands crus de l'oligarchie, défiant les cépages les plus vénérables cultivés avec amour depuis parfois des siècles sur divers mondes du domaine. Bien évidemment, des études furent lancées par plusieurs œnologues renommés et ceux ci avaient donc étudié les plans de vignes supposés produire ce vin miraculeux et cultivés sur un monde colonie de la bordure extrême. Beaucoup attribuèrent la qualité du vin au climat spécifique de la planète, au soin porté lors de la fabrication et de la maturation et éventuellement à quelques hybridations très bien pensés entre divers plants pré-existant. Cependant, si la majorité des spécialistes s'accordèrent pour dire que la performance méritait simplement d'être applaudit, un d'entre eux poussa suffisamment loin son enquête et posa suffisamment de question pour découvrir qu'en réalité les vignes d'Amastris étaient en vérité importées d'en dehors du secteur. L'homme prévint l'inquisition qui, après une enquête poussée, découvrit que ce vin était une création originaire d'un domaine hérétique inféodé au Prince du Chaos: Lincia, des plus populaire au sein de son empire d'origine, basée sur les créations de démono-agriculture dont étaient capables les lincians. Au même titre que l'Ivrae, ce vin était une création du chaos qui stimulait de façon surnaturelle le sens du goût de ses consommateurs, créant une très légère dépendance quoi que comparable à celle déjà due à l'alcool mais surtout éveillant en ses consommateurs, d'une manière quasiment imperceptible tant elle était lente et pernicieuse, certains désirs qui risquaient de conduire au chaos. Le vin fut bien entendu interdit dans toute l'étendue du domaine, la compagnie le commercialisant dissoute quoi qu'ayant réussi à faire sortir du domaine une bonne partie de ses gains faits au cours des quatre années de commercialisation ainsi que la plupart de ses cadres supérieurs. A terme l'affaire n'avait entrainé que très peu d'arrestations et encore moins d'exécutions et si la commercialisation du vin avait été strictement prohibée, la possession de bouteilles datant d'avant l'interdiction était resté légale.

Si il était vrai que Maria raffolait de ce vin, elle n'en avait commandé une bouteille que par conscience professionnelle, étant habituée dès qu'elle le pouvait à poser des questions pouvant paraitre parfaitement innocentes mais pouvant parfois révéler énormément de choses et en ce jour elle avait frappé juste. La bouteille n'était pas du même genre que celles des cuvées légales du domaine: son étiquette était écrite en langue impériale bien évidemment, en langue aldérane probablement pour faire croire à l'acheteur que le produit provenait des mondes de l'oligarchie et en proto-gothique oriental... la langue autrefois parlée par les peuplades autochtones du système Hypur et représentant désormais une base non négligeable de la langue linciane. L'année indiquée sur la bouteille était 708M41. Cette boisson était presque centenaire mais elle avait été produite et donc mise en vente bien après l'interdiction, elle ne pouvait donc avoir été produite que par une nouvelle société fantoche, ou au sein même de l'hexarchie. Or l'indication en euroan ne pouvait être là que pour inciter à croire qu'elle avait été produite au sein du domaine et non pas par une prétendue société cette fois basée dans le setceur Aranguar...
En prenant une nouvelle gorgée, Livia sourit à deux idées.

D'une part, elle avait une première piste solide à suivre sur ce monde. Rien ne pouvait assurer qu'un trafic de vin chaotique soit lié à la présence d'un démon à la surface de ce monde mais Lincia et l'Hédoniste étaient liés, même si Arax n'avait jamais voulu lui dire de quelle manière pas plus qu'il ne s'était jamais étendu sur son propre intérêt dans cette créature.

D'autre part, à l'image de Maria, elle raffolait de cette boisson et rien dans la législation de ce monde n'interdisait qu'elle s'en fasse un petit stock!

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 4 Juin 2012 - 7:43

Citation :
D'autre part, à l'image de Maria, elle raffolait de cette boisson et rien dans la législation de ce monde n'interdisait qu'elle s'en fasse un petit stock!
Certes... En général, les mondes impériaux, qui ignorent l'existence du Chaos ou qui n'en ont connaissance qu'au deux tiers (min.) par les prêches et paraboles du Ministorum, n'ont pas vraiment de lois spécifiques à son sujet. Maria fait déjà suffisamment de trucs déviants comme ça, si elle tourne ultra-radicale pour que tu puisse l'a jouer avec une Arme Démon, on se demandera pas pourquoi... :sarcastic:

Par contre, j'applaudis la façon dont est amenée la chose. L'enquête manque certes de technicité (indice-coïncidence) mais la chose est subtile et intuitive, on voit que le travail est gravé dans son corps et son esprit, ce qui lui permet de remonter à la source et de traquer l'Ennemi. Suite attendue.

Au fait, dans le genre "tueuse lesbienne" tu ne te serais pas inspirée de Lady Snowblood / Shurayuki-hime ? Ca ne m'étonnerais pas, par ce que tout le monde s'en inspire, mais si c'est le cas, ne te contente pas de Kill Bill 1 ou du vieux film japonais de chanbara, le mieux c'est le manga papier original. C'est assez différend de Golgo 13 mais tout aussi astucieux (Yuki n'est pas seulement épéiste, elle pratique tout un tas de disciplines utiles dans son métier, comme la peinture, le pickpocket, la gymnastique occidentale, certains arts liturgiques...). Certains de ses meurtres sont particulièrement originaux et savoureux... Comme lorsqu'elle se fait passée pour une none afin de s'approcher d'une cible malade mais en voie de rémission, et que pour l'empêcher de guérir elle relance son activité sexuelle. Une fois le meurtre commis et maquillé en accident, personne ne l'a soupçonne. :rire2:

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 4 Juin 2012 - 16:35

N'ayant jamais vu ni lu kill bill ou autres produits dérivés, je peinerais à m'en inspirer :p
Solonis est un perso de Dark Heresy à la base qui m'a toujours beaucoup distrait mais que je n'ai jamais eut l'occasion de suffisamment la développer, d'où sa réapparition ici.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 4 Juin 2012 - 17:29

Pour ses origines officielles, j'avoue mon ignorance, je n'ai jamais acheté les livres de jdr 40K. J'ai peut être eut tort, par contre, car je suis assez choqués qu'ils aient put faire un personnage capable de retenir ton attention.

Mais dis donc, tu n'es pas fan du genre "tueur à gages" ? Kill Bill est un film en deux parties de Quentin Tarantino, qui s'inspire beaucoup des vieux films d'arts martiaux et de chevalerie chinois et des films chanbara du cinéma japonais. Si ça ne t'intéresse pas, je te suggère de voir tu au moins quelques épisodes de l'animé Golgo 13 ou lire un peu le manga original. Peu connu en Occident, c'est une perle rare très célèbre au Japon, considéré comme le James Bond local. Bien que le héros soit un sniper à peu près aussi monstrueux qu'un Vindicare, c'est basiquement le même genre d'homme que les Cataphractaire Aldérans dans le sens de cette citation :

Citation :
La force des cataphractaire ne vient pas d'implants extérieurs ou d'altération génétique. Ils sont fier d'être de simples humains car à leur sens, la seule limite de l'humanité est celle qu'elle se fixe, là où la science et l'armement finissent toujours par présenter des seuils impossibles à franchir.
Regulus Humbris historien Thérian

(je l'a cite au lieu de faire un renvoi à ta signatre, par ce que un jour peut être tu l'a changeras et ça modifiera le sens de ce post)

Puisqu'il s'est perfectionné et continue de se perfectionner, ses capacités, son professionnalisme et sa "présence" en particulier sont fascinantes. C'est ce qui rend Golgo 13 beaucoup plus "monstrueux" que les Succubus ou les Cataphractaires. Au sens moderne, mais aussi latin antique (et japonais aussi, d'ailleurs) du terme, où "monstre" signifiait "prodige".

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Lun 4 Juin 2012 - 19:07

Ils n'ont pas fait un personnage, j'ai fait un personnage, elle m'a servi une campagne qui a finit par se réduire à 3 sessions. Elle a été crée avec le livre mais par ma volonté.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Dim 2 Juin 2013 - 17:49

Cinq heures étaient passées depuis la minuit lorsque Solonis rentra à l'hôtel, passant par une conduite d'aération sans que quiconque extérieur à sa chambre n'ait put percevoir ni son arrivée ni son départ. Elle se glissa jusqu'aux niveau de la chambre qu'elle partageait avec le sniper et se laissa tomber avec souplesse dans la pièce sans produire un son.

Dès qu'elle toucha le sol elle lança un regard circulaire tout autour d'elle afin de repérer toute éventuelle menace. Elle vit que ses affaires n'avaient pas été touchées mais en revanche elle remarqua une bouteille vide trainant dans un coin de la pièce ainsi que la tenue noire de son partenaire éparpillée autour d'un des deux fauteuils de la pièce. Elle vit enfin la forme endormie de son compagnon allongée sur son lit, blottit dans ses couvertures. Elle allait s'accorder un sourire condescendant lorsqu'elle remarqua que, sortant de sous les couvertures, un pistolet pointait droit vers elle.

-Je déteste que l'on me fausse compagnie sans me prévenir, grommela la voix en partie endormie du tireur d'élite. Et je déteste encore plus que l'on revienne en essayant de passer inaperçu...

Solonis resta silencieuse, esquissant un très léger mouvement de côté mais le pistolet restait fixé droit entre ses yeux.

-L'inquisitrice veut que nous travaillons ensemble ma belle. Je n'ai pas besoin de connaître ton histoire pour ce faire, je n'ai pas besoin de t'apprécier pas plus que tu n'as besoin de te faire aimer de moi mais j'ai besoin de savoir ce que tu fais, ce que tu apprend et dans quelle mesure je peux compter sur toi pour couvrir mes arrières.

Il s'était redressé et la couverture en glissant laissait maintenant voir une très large balafre allant de sa clavicule droite à son aine, barrant son torse. Ses muscles étaient tendus comme si il se sentait en danger -il n'avait probablement pas tord à ce sujet- mais sa main ne tremblait absolument pas pas plus que ses yeux ne risquaient de ciller.

-J'ai fait le tour des hôtels du quartier, une douzaine au total, et j'ai récolé leurs registres de clients ainsi que les listes de leurs fournisseurs. J'ai envoyé ces données en orbite et elles vont bientôt rejoindre les serveurs de donnée du Moritat. Je suis ensuite revenue pour prendre deux heures de sommeil.

La tueuse avait parlé d'une voix presque mécanique, ne laissant pas transparaitre la moindre information quand à son état d'esprit. Elle n'avait expliqué ses actions que parce qu'elle savait que l'autre ne la laisserait pas en paix aussi longtemps qu'elle n'aurait pas donné un justificatif minimum à son comportement. Le sniper continua à la fixer d'un regard noir mais il sembla se satisfaire de cette réponse. Il baissa son arme et voulu recommencer à parler.

-Nous sommes...

Avant qu'il n'ait put finir sa phrase, il se retrouva plaqué contre le mur derrière son lit, une main de la moritat passée autour de son cou alors qu'une autre paralysait son bras armé et que de son corps elle lui interdisait presque tout mouvement.

-Ne menace jamais un moritat avec une arme impure, dit elle, sa voix cette fois chargée de menace. Pas si tu espère en sortir vivant du moins.

La tueuse sentit alors une légère pression contre son flanc du côté désarmé du sniper.

-Et toi... ne sous estime jamais... un homme de main de l'inquisition.

Les paroles du sniper étaient hachées car il peinait à respirer, ne pouvant pas lutter contre la force de Solonis qui bien que fine comme une liane faisait preuve d'une puissance insoupçonnée. Ses yeux brillaient de défi et un petit sourire persistait sur ses lèvres malgré la position précaire dans laquelle il se trouvait et la tueuse compris qu'un autre pistolet était pressé tout juste contre son corps.

-Korash!

D'un nouveau mouvement fulgurant elle s'était dégagé de l'autre tout en jurant dans le langage de son ordre.

-Si tu voulais te serrer à moi, il aurait suffit de demander, dit le sniper, pince sans rire.

Voyant que sa vis à vis n'était pas réceptive à ce type d'humour et doutant même qu'elle puisse l'être à quelque type que ce soit, il reprit encore la parole.

-Je le répète, je me fiche de ce que tu es en dehors de ma partenaire mais je veux que tu sois au moins ça. Tu travaille avec l'inquisition et pour être plus précis avec une inquisitrice des plus spécifique et celle-ci veut que nous formions un duo, le reste, je m'en bat l'organe avec un auspex...

Une fois de plus la tueuse resta silencieuse.

-Tu m'écoutes au moins quand je te parles?
-Violeur...
-Quoi?
-Mieux vaut ça qu'un mou au moins... j'accepte d'être ta partenaire tant que tu respecte ton engagement de tantôt et que tu me traites avec le respect dû à mon rang.
-Le respect? C'est toi qui agit dans mon dos et manque m'étrangler quand je baisse ma garde!

Solonis lui jeta son regard le plus méprisant.

-Pointer une arme vers quelqu'un c'est le provoquer en combat. Braquer une... chose comme celle que tu as sur un autre c'est prétendre qu'il ne mérite pas même un tel combat.

Le sniper avait l'air vraiment surpris et désarçonné par cette déclaration, comme si il ne savait pas.

-Donner la mort est le plus pur des moyens pour honorer l'Empereur mais faire ceci à l'aide d'une des créations du méchanicus... c'est avilir cette prière, c'est vider une fin de tout son sens, un combat de toute sa beauté, une agonie de tout son sang. Ceux de notre monde sont certes barbares mais manquent ils tellement de civilité?
« Quoi qu'il en soit, j'ai repéré un certain nombre de clients hors mondes répertoriés comme travaillant pour une même compagnie mercenaire et présent sur ce monde depuis avant l'assassinat du gouverneur. On peut également noter la présence d'une douzaine d'agents des grandes compagnies répartis entre différents hôtel et apparemment un grand nombre sont ici avec pour but de recruter, chez la garde, des mercenaires. Je n'ai pas encore put vérifier les chiffres de désertion mais il me semble clair que les compagnies tentent d'importer les armées qui leur permettront d 'emporter la décision dans le combat à venir. Rien que dans cet hôtel on a une douzaine de ces mercenaires et de ces potentielles recrues dont...
-Trois qui sont arrivées plus d'un mois avant que l'assassinat ne soit commit?

Dinor venait d'interrompre la Moritat et bien qu'il restait calme elle pouvait sentir que le simple fait de la couper ainsi dans son élan lui plaisait terriblement.

-J'ai récolté quelques informations aussi hier. J'ai aussi consulté la part des réseaux de la ville que l'Inquisitrice a déjà piraté, j'ai pu repérer les alentours du palais du gouverneur où a eut lieu l'événement. Si nous y allions demain, je devrais être en mesure de repérer d'où a fait feu le tireur. Cela peut nous apprendre quelques petites choses je pense. Tu seras avec moi sur ce coup là?

Solonis prit un nouvel instant de silence puis hocha la tête imperceptiblement.

-Bien, en ce cas j'ai une nuit à finir et toi une à commencer, à moins que tu ne veuille profiter de la chaleur de ma couche, je te dis « dors bien! »

La Moritat resta immobile alors que le tireur d'élite rabattait sa couverture sur sa tête et s'allongeait de nouveau. Elle n'aurait su dire si il dormait réellement, sa respiration était aussi imperceptible lorsqu'il était éveillé que lorsqu'il ne l'était pas. Il avait eut le dernier mot et apparemment il n'allait pas la laisser de bon cœur enquêter de son côté en échange d'un occasionnel rapport. Cela ne convenait que moyennement à la faucheuse mais cela la détournerait peut être de son habituelle solitude.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Mar 4 Juin 2013 - 12:37

Longtemps attendu, petite réponse. J'ai l'impression que tu essaies de te relancer. De relancer ton inspiration et ton enthousiasme originel.

Citation :
Il s'était redressé et la couverture en glissant laissait maintenant voir une très large balafre allant de sa clavicule droite à son aine, barrant son torse. Ses muscles étaient tendus comme si il se sentait en danger -il n'avait probablement pas tord à ce sujet- mais sa main ne tremblait absolument pas pas plus que ses yeux ne risquaient de ciller.
Quand il était au lit avec la démone déguisée en bourge, le narrateur a laissé entendre qu'il n'avait que peu ou pas de cicatrices. Je le rappelle ici, au cas où. ;)

C'est dingue non ? Moi aussi j'arrive pas à croire que je m'en souviens, tellement ça fait longtemps. :lol:


Citation :
-Pointer une arme vers quelqu'un c'est le provoquer en combat. Braquer une... chose comme celle que tu as sur un autre c'est prétendre qu'il ne mérite pas même un tel combat.
Dis moi si c'est moi ou si c'est fais exprès, mais ses propos sont ambigus quand elle dit "chose" (à cause du "violeur" cité précédemment). ^^'


Citation :
Le sniper avait l'air vraiment surpris et désarçonné par cette déclaration, comme si il ne savait pas.
S'il*
Je fais plus cette faute depuis le Collège (enfin je crois... :P).

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Jeu 6 Juin 2013 - 15:20

Citation :

Quand il était au lit avec la démone déguisée en bourge, le narrateur a laissé entendre qu'il n'avait que peu ou pas de cicatrices. Je le rappelle ici, au cas où. ;)

C'est dingue non ? Moi aussi j'arrive pas à croire que je m'en souviens, tellement ça fait longtemps. :lol:

Dinor n'a effectivement aucune cicatrices, merci de le pointer pour les lecteurs moins attentifs :oui:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Mer 10 Juil 2013 - 8:39

Chapitre  4: Premières Pistes


Le soleil n'était pas encore levé depuis plus de dix minutes et déjà Éléonore était en vol, désireuse de se rendre le plus tôt possible sur le lieu de la mort du gouverneur. Le Juge Jerichus avait concentré le gros de son investigation sur l'estimation de qui avait put avoir intérêt à la mort du gouverneur, posant des questions un peu partout jusqu'à ce qu'un informateur ne le poignarde... C'était une approche et elle n'avait que peu de doutes qu'elle y reviendrait avant peu mais elle avait été consternée de voir que nulle étude balistique n'avait été menée: le lieu de l'assassinat avait été fouillé avec minutie et la mort avait clairement été délivrée par une fusil de précision dont nul n'avait trouvé pertinent de retrouver la position de feu! La trace était sans doute froide depuis près d'un mois avait eut lieu l'attentat mais si la moindre chose pouvait encore être trouvée, la castigatrice n'avait aucune envie de la laisser filer.

Le palais gouvernemental était animé d'une vie presque normale malgré les circonstance. Une garde renforcée en patrouillait les jardins et les tourelles automatisées semblaient activées mais aucun des panneaux blindés anti-explosion ni la moindre des positions de tir lourdes n'avaient été déployées. La petite navette utilisée par les arbitrator pour cette journée n'eut à passer qu'à travers très peu de vérifications de routine avant d'être autorisée à se poser sur l'une des plateformes d'atterrissage de la pseudo forteresse et nul comité armé ne les attendaient en dehors d'un unique adepte maigrichon.

-Bonjour Juge, énonça il sur un ton obséquieux alors que l'officier Déprés posait le pied au sol. C'est un honneur comme toujours pour nous de recevoir les représentants de la Lex Imperia, nous espérons pouvoir vous servir au mieux.

Scribouillard obséquieux, la juge en avait déjà rencontré des centaines dans sa vie mais elle avouait ne pas être habituée à les voir si déférents à son égard lorsqu'elle n'était pas venu les arrêter en personne...

-Bonjour adepte, répondit elle. Je suis la Castigatrice Déprés, ici présente pour enquêter sur la mort de votre gouverneur.
-Oui... oui ce fut terrible... il y a eut du sang partout et un tel désordre... Le palais entier en est encore tout retourné!

Ce n'était pas l'impression qu'elle en avait en passant le premier sas menant à l'intérieur du bâtiment. Les couloirs étaient d'une propreté impeccable, le calme était maintenu mais ne semblait pas pesant comme celui faisant suite à un deuil.

-Vous parvenez à gérer les événements actuellement? Les Gardes ne causent pas trop de désordre?
-Certainement pas! Du moins rien que nous ne puissions gérer. Ceux qui restent en orbite sont soumis à la discipline de leurs capitaines et ceux en surface ne sont pas de notre ressort. La transition nous préoccupe certes mais on ne peux pas dire qu'elle ne requiert de nous grande activité, ce genre de choses n'est plus entre nos mains...
-N'êtes vous pas, même sans la présence d'un gouverneur, le corps dirigeant principal de ce monde?

Alors qu'elle disait ces mots, Éléonore passa le coin d'un allée et vit se présenter face à elle un autre représentant de l'administratum dont le visage témoignait d'un peu plus de conviction que celui du premier.

-N'écoutez pas Mathias, déclara le nouveau venu tout de go, il regrette les jours où l'Ergum se chargeait de tout ce qui concernait la gestion de l'orbite et où notre rôle se limitait à enregistrer les dernières démarches. Maintenant il agit comme si les choses étaient toujours ainsi en attendant qu'elles le redeviennent!

Celui-là était déjà bien plus du goût de la castigatrice, un bureaucrate à n'en pas douter avec ton teint pâlichon et les tâches d'encre sur ses doigts mais au moins un qui semblait savoir faire autre chose que hocher la tête.

-Je suis l'adepte Prestus, responsable des affaires extérieures au palais et donc de pas mal de choses ces derniers temps. Je m'excuse de ne pas avoir pu assister à votre arrivée mais je devais mener à terme l'établissement des closes d'arrimage de deux vaisseaux hors programme. Cela n'arrête pas depuis le début de la semaine, entre la libre-marchande d'hier, le chartiste de la veille et aujourd'hui ces deux transporteurs de la Wernos qu'on nous avait dit en mission pour au moins deux mois dans les zones reculées du système, il faut dégager des quais que nous n'aurons pas tant que la Marine sera là.

-Il n'y a pas de mal. Néanmoins, comme je l'ai dit à votre acolyte, je suis ici pour enquête, il me faudrait avoir accès au bureau du gouverneur afin de procéder à quelques mesures.
-Mais bien évidemment.

Prestus commença à la conduire, laissant le dénommé Mathias regarder une demi-douzaine d'arbitrators en armure s'engager dans les élégants couloirs de son palais.

-Excusez moi mon impudence, demanda Prestus en menant la troupe, mais je dois avouer être assez surpris de votre présence: vous avez déjà effectué toutes sortes de mesures le jour même de l'assassinat. Nous avons bien laissé les lieux en place suivant vos instructions mais de là à revenir prendre des données un mois plus tard...
-Je ne suis pas de ce monde, répondit Éléonore, et j'aime à mener mes enquêtes d'un bout à l'autre.

Prestus la dévisagea un instant puis son expression s'éclaira alors qu'il remarquait les marquages de son épaulière.

-Excusez moi de cette confusion.
-Il n'y a aucun mal!

Le reste du trajet se fit en silence jusqu'à un escalier barré des même bandes de contrôle de l'arbites que la juge avait déjà fait déployé des centaines de fois. Avec une aisance née de l'habitude, elle les enjamba malgré les lourdes plaques de son armure. Ses hommes la suivirent, s'aidant à porter la lourde caisse de capteurs qu'elle avait fait venir. Deux d'entre eux s'étaient déjà séparés pour récupérer des témoignages et les autres progressaient avec professionnalisme sans avoir le besoin d'échanger un mot. Éléonore était fière d'ainsi les voir, sans doute bien plus efficaces que cette bande bariolée qu'avait réunit l'inquisitrice. Prestus les regarda faire et resta en retrait, attendant une instruction quelconque.

-Auriez vous le temps de venir me confirmer certains faits sur les lieux du crime?
-Bien évidemment, je n'ai aucun rendez-vous dans l'heure à venir.
-En ce cas en avant!



Toute la zone du palais dédiée au logement du gouverneur ainsi que de son personnel avait été déserté et c'est en voyant ces lieux de plus près que la Juge comprit ce qui expliquait ce calme régnant depuis son arrivée:

-Dites moi Prestus, combien d'agents de sa compagnie l'ancien gouverneur employait il pour assurer le bon fonctionnement des affaires du palais?
-Un peu moins d'un millier, presque autant que ce que ce palais compte d'adeptes de l'administratum. Le véritable pouvoir de l'Adeptus se trouve en orbite et pas ici, la compagnie contrôlant le poste de Gouverneur peut faire faire plus ou moins ce qu'elle veut au palais et c'est pour cela que les corporations vont s'étriper les unes les autres pour récupérer le poste. Historiquement il a presque toujours été transmit d'un gouverneur à son successeur et de fait l'Ergum avait pu garder une ferme mainmise depuis l'arrivée des premiers nobles. Maintenant ils sont trop faibles pour maintenir leur position et il y en a déjà même certains pour affirmer qu'ils devraient envisager une réintégration au sein de Adepta mais à cause du bazar en place, la transition ne se fera pas sans heurts. Il aurait fallut que l'Administratum établisse un nouveau gouverneur mais nous n'en avons simplement actuellement pas les moyens. Avec l'instabilité actuelle du secteur Enlenthis et les forces qu'on y a dédié, aller à l'encontre des intérêts planétaires n'a pas été jugé sage par nos supérieurs de la capitale, si le vent de sécession devait s'étendre jusqu'ici, certains pensent que par effet boule de neige cela puisse porter le coup de grâce à nos voisins et nous placer dans une position très faible face à Aldéran...
-Il est rare de voir un adepte local s'intéressant tant à la politique intersectorielle!
-Je me suis engagé dans les adeptas parce que j'espérais pouvoir participer au fonctionnement de cette magnifique machine qu'est l'Impérium, j'ai depuis appris que mon rôle était bien négligeable. Du coup je me contente de tenter de comprendre comment elle marche.

Éléonore eut un petit sourire avant de se détourner. Le module de stase était toujours actif, conservant le bureau du gouverneur dans un état figé depuis plus d'un mois afin que nulle preuve ne soit détruite mais que nul en ce monde n'avait été décidé à récupérer apparemment. Elle usa de son code de l'arbites afin de désactiver ce système d'antique sagesse. L'un des murs extérieurs de la pièce était percé de deux gros trous témoignant du calibre impressionnant de l'arme ayant fait feu. La porte en elle même était toujours ouverte en grand et à l'intérieur le mobilier était ravagé par les dégâts de l'attentat. Des marques au sol témoignaient de l'ancienne position du cadavre du gouverneur et un projecteur holographique une fois activé en projeta une représentation tridimensionnelle dont les blessures correspondaient bien aux traces sombres laissées sur le sol.

Il était mort à la deuxième balle, placée directement entre les deux yeux, la première s'était contenté de lui arracher l'épaule et un bras. Il devait être en train de faire les cent pas dans la pièce lorsqu'il avait été frappé. Une vaste baie vitrée donnait sur la chambre magmatique et des impacts nets témoignaient de là où les balles à fort coefficient de perforation l'avait traversé bien que l'on pouvait voir que la première couche de verracier avait été forcé par le biais de munitions impactantes plutôt que perforantes. Cinq tirs avaient frappé la pièce, deux touchant le gouverneur, deux allant forer le mur et une dernière s'enfonçant dans le sol à plus d'un mètre du gouverneur. Le vieil homme avait du bien réagir pour qu'un tireur de cette qualité ait à faire feu à tant de reprises. Il avait donné une grande aide en tout cas, trois impacts eussent suffit à déterminer la position du tireur, cinq fournissaient un surplus d'information.

L'un des agents de l'arbites était déjà en-train de positionner sextants et analyseurs afin de reconstituer les trajectoires en fonction des trois impacts au sol alors qu'un autre faisait repasser les enregistrements des pix-capteurs de la salle afin de déterminer la position de la victime au moment où elle avait été frappée.

-Le gouverneur avait il des rendez-vous le jour de son assassinat? Demanda Éléonore à l'adepte.
-Pas que je sache, il me semble que justement il avait annulé quelque chose ce matin là.
-Étonnant...

Au sol à côté de l'emplacement du cadavre se trouvait une coupe de cristal brisée que le gouverneur n'avait pas eut le temps de finir avant qu'on en finisse avec lui et la bouteille qu'il devait savourer était toujours sur son bureau. Pourtant, une autre coupe toujours à moitié pleine se trouvait sur une table à pied unique, les dernières bulles s'échappant dans l'air...

-Qu'en est il des analyses de position de tir?
-Conformément à l'enquête mise en œuvre par l'arbites local, le tireur devait se trouver au sein de la voie de transit 21dg4, probablement dans un véhicule en mouvement lent. Nous avons une certaine incertitude sur la position exacte mais cela s'explique du fait que l'homme devait lui même s'être déplacé entre deux tirs.

A travers la baie vitrée on pouvait bien voir en effet cette voie de communication où les transporteurs venus de la surface se succédaient afin d'évacuer les déchets générés par la cité des nobles dans son cocon douillet ou de remonter des cargaison de lave traitée directement prélevée dans la Chambre.

-Projection de la position estimée?

Le tireur aurait apparemment été posté sur la partie extérieure basse de la cohorte des navettes lentes.

-J'imagine que tous les conducteurs qui sont passés par là ont été au moins interrogé?
-Une bonne partie sont encore dans les geôles de la forteresse. Certains ont confirmé voir des fulgurances qui peuvent correspondre aux tirs aux alentours de la bonne date. Pourtant ces témoignages sont étranges, ils proviennent principalement d'individus qui s'étaient trouvés en milieu de convoi.

Éléonore n'avait de cesse de fixer cette masse de véhicule quand celle-ci fut prise dans une remontée de gaz chauds et pour partie opaque. Lorsque celle-ci se dissipa la cohorte des transporteurs se trouva elle même légèrement déplacée par cet élément porteur mais se remit rapidement en position.

Le phénomène avait duré une douzaine de secondes.

-A quelle profondeur sommes nous actuellement? Demanda la castigatrice. Ou plutôt... quelle est notre distance au centre? Latitude?
-Environ... hum... 6100 kilomètres du centre... à +15°.
-Quel serait l'effet corilois pour un tir effectué depuis la paroi opposée de la grotte?
-Hum... un décalage de peut être... trois mètres... quatre éventuellement...
-Et le coefficient de déflexion à l'entrée d'une poche de gaz chaud?
-Guère important madame... moins de trois degrés.

Cela semblait difficile en effet, les effets étaient négligeables et auraient demandé une grande capacité de calcul ou une vaste expérience pour intégrer cela à un plan de tir... mais ce n'était pas impossible.

-Entrez dans les calculateurs les données de coriolis en considérant un tir ayant eut à passer au sein de la voie de transit 21dg4 suivant sa ligne médiane au même moment qu'aurait lieu une remontée de gaz.

L'homme acquiesça et paramétra les trajectoires.

-En mettant en corrélation les cinq impacts on repère, suivant l'approximation de la vitesse verticale des gaz, une zone de deux mètres de hauteur et d'un demi de large d'où aurait pu partir le tir dans un bâtiment de la façade opposée. Une vieille résidence en vente depuis des années.

Éléonore s'autorisa un large sourire. Voilà un mystère de résolu.

-Maintenant, repassez moi l'enregistrement des bandes précédant l'attentat.
Elle les visionna une demi douzaine de fois. Le gouverneur s'était en effet servit deux coupes mais surtout, deux des coups de feu, les deux premiers, avaient totalement raté la cible, s'écrasant contre le sol puis l'un contre le mur alors que la porte s'ouvrait... alors que la porte s'ouvrait...

Qui l'avait ouverte? Telle était la question qu'elle n'avait de cesse de se poser. Les cinq coups de feu s'étaient enchainés en neuf secondes, les portes s'ouvrant trois après le premier coup mais semblant ensuite se refermer le temps que meure le gouverneur avant d'encore se rouvrir alors que le gouverneur déjà mort tombait au sol et qu'un dernier coup perçait de nouveau le mur.

Cette bande était étrange, l'angle de la caméra ne permettait pas une vision optimale d'autant qu'elle avait tourné comme elle se déplaçait actuellement, de droite à gauche en remo...
Le pix-enregistreur se déplaçait par cycle lorsqu'il n'était pas bloqué par le champs de stase, tournant dans le sens des aiguilles d'une montre sans discontinuer... Or dans la vidéo la caméra semblait changer de sens à deux reprises.

-Je veux une fragmentation de la vidéo, déclara Éléonore, un nouveau segment à chaque changement de déplacement de la caméra.

Le montage fut fait en quelques secondes et la castigatrice put se rendre compte qu'en sus des changements de rotation, la caméra avait effectué deux subtils changements de vitesse de rotation... ou du moins de telles choses avaient été enregistrées. En remontant l'enregistrement, une nouvelle scène apparaissait: les deux premiers tirs avaient effectivement disposé du gouverneur un instant avant qu'un troisième tir ne le rate complètement et que la porte s'ouvrait avec fracas puis que deux tirs ne frappent le mur, comme si ils visaient quelque-chose se trouvant derrière celui-ci...

-Arhas, je veux que tu retourne à la forteresse et que tu m'épluche toutes les vidéos de surveillance du palais sur toute la durée de la journée de l'assassinat à la recherche de la moindre chose qui te semble étrange. Flores, tu vas l'accompagner dans son travail. Gérion tu vas interroger tous le personnel qui a pu passer par devant ce bureau aux alentours de l'heure de l'assassinat, qu'ils te disent si ils ont vu qui que ce soit ouvrir les portes au moment de l'attentat. Il est probable que tu ait à forcer pour avoir l'information: si ils ne l'ont pas délivré d'eux même et qu'ils la détiennent, ils sont probablement complices de l'attentat. Les autres, nous allons examiner ce poste de tir...

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Mer 11 Sep 2013 - 13:11

Tu l’as beaucoup attendu, je sais, mais comme tu le sais je suis indisposé… Là encore j’attendrais la suite.

Mais tu sais, cher Arax, que les polars sont populaires ces dernières années… Pour une raison étrange, les gens aiment les séries policières notamment américaines (cette raison étant probablement que la fraude et autre activités délictueuses sont sports nationaux) mais j’ai vraiment l’impression que tu as regardé pas mal de trucs genre police scientifique. Enfin… ça donne de la saveur  à tes récits… la diversité, j’entends. ;)


Toujours est-il que…

Citation :
Au sol à côté de l'emplacement du cadavre se trouvait une coupe de cristal brisée que le gouverneur n'avait pas eut le temps de finir avant qu'on en finisse avec lui et la bouteille qu'il devait savourer était toujours sur son bureau. Pourtant, une autre coupe toujours à moitié pleine se trouvait sur une table à pied unique, les dernières bulles s'échappant dans l'air...
… Tu sais que je vais remplir un verre d’eau gazeuse et regarder si les bulles restent pendant un mois, n’est-ce pas ? :p

Tu peux aussi trouver autre chose pour meubler la description. Si c’est une femme qui l’a bue, par exemple, des traces de rouge à lèvres peuvent avoir été laissé dessus. Hum… Ce n’est peut être pas un bon exemple.

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Mer 11 Sep 2013 - 16:30

"Tu sais que je vais remplir un verre d’eau gazeuse et regarder si les bulles restent pendant un mois, n’est-ce pas ?"

J'épargne à Arax de te signaler que la scène de crime était maintenu en stase :oui:

Sinon, j'aime mais il est encore difficile de se prononcer sur l'histoire.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2317
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de regretter Araxyrie, sniff sniff...

MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   Mer 16 Oct 2013 - 18:00

Remarque : dèsolay, ça m'a semblé si peu naturel et si curieux de larges pièces comme le bureau d'un Gouverneur maintenues dans un champ de stase, que je l'ai zappé à la critique. Tu remarqueras que le petit malin aurait put/dut porter un champ de force sur lui, s'il avait de tels moyens.
Perso, je vois bien les champs de stase utilisés pour condamner de larges zones d'un champ de bataille, tendre des pièges et embuscades, servir de para-artillerie... Ce genre de choses. Sur Taran, le champ de stase est un équipement individuel.


Bon... kan teske taboul da suite, Arax ?

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inquisition Impériale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inquisition Impériale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Flotte Impériale] Le Tribunal de l'Inquisition
» [1000 pts] Rangers de la Garde Impériale
» La Garde Impériale
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Fanfic et créations perso-
Sauter vers: