Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:04

Jusqu'à aujourd'hui...
Désolé Ghitoune, c'est fini. Bref voici les deux textes.
Je remercie de leur participation Tenka et ... Non il faudra me forcer pour que je le remercie ! :(

Sans plus tarder...

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:04

Le Monstre de Fabius Bile



L’orage psychique battait son plein. A l’intérieur d’un sanctum impérial profané, un homme de haute stature se tenait devant l’autel, face aux vitraux du cœur, et la nuit tempetueuse projetait une ombre sur son visage. Il portait une armure énergétique déformée, autrefois chef d’œuvre d’un artisan de Chemos, dédiée à un fier capitaine des Legiones Astartes, elle était recouverte de drappés crasseux et de symboles du chaos universel. Dans son dos, mêlées au pack dorsal de l’armure, se trouvait le Chirurgeon, deux servos-bras gorgées de produits alchimiques et d’énergies Warp, munies de seringues et de scalpels. Le Space Marine ainsi vêtu se tenait sur une canne d’obsidienne au pômeau en forme de crâne d’acier.

Un éclair éphémère illumina le sanctum, révélant le visage ancien du Seigneur du Chaos. Ses yeux déments et fixes, enfoncés dans leurs orbites et le sourire carnassier qu’il arborait allaient de pair avec son visage émacié encadré par des mèches de cheveux blancs mi-longs et crasseux bordant le crâne dénudé du Primogenitor. Un peu en retrait sur la droite du choeur, un élu du Chaos était assis devant un orgue, jouant une aria majestueuse s’accordant parfaitement à l’orage psychique qui battait son plein dehors, et octroyant à la scène un aspect surréaliste de fin du monde.

« Les préparatifs sont terminés. Il est l’heure de commencer l’expérience, Fétide. »

Sur l’autel se trouvait un corps inanimé, accroché par des chaînes de fer garnies de sceaux de prophanation et de litanies de haine, enluminées avec soin par un Apôtre Noir des Word Bearers. Depuis l’ombre sortit un autre élu du Chaos, Fétide, tenant dans ses mains une lame cérémonielle drappée de soie. Le Primogenitor prit le couteau, d’une main, et soudain, le planta dans le corps sur l’autel, en plein dans la poitrine, mais le sang gicla à peine, car les cœurs de la chose ne battaient pas. Après tout, il fallait bien un peu de feraille pour attirer la foudre. Puis, Fabius Bile prit le second objet que l’élu lui tendait, une télécomande avec deux boutons.

L’autel du Sanctum situé dans le cœur avait été monté sur un échaffaud, et une ouverture pratiquée dans le plafond, si bien que lorsque le savant fou le commanda en appuyant sur un interrupteur, le corps inanimé qui était attaché sur l’autel fût porté par les mécanismes dissimulés sous la table de marbre, et élevé jusqu’au-dehors, face à l’orage et à la pluie battante.

Le savant fou fût soudainement secoué d’un rire aussi sinistre que tonitruant, qui montait enn crescendo tandis que les deux bras de Bile montait le long de son corps, les paumes tournées vers le ciel orageux. Un arc électrique frappa le corps inanimé, tandis que le rire de Bile et la mélodie atteignaient leurs points d’orgue. Puis Fabius Bile appuya sur le second bouton sur son boîtier grossier, et l’autel de marbre redescendit au sol, tandis que les mécanismes se reppliaient sous lui. Le corps qui s’y trouvait enchaîné était maintenant venu à la vie, et il s’animait doucement, prenant conscience des entraves qui le liait à l’autel prophané et carbonisé par la foudre.

Le savant fou observa sa chose d’un air distingué, prenant le verre de vin chirosien à la robe écarlate que lui tendait son assistant, et il but une gorgée ample et savoureuse, alors que l'organiste conclue le morceau grandiose.

« J’ai découvert les secrets de la vie, déclama solenellement Fabius Bile dans un Haut-Gothique antique et protocolaire. J’ai découvert les secrets de la fabrication des Primarques et des Space Marines. Je suis Fabius Bile, le Primogenitor.
-Il est paaaarfait, seigneur Primogenitor, siffla l’élu de sa voix cave. »

Bile l’ignora et plongea son esprit dans celui de sa création. Fabius Bile, comme beaucoup d’autres seigneurs du Chaos, possédait des pouvoirs psychiques, bien que n’étant pas comparable à un véritable sorcier. Il comunia avec sa créature, silencieusement, intensément, l'esprit s'adressant à l'esprit.

-Sais-tu qui je suis ?
-Oui. Créateur.

La réponse plut à Fabius Bile, qui dans son égo se voyait tel un dieu grandiose et un démiurge déviant. Bile détacha la chose en brisant les chaînes à mains nues sans efforts, grâce à sa poigne de fer. La colossale créature formée de morceaux des cadavres de différents héros space marines portait en elle les gênes d’un héros Blood Angel. L’implant Sanguinien en lui s’était éveillé brusquement au contact de la foudre psychique, si bien que dans son dos se trouvait maintenant deux grandes ailes au noir plumage et son aspect était noble et altier, bien qu’emprunt de noirceur. Et le Primogenitor souriait à sa chose, un sourire carnassier et ténébreux.

-Tu t’appèleras désormais Arbogast Bile. Ou le Monstre de Bile... ça en jette non ?
-Oui, créateur.
-Arbogast, vois-tu le ridicule petit space marine du chaos derrière moi ?
-Je le vois, Créateur.
-Bien... Tue-le.

Ni une, ni deux, la créature de Fabius Bile attrape le couteau figé dans sa poitrine et le lance tout droit dans le front de Fétide. Le lame du couteau fend les airs en tourbillonnant, effleurant au passage le visage du praticien maléfique, qui ne cligna pas même des yeux, monstrueusement impassible. Mais il en faut bien plus pour tuer un space marine. Néanmoin surpris, celui-ci n’a pas le temps de réagir que le monstre est déjà sur lui, et bien qu'il soit doté d'une vélocité et d'une hargne extraordinaire, Bile l’esquiva d’un seul pas de côté, et Arbogast frappe sa victime désignée au visage. Jetant bestialement sa proie sur le sol, Arbogast arrache les plaques de son armure énergétique pour le frapper à des endroits non-protégés. Dans la nuit, entre deux éclairs, résonnent le bruit des poings qui percutent le corps inerte, et du sang, un sang noir et souillé, gicle sur le sol de pierre pavée du sanctum. D'un regard professionnel et détaché, le Primogenitor analyse les données de ce combat. Temps de réaction, rapidité d'exécution, force de frappe, docilité du produit finis... Tout y passe, et tout y convient. C'est le chef d'oeuvre de Fabius Bile.

-Parfait, complimenta le créateur d’un ton doucereux. Nous allons maintenant accélérer le proccessus de ton développement. Mange Son cerveau.

Immédiatement, Arbogast obéis aux injonctions psychiques à son créateur, utilisant le couteau bénit des Word Bearers comme un ouvre boîte. Dehors, les éclairs et le tonnerre ont cessées de faire entendre leur céleste mélopée. Dans le sanctum imperialis profané ne demeurent plus que le tambourrinnement de la pluie au-dehors, et les bruits de mastication de l'éducation d'Arbogast Bile, tandis que le Sombre Primogenitor trinque au succès de son expérience.

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:04

Ylios II

Ylios II est une planète glacière, servant de poste avancé pour les forces impériales. Malgré son climat très rude, la garde à réussit à installer une base au centre d’un vaste continent recouvert de neige, sans montagne ni faussé ni aucune fantaisies quelles quel soit de ce genre .Les gardes servant là bas y restaient dix ans, attendant à chaque fois que la relève arrive, il ne se passait jamais rien, alors forcément la routine et l’ennuie s’installaient peux à peux au sein du régiment .Ils avaient fait creuser trois tranchées faisant le tour de la base, la première faisait 1km de diamètre espace entre elle et la base alors que la deuxième avait 3km de diamètre entre elle et la base la troisième en avait cinq …
Il était plus de minuit est c’était son tour de garde, soldat deuxième classe Farje .Ca faisait huit ans maintenant qu’il poirautait ici, il s’était engagé dans la garde pour une raison dont il ne se rappelait plus. Il avait toujours était très distant avec les autres membres de son équipe, il les trouvait maladroit, bruyant, et très énervant. Une heure plus tard un garde prit son tour, Farje fit se qu’il faisait d’habitude, foncer ver son lit et se mettre entre la couette et la couverture de fortune qu’il avait.

Le lendemain il s’habilla chaudement, avec une veste, une écharpe lui couvrant le bas du visage nez comprit, mettant par-dessus son armure et ses protections. Il mit son fusil laser en bandoulière sur son épaule gauche, prit sa bouteille d’alcool, et s’alluma une cigarette .Il sortit de son compartiment avec son unité et monta dans la première chimère qu’on lui montra, le commissaire Galiuss aboyait des ordres sur un ton qu’il pensait autoritaire. Personne ne le craignait, il était commissaire, mais malgré sa casquette et sa cape il n’impressionnait personne, tous les gardes le soudoyait ou le menaçait à la moindre magouille. La chimère alluma ses feux et sortit de la caserne en direction de la troisième tranchée .Le voyage était vraiment inconfortable, ils étaient les uns sur les autres avec Galiuss qui ne supportait pas les voyage en chimère ou en voiture .La moindres turbulences lui donnait envie de vomir, il était jeune, vingt quatre ans pour un commissaire c’était une exception, pratique. Il était mince pas très grand avec de petits yeux marrons, personnes n’avait un comportement civilisé avec lui… personne sauf Farje qui avait pitié de lui .Alors que le voyage en chimère venait de se terminer, le commissaire ouvrit la porte de la chimère en vitesse et sortit vomir plus loin .Pour une fois personne ne c’était moqué de lui, tous trop fatigués pour avoir le sens de l’humour et comme pour amplifier se sentiment de fatigue un vent glaciale souffla .Leurs gelant les os jusqu'à la mœlle, le jeune commissaire se releva son teint était pâle mais il réussit à donner quel que indications aux soldats .La deuxième chimères arriva et il commença …

-Bon on est chargé du secteur nord de la troisième tranchée, je veux que vous formiez deux groupes et que vous vous reliiez toutes les heures jusqu'à six heures du matin.

-Et vous ? Vous ferrez quoi commissaire ?

Demanda l’un des soldats sur un ton insolent.

-Moi je surveillerais l’unité qui serra en pose dans le bunker…

-Pendant que nous, on se gèlera les couilles à tours de rôles, vous vous resterez bien au chaud sans rien faire dans le bunker ?!

-Non je ferrais un petit tour pour vérifier l’état de mes soldats bien entendus…

Alors que l’insolent allait encore répliquer quelque chose, Farje lui donna un coup de coude dans le foi pour qu’il se taise .Après ce bref échange chaleureux entre le commissaire et ses soldats, l’unité de défense de la tranché nord se divisa en deux puis pris positon .Farje était à l’intérieur du bunker avec neuf autres soldats, pendant qu’ils jouaient aux cartes, lui buvait une bouteille d’alcool dans son coin. Surveillant de sa position, la première équipe qui se chauffaient les membres sans surveiller quoi que se soit .Une demie heure passa puis le commissaire sortit du bunker voir ses hommes, en les voyants assit dans la tranchée en train de dormir, il ne put se retenir, il donna un coup de pied aux dix soldats gelée pour les réveiller mais sans succès .Farje regardait le commissaire se couvrir de ridicule encore une fois, quand un fin trait blanc lumineux apparue dans la nuit touchant de plein fouet le commissaire .Celui-ci ne put rien faire et s’étala sur le sol, le garde impériale prit son fusil en main et s’écarta de la fenêtre .Les neuf autres soldats le regardèrent intrigué, Farje leurs hurla…

-Le commissaire vient de se faire abattre !

Les neuf gardes prirent leurs armes en vitesse laissant leur jeu pour plus tard, alors qu’ils s’apprêtaient à vérifier les dire de la deuxième classe, le sergent Olgorde ne put s’empêcher de rouspéter en voyant le jeu du soldat Tanise.

-Tanise comment se fait il que vous ayez cinq as ?!

Plusieurs coups de poings et de pied volèrent vers le visage et le cul du soldat Tanise, Farje commençait à désespérer en voyant son équipe .Ils quittèrent le bunker en se baissant, puis vérifièrent le pouls de leurs camarades, ils étaient tous mort d’un tir dans la tête .Comment se faisait il que Farje n’avait rien vus lors des premiers tirs, il se tourna vers son sergent qui ne affichait une mine sévère.

-Bon les gars finit de rigoler, Allonis, Tanise, Milorius, et Goldianne dans le bunker avec les tourelles .Les autres avec moi !

Ils rentrèrent tous dans le bunker, même le sergent et ses hommes .Le bâtiment fortifié était de petite taille et n’avait que deux étages, un étage avec quatre tourelles lasers, et un autre ou il y avait une radio .Les Gardes levèrent la vitre blindée, pour laisser passer les canons des tourelles. En mettant leurs lunette à vision nocturne, ils scrutèrent la nuit avec attention .En ouvrant la fenêtre le vent polaire gela les hommes de l’intérieur, ils allaient vraiment se les geler sur cette mission .Le sergent laissa trois autres hommes garder la pore du bunker, puis descendit avec les autres .La salle radios était plus petite que celle d’en haut mais les deux gardes pouvaient facilement y loger, le sergent attrapa le micros de la radio pris une liaison sécurisé et tenta d’appeler le centre impériale.

-Centre impériale ici sergent Olgorde, vous m’entendez ?

-Oui sergent nous vous entendons, que ce passe t’il ?

-On a perdus onze hommes, dont le commissaire Galiuss !

-Vous étiez combien au départ ? Demanda la voix sur un ton sadique.

-On était vingt au départ ! Et c’est quoi cette question ? Envoyez nous du renfort !

Un soupir répondit au sergent, de longues secondes pour les deux soldats passèrent puis on lui répondit.

-C’est bon calmez-vous, de toute façon on peut rien pour vous désoler .Fin de transmission…

-Putain c’est qui cet …

-Calmer vous sergent, ils sont tous comme ça au service de transmission .Pas la peine de perdre notre sang froid pour eux…

Les deux gardes montèrent au premier étage, puis découvrir avec horreur une véritable boucherie, du sang couvrait les murs, et les têtes de tous les soldats étaient décapité .Ce qui était vraiment frustrant pour les deux gardes c’est qu’ils n’avaient rien entendus, ils avaient leurs fusils en joue et près à faire feux .La pièce était plongée dans le noir, et ils arrivaient à distinguer des formes fines à l’extérieur du bunker .Le sergent fit signe à Farje de le suivre silencieusement, ils se collèrent à côté de la fenêtre blindé puis regardèrent rapidement avec leurs lunettes de vision nocturne .Des xénos sveltes partout, ils rentraient dans leurs véhicules volants, les deux soldats humains se regardèrent avec un air surpris mais tous devenait clair pour Farje .Le trait lumineux qu’il avait vu n’était en fait que le tir d’une arme xéno, il se maudit mille fois de ne pas y avoir pensé plus tôt .Des êtres aussi rapide et silencieux ne pouvait pas exister, même leurs véhicules n’émettaient aucun son .Le sergent recula doucement puis se laissa glisser le long du mur, il sortit une bouteille d’alcool puis commença à boire en invitant la deuxième classe à en faire de même .Les deux soldats burent l’intégralité de leurs bouteilles, puis s’endormirent malgré les restes de leurs compagnons gelant à côté d’eux.
Farje faisait un cauchemar horrible ou des ombres venaient assassiner son équipe, ses amis, sa planète natal .Personnes ne pouvaient leurs échapper, elles étaient invincible rapide et sans pitié .Le soldat fut tiré de son cauchemar par Olgorde, il avait une de ses gueule de bois… monumentale ! Sa langue était pâteuse, des flots de pensées venait se heurtaient dans son crâne lui faisant un male de chien .Il se releva avec difficulté puis suivit son sergent qui partit arme en main dehors. Le jour c’était levé sur Ylios II, le vent ne soufflait plus mais la neige avait doublé de volume .Le sergent se tenait à côté d’un étendard impériale brisé, il s’était recouvert de neige pour se camoufler le plus possible, invitant Farje à en faire de même .La deuxième recrue se coucha dans la neige, en se recouvrant de neige, son sergent observait quelque chose. Farje avala un peux de neige pour se délier la langue, se qui amplifia son male de tête.

-Bon on est plus que deux…et avec mes jumelles je ne vois rien d’autres que de la fumée.

Le sergent lui passa les jumelles, et Farje put voir de ses propre yeux le centre impériale en ruine .Les flammes commençaient à s’éteindre, et plusieurs eldars installaient des tourelles de leurs fabrication, d’une façon étonnante d’ailleurs .Il ne s’attarda pas trop dessus, en voyant plusieurs eldars montaient dans des véhicules .Il redonna les jumelles au sergent puis demanda :

-Bon on fait quoi maintenant ?

-On va prendre le Nord, au bout de quel que kilomètres on devrait trouver un centre de communication.

-Mais les xénos venaient du nord …

-Et alors ? Là ils sont derrière nous, si on se magne on devrait pas avoir de problème.

-On pourrait prendre l’une des chimères…

-J’ai déjà essayé se matin, mais elles ont étés sabotées.

-Vous avez essayé de vous barrez sans moi ?

-Non…bien sur que non, je voulais juste tester les véhicules, parce que pendant que monsieur dormait, moi j’ai tenté de nous trouver une solution.

-Traverser à deux, l’une des plus grandes plaine polaire du système à pied, sans provisions, avec des xénos tueurs qui risquent de nous suivre, whoua quel plan géniale…

-C’est comme ça qu’on s’adresse à son sergent Farje ?

-Pardonnez-moi sergent, mais ses les nerfs, je suis désolé.

-Allons y, on n’a pas une minute à perdre.

Les deux hommes entamèrent leur route rapidement, ils n’échangèrent aucun mot pendant des heures, l’ennemie ne semblait pas les suives. Leur marche fut dure, le poste de communication semblait être à des milliers de kilomètres, et pourtant chaque pas les rapprochait de leur but. La journée fut longue, ennuyeuse, dure, mais ils arrivèrent malgré tout leurs problèmes saint et sauf. Le poste de communication était un petit bâtiment carré, une immense antenne ornait son toit, mais il semblait étrangement vide. Le soleil se couchait, quand ils approchèrent, le sergent se retourna vers Farje en lui lâchant doucement :

-Prudence, on va avancer doucement, et entrer avec précaution ça sent l’embuscade tu ne trouves pas ?

-Non, je pense juste qu’ils ont vidés le centre en passant, et ont continués leur chemin.

Les deux gardes approchèrent à pas de loup, fusils en mains ils scrutaient l’entrée, la porte était ouverte et aucun bruit n’en sortait. Ils se collèrent chacun d’un côté de la porte, pointèrent le canon de leurs armes à l’intérieur, puis entrèrent dans l’unique salle du bâtiment. Les deux seules fenêtres étaient fermées, la salle était sans dessus dessous, deux corps jonchaient le sol complètement gelé, et les radios étaient anéanties. Leurs espoirs étaient réduits à néant, aucunes radios, aucuns vaisseaux ou véhicules pour fuirent. Farje ne perdit pas son sang froid, il se laissa tomber sur une chaise puis se fuma un clope. Son sergent lui en taxa une que Farje lui donna avec joie, de toutes façon il était persuadé de crever dans quelques jours. Si ce n’était pas les xénos, ça serait le froid qui les emporterait, Olgorde semblait beaucoup plus ennuyé. Il sortit les deux corps frigorifié, puis les entera plus loin, il rentra en fermant la porte et se posa sur les restes d’une radio. La tension était à couper au couteau, Farje cherchait une solution malgré son pessimisme naturel, et Olgorde regardait les larmes aux yeux une photo. Le sergent était un père de famille de trente huit ans, ses enfants n’étaient pas encore des adolescents, et il allait les laisser tomber. Ses cheveux étaient rasés, mais on voyait quelque reflet brun sur son crâne, sa barbe de trois jours était permanente chez lui. Farje sembla ressentir quelque chose d’étrange au fond de sa gorge, c’était désagréable, la seconde classe se leva et posa son fusil. Il entre ouvrit l’une des fenêtres, puis regarda l’horizon, le soleil se couchait et ...

-Merde trois trucs arrivent vers nous très rapidement ! Déclara Farje.

-Si on doit crever autant le faire en se battant n’est ce pas ?

Répondit Olgorde la voix plein de rage, il cracha son mégot et l’écrasa avec dureté il semblait être déterminé. Farje se baissa en refermant la fenêtre, il régla la puissance de son fusil laser, et se planqua derrière l’unique table renversée. Olgorde lui les attendait au bout du petit couloir de l’entrée, il avait laissé son fusil sur le sol, préférant sortir son épée tronçonneuse, et son pistolet bolter. Quelques minutes après, les deux embusqués se lancèrent des regards furtifs, vérifiant l’état de l’autre. Farje avait un bon angle de vue sur le couloir et la fenêtre de droite, il aurait pu avoir un angle mort à cause de la fenêtre de gauche, mais elle était fermée. Le vent se leva, claquant contre les parois extérieures du bâtiment, faisant grincer l’antenne et couvrant les pas des xénos. Etait il seulement naturel se vent ? C’était la question que se posait Farje, soudain la porte émit un long grincement, réveillant la seconde classe de ses songes. Il aligna la porte avec son fusil et vu entrer trois xénos sveltes armés de fusils, silencieux comme des ombres, mais cette fois ci ils les voyaient arriver. Leur armures étaient blanche, et verte. Le sergent demanda à Farje de ne pas encore faire feux d’un geste de la main, les xénos approchèrent arme en joue en discutant dans une langue inconnue. Olgorde donna le signale en activant son épée, le vrombissement émanent de l’épée sembla surprendre le premier xéno. Il ne put rien faire, mis à part subir la morsure de l’arme du sergent dans le cou. Farje tira sur les xénos de derrière, l’un d’eux s’effondra en hurlent, mais l’autre riposta en tirant sur Farje. Les tirs du xéno détruisirent la table de Farje, la seconde classe eu le réflexe de rouler sur le côté pour éviter de se faire tuer. Olgorde chargea le dernier xéno sans lui laisser la moindre chance, l’adversaire sentit trois bolts explosaient sa jambe droite, et une épée le traversait de part en part. Etrangement ces xénos lui paraissait familier, Farje les avait déjà vu quelque part, il vérifia rapidement que plus aucun ennemies n’était dans la zone et se rapprocha des corps. Le xénos abattue était dans un meilleur état, il lui enleva son masque sous l’œil inquisiteur de son sergent qui ne dit mots en voyant le visage du mort. Il ressemblait à un humain, mais son visage était sombre, ses oreilles étaient trop pointues, et son corps trop fin au goût de Olgorde. Mais Farje cru y voir son portrait craché, brun aux yeux vert, et avec des oreilles pointues. Le sergent lâcha :

-J’en avais jamais vus avant, leurs oreilles sont étrange …

-Je ne trouve pas, ils nous ressemblent beaucoup, j’ai les mêmes oreilles que lui.
-Tu rigoles ?

-Non.

En y repensant Olgorde n’avait jamais vus le visage entier de Farje, il savait juste que c’était un garde compétent et étrangement intelligent. Farje se leva en enlevant son casque, ses oreilles étaient bien pointues, de plus en regardant mieux il était svelte pour un garde normale. Huit ans qu’il avait côtoyé Farje, et il découvrait qu’il n’était pas humain qu’aujourd’hui. Olgorde voulut l’abattre dans la seconde, mais Farje vue arriver le coup et lui lança son casque dans la tête. Le sergent tituba et se retrouva dans la seconde au sol, Farje s’était jeté sur lui et pointait le canon du pistolet d’Olgorde sur son front. Ils restèrent une longue minute à se regarder droit dans les yeux, Farje semblait perdue, la mémoire lui revenait soudainement.
Il appartenait au peuple eldar, il avait plus de quatre vingt dix ans, et son vrai nom était Satyriss. Il était un criminel recherché, il ne savait plus qui il avait tué, il revoyait juste le visage d’une douce et jeune femme brune aux yeux bleus qu’il étranglait. Après il se revue dans une sorte de cage psychique, il était seul dans l’obscurité la plus totale et subissait les pires tortures mentales et physiques de l’univers. Il avait réussit à s’échapper à cause d’une psyker étrange, il avait profité de la situation et avait volé un vaisseau. Il s’était écrasé sur cette planète en perdant la mémoire, il se rappelait juste d’un homme se rapprochant de lui et son vaisseau. Il l’avait tué, en lui volant son identité et ses vêtements. Rien qu’a l’idée de cette pensée, Satyriss laissa quelques larmes coulées le long de ses joues, et se releva en pointant son sergent avec le pistolet bolter :

-Vous voulez vivre n’est ce pas ?

-Pas sur cette planète, je veux retourner sur Lumios.

-Alors j’ai un plan pour vous, je vais vous laissez la vie et partir en direction des xénos seul. C’est moi qu’ils veulent, et ils retourneront ciel et terre pour m’avoir, ce peuple à l’orgueil mal placé. Je suis un fugitif, et la mémoire vient de me revenir, une fois qu’ils m’auront, ils repartiront aussi sec. Attendez quelques jours ici, et quand le moment sera venu retournait à la base il y a sûrement une navette, ou une radio en état de marche là bas.

-Vous allez vous rendre ?

-Je n’ai pas le choix… ils ont du me suivre après mon évasion, et ou que j’aille ils me retrouveront de toute façon.

Sur ses mots, Farje allias Satyriss quitta le centre en saluant Olgorde qui était sur le cul. L’eldar savait que ça ne servait à rien d’essayer d’utiliser les motos des gardiens morts, et traversa une nouvelle fois le désert polaire de Ylios II. Le retour fut difficile à cause du vent glacial. Mais il réussit à retourner à la troisième tranchée, où il trouva une dizaine d’eldars en train de foncer dans sa direction. Il se laissa tomber sur les genoux, les mains derrière la tête et murmura le visage crispé :

-J’y retournerais pas…

Une fois les xénos autour de luis ils entendirent tous le son effrayant de la grenade se dégoupillant. Seul trois d’entre eux réussirent à survire, ils firent un rapport de la situation rapide comme quoi le prisonnier trois cent neuf s’était suicidé en emportant huit gardiens avec lui. Les eldars n’ayant plus rien à faire sur se glaçon volant, ils repartirent comme ils étaient venue. Comme des fantômes, Olgorde n’avait plus de rations, il décida d’accomplir le plan de Farje et réussit à trouver une radio en état de marche. Il contacta les forces impériales de la planète voisine, et trois jours plus tard une flotte débarqua pour reprendre la base. Ils auraient bien affronté les xénos, mais ils avaient disparus.

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:05

A vos votes maroufles ! :-)

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9098
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 25
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:20

Au fait... t'as quoi contre Sylva au juste?

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Njarll
Prêtre des Runes
avatar

Messages : 3895
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 24
Localisation : Fenris.

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Jeu 31 Mar 2011 - 16:59

Je vote blanc.

_________________
Listen closely Brothers, for my life's breath is all but spent. There shall come a time far from now when our chapter itself is dying, even as I am now dying. Then my children, I shall list'n for your call from whatever realms of death hold me, and come I shall no-matter what laws of life and death forbid. At the end I will be there. For the final battle. For the Wolftime.
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Ven 1 Avr 2011 - 20:17

Arghit => J'ai épuisé mon quota annuel de gens que je pouvais apprécier :oui:
Nous verrons l'année prochaine :noel:

Njarll => Hum... Au moins une critique ?


Ah oui pour les votes, un point par vote. Comme les textes sont peu nombreux.

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Ven 1 Avr 2011 - 20:21

C’est un euphémisme ? :noel:

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Ven 1 Avr 2011 - 22:44

Que manque-t-il à ce post ? De l'utilité ? Ah oui certes :oui:

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Njarll
Prêtre des Runes
avatar

Messages : 3895
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 24
Localisation : Fenris.

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Ven 1 Avr 2011 - 22:51

Premier texte : On reconnait Tenka a sa tendance à utiliser des personnages fluffiques pour le moins importants. C'est bien écrit, mais c'est trop court, et en vérité, il ne se passe pas grand chose de passionnant.

Deuxième : Si on reconnait Tenka pour l'utilisation des personnages importants, on reconnait Sylvanas pour ces fautes. Je trouvais son texte précédent bien mieux, avec des personnages plus intéressants, moins de fautes et une meilleur syntaxe. Là, il ne me donne pas envie de lire son texte jusqu'au bout, les fautes plombent le texte, les personnages ont le charisme d'un navet (si si) et sont plutôt du genre incohérent (Oh ! le commissaire vient de se faire abattre, mais tabassons d'abord le pauvre type qui trichait aux cartes).

Je suis peut-être un poil agressif, mais c'est ce qui en ressort à la suite de ma (semi)-lecture.

_________________
Listen closely Brothers, for my life's breath is all but spent. There shall come a time far from now when our chapter itself is dying, even as I am now dying. Then my children, I shall list'n for your call from whatever realms of death hold me, and come I shall no-matter what laws of life and death forbid. At the end I will be there. For the final battle. For the Wolftime.
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 2 Avr 2011 - 7:41

Helhorn ==> j'oubliais à quel point tu es merveilleusement bien placé pour critiquer cela :hap:

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 2 Avr 2011 - 12:10

Rendons à César ce qui est à César :noel:

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 22
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 2 Avr 2011 - 18:36

Njarl> Certes, je vais faire mieux la prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9098
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 25
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 2 Avr 2011 - 21:12

Je vote pour le texte sur Bile. C'est court mais j'aime bien le perso à la base et y a trop de fautes dans l'autre.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Dim 3 Avr 2011 - 9:36

Le monstre de Fabius Bile :

En premier, y a une tournure que j'ai trouvé bizarre, c'est le "une télécomande avec deux boutons". On sort d'un paragraphe descriptif essayant d'instaurer une ambiance malsaine au possible, et là, y a cette phrase.
C'est pas un reproche, je vois même pas comment dire ça autrement, mais le décalage m'a fait sourire :noel:

"ça en jette non ?" ==> ça, pour le coup, dans la bouche (ou même l'esprit) de Bile, c'est très moyen je trouve.

Passage au présent alors que le début du texte est au passé, ça choque un peu je trouve, particulièrement là "Bile l’esquiva d’un seul pas de côté, et Arbogast frappe".

Sinon, c'est court et pas franchement intéressant, mais le style est déjà nettement mieux, d'un point de vue personnel, que le précédent texte du même auteur :oui:
Juste quelque détails inutiles ici et là, principalement concernant la télécommande et les boutons.


Ylios II :

Là aussi, passage du présent au passé sans raison apparente. La description de la base n'est ni plaisante ni utile, et s'embrouille dans les donnés techniques (le mot diamètre notamment est mal utilisé, ou alors je comprends pas le sens de la phrase). Quant à la première vision qu'on a de ce qui va être je suppose le héros, c'est là aussi inutile.

Le deuxième paragraphe est confus, essaye de donner des détails mais sans réussir à être intéressant, il aurait mieux valus le raccourcir drastiquement à mon avis.
Le commissaire qu'est pas respecté, c'est bizarre, mais pourquoi pas après tout, y a des trucs vraiment bizarre dans l'Imperium.
"Leurs gelant les os jusqu'à la mœlle, le jeune commissaire se releva son teint était pâle mais il réussit à donner quel que indications aux soldats ." ==> à mon avis c'est plutôt le vent qui les gèle jusqu'à la moelle, non ? :noel:

Ça s'améliore un peu avec ce qui doit être le début de l'action, mais c'est encore assez maladroit. Et je donne un grand +1 à Njarl quand il cite les soldats jouant aux cartes.

Finalement ça replonge dans les détails inutiles et mal introduits, les tournures de phrases malhabiles et d'autres défauts.
Et le coup du "désolé on peut rien pour vous alors que vous avez perdus 11 hommes" me paraît un peu gros, même venant de la garde. Et je ne m'en rends compte que maintenant, mais 20 pour tenir une tranchée c'est assez risible quand même.

Bon, autre grosse incohérence dans le comportement des personnages : pourquoi les deux gardes survivants se sont pas fait massacrer ? Les eldars ont déjà massacrer toute leur équipe sans que personne ne s'en rende compte, alors deux types en plus ça doit pas être dur quand même ? Oo
D'ailleurs, massacrer au corps à corps sept mecs, sans se faire entendre une seule fois par deux mecs à l'étage d'en dessous, c'est jute quasiment impossible, même pour des eldars (noirs ou pas) et pourtant c'est un grand fan qui te le dis :noel:

Bon, alors... comment dire ça simplement... ah oui, la fin est absurde. De bout en bout.
Un eldar qui perd la mémoire et se prend pour un humain, puis la retrouve soudainement en voyant le visage d'un autre eldar. C'est naze et incohérent.
Les eldars qui attaque une planète impériale juste pour récupérer leur prisonnier, c'est encore pire !

En résumé, les fautes, la mauvaise syntaxe et l'incohérence totale du scénario minent ce texte.

Je me suis peut-être montré acerbe, mais le'auteur a du potentiel et voir ce texte m'énerve :(

Bref, même si j'aurais aimer faire chier Helhorn ( :hap: ) je vote pour le texte sur Fabius Bile, qui même s'il n'est pas passionnant, reste supérieur à son concurrent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Dim 3 Avr 2011 - 9:56

J'aime comment le seul texte totalement libre depuis la création du concours fini quand même par être relaté à 40 k :noel:
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2332
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de se lamenter que le Fandex Jipang n'a eut aucun succès...

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Dim 3 Avr 2011 - 14:21

Citation :
Passage au présent alors que le début du texte est au passé, ça choque un peu je trouve, particulièrement là "Bile l’esquiva d’un seul pas de côté, et Arbogast frappe".
J'avais envie de lui donner un petit côté toréador. Les grands méchants ont toujours de l'allure et un zeste d'élégance. C'était plus un texte pour le fun que sérieux.


Citation :
D'ailleurs, massacrer au corps à corps sept mecs, sans se faire entendre une seule fois par deux mecs à l'étage d'en dessous, c'est jute quasiment impossible, même pour des eldars (noirs ou pas) et pourtant c'est un grand fan qui te le dis
Rien n'st impossible. C'est peut être possible s'il y a du gaz et/ou si tous les gens à l'étage sont sourds. x)

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Mar 12 Avr 2011 - 16:16

Venez voter ! :(

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 16 Avr 2011 - 14:02

Citation :
au corps-à-corps
==> donc pas de gaz Tenka...

Citation :
J'avais envie de lui donner un petit côté toréador. Les grands méchants ont toujours de l'allure et un zeste d'élégance. C'était plus un texte pour le fun que sérieux.
==> ce qui ne change rien par rapport au subit changement de temps.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Milleuros
Sans Titre.bmp
avatar

Messages : 941
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 16 Avr 2011 - 16:00

Le monstre de Fabius Bile


Le texte est merveilleusement bien écrit. Les détails sont immersifs, puissants et dangereux.

Par contre, c'est dommage que ... y a pas de scénario. C'est un exercice de style, une retranscription d'une anecdote du fluff, mais sans scénario, sans contexte. On peut trouver ça minime, mais ça m'a beaucoup dérangé. J'ai pas vu arriver la fin. Je lis le dernier mot, et je me demande où est passé le reste de la nouvelle.



Ylios II

Je dirais bien que c'est l'opposé exact du précédent. En effet, il comble le manque scénaristique du précédent, par un scénario très dirigé bien qu'un peu capilotracté (le garde qui s'avérait être un Eldar ... mouais :noel: ). Par contre, c'est trop rapide, l'auteur ne s'attarde sur quasiment aucune description, et donc, on n'est que peu absorbé par le texte.

Dans les petites anecdotes, on remarque que le caractère Eldar du personnage apparaît dès le début, c'marrant.
La mort de l'Eldar, elle, est incroyablement plate, plus que tout le reste. Dans une fic, un tel passage aurait pris une page à lui seul. On peut même encore agrandir, je crois.






--------------------


Le vote ... je sais pas.

Quel est le but du concours, en fait ? Elire le texte avec le plus beau style, ou le texte qui a le plus plu ?

S'il faut choisir le texte le mieux écrit, avec le meilleur style toussa, je vote pour le premier. Très bien écrit, qui absorbe le lecteur. Faudra que je me renseigne sur Fabius Bile quand je serais chez moi (oué, là je suis dans le train, une vue magnifique sur un lac bleu turquoise, c'est bo.)

Si par contre, il faut choisir le texte le plus plaisant, alors je vote pour le 2e. Malgré des lacunes certaines dans le style, le scénario m'a accroché, c'était sympathique :)

_________________
O o
/¯¯/__o___O___o___O___o___O___o__
IMA FIRIN MAH LAZOR ! BLAHHHH!!!!!
__¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯




    - Spetsnaz GRU
    - Iron Thunder
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Sam 16 Avr 2011 - 22:43

Vote avec ton coeur et non ta tête, Fulgrim sculptait avec sa tête, et il n'a jamais atteint la perfection en art :noel:

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Milleuros
Sans Titre.bmp
avatar

Messages : 941
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Dim 17 Avr 2011 - 9:46

Bon bin je vote Ylios II :nah: :noel:

Nan mais c'est celui qui m'a le plus plu

_________________
O o
/¯¯/__o___O___o___O___o___O___o__
IMA FIRIN MAH LAZOR ! BLAHHHH!!!!!
__¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯




    - Spetsnaz GRU
    - Iron Thunder
Revenir en haut Aller en bas
Njarll
Prêtre des Runes
avatar

Messages : 3895
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 24
Localisation : Fenris.

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Mer 27 Avr 2011 - 15:49

Alors, on attend d'autres votes ou on lance un autre concours ? (Avec des thèmes ce coup-ci ?).

_________________
Listen closely Brothers, for my life's breath is all but spent. There shall come a time far from now when our chapter itself is dying, even as I am now dying. Then my children, I shall list'n for your call from whatever realms of death hold me, and come I shall no-matter what laws of life and death forbid. At the end I will be there. For the final battle. For the Wolftime.
Revenir en haut Aller en bas
Milleuros
Sans Titre.bmp
avatar

Messages : 941
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 25
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Mer 27 Avr 2011 - 17:27

La question est excellente

_________________
O o
/¯¯/__o___O___o___O___o___O___o__
IMA FIRIN MAH LAZOR ! BLAHHHH!!!!!
__¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯¯o¯¯¯O¯¯




    - Spetsnaz GRU
    - Iron Thunder
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9994
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   Mer 27 Avr 2011 - 18:56

Lançons en un nouveau, celui ci n'a jamais vécu.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le palais aux Voies infinies (concours d'écriture 9)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» les voies du seigneur sont infinies
» [Résolu]Possibilité d'écriture en italique
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.
» Une ville vivante, des possibilités infinies...
» Pont et tunnels de voies ferrées CXL11 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Confessional :: Concours-
Sauter vers: