Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jarlaxle, mercenaire beau parleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 23

MessageSujet: Jarlaxle, mercenaire beau parleur   Dim 4 Sep 2011 - 20:38

Nom : Il en possède bien un mais a depuis longtemps compris qu'on ne l'appréciais que peu.
Prénom : Jarlaxle
Race : Elfe
Âge : Plus de deux siècles, sans doute moins de deux et demi.
Taille et poids : 1m79 pour 75 kilos.

Expérience : 20
Niveau : 2
Couronne : 140

Spécialisation : Arnaque, vol et autre escroquerie.
Compétences : Adresse au tir, Ambidextrie, Charisme, Escamotage, Esquive, Évasion, Marchandage

Équipement :
  • Armes
      Deux pistolets finement ouvragés ornée d'une émeraude chacun
      Épée courte à garde plaqué or et décorée d'améthystes
      Six dagues de lancer ouvragées

  • Vêtements
      Chapeau à large bord rouge orné d'une plumes d'oiseau exotique
      Veste sans manche rubis avec liseré d'or
      Pantalon de cuir
      Ceinture de cuir à poches ornée de nombreux saphirs
      Bottes de luxe à talonnettes
      Cape noire avec intérieure bordeaux
      Cape noire de grande facture, brodée de symboles en fil d'argent (Non-portée)
      Chapeau à larges bord de couleur violette avec un galon fuchsia autour de la calotte et deux plumes, une longue verte émeraude et une petite couleur or. (Non-porté)

  • Ornements
      Cache-œil orné de minuscules rubis
      Deux gantelet de cuir orné d'un rubis sur ses avant-bras (contient ses dagues)
      Bagues, bracelets et autres bijoux en or décorés de pierres précieuses en pagailles
      Paire de gantelet de cuir rouge somptueux rehaussé d'or. De minuscules pierres précieuses dessinent un dragon stylisé sur chaque. (Non-portée)
      Épaulière gauche imposante, plaquée or et orné d'un ensemble de plume représentant une aile (Non-portée)

  • Objets divers
      Matériel d'entretien des pistolets
      Poudre et balles
      Nécessaire d'écriture
      Coffret de bois précieux remplis de trésors divers

  • Contenants
      Bourse de cuir
      Besace de cuir noir

  • Objets précieux et/ou magique
      Pierre distordante brute :
        Il s'agit d'une superbe pierre taillée comme Jarlaxle n'en a jamais vu auparavent. Sous la lumière du jour, elle possède quelques reflets d'un vert profond, mais reste sinon d'un noir d'encre qu'il n'a jamais pus admirer sur aucune autre pierre. Il est irrémédiablement attiré par cette pierre a plus d'un titre exceptionnelle et ne s'ne séparerai pour rien au monde.




Description physique : Jarlaxle n'est ni très grand, ni très musclé. Possédant assez d'épaules pour paraître faussement imposant, il se déplace toujours d'une allure de conquérant, ses bottes claquant sur le sol. Il possède un corps finement musclé et se révèle assez souple. Il est particulièrement habile de ses mains, que se soit pour remettre en place les mécanismes de ses pistolets, crocheter une serrure, imiter une écriture ou simplement soulager de sa bourse un passant.
Son visage est plutôt séduisant, des traits nobles et un regard digne lui donne l'allure d'un puissant en toutes situations. Ses yeux bleu-gris et ses sourcils blancs très expressifs peuvent pas passer par toutes une gamme d'émotions avec talent. Il a d'ailleurs pris pour habitude de légèrement surligner ses lèvres avec un peu de maquillage pour accentuer ses expressions.
Ses oreilles sont percées de quantités de clous et boucles ornés de petites pierres précieuses. Son teint est particulièrement bronzé et son apparence générale extravagante. Ceci notamment dus à l'absence du moindre cheveu sur son crâne, aussi lisse qu'un boulet de canon, et à ses habitude de porter un grand chapeau orné de plumes d'oiseaux exotiques. Il possède également un cache-œil alors qu'il n’est pas borgne. Un observateur attentif remarquera d'ailleurs qu'il le change régulièrement de côté.
Cette apparence est tout à fait volontaire : il cherche à s'éloigner des standards et à affirmer sa condition de paria au premier abord, et en premier lieu de paria de la race elfe : pas de long cheveux, pas de teint d'une pâleur maladive, pas de longs vêtements couvrants, pas d'oreilles impeccablement entretenues...
Spoiler:
 

Description morale : Jarlaxle est un opportuniste, qui ne rate jamais une occasion de s'enrichir ou d'agrandir son pouvoir -ou les deux si possible. Pour autant ce n'est pas réellement son but dans la vie, il prends surtout plaisir à renverser les codes introduits par la société, et apprécie vivre avec une certaine aisance.
Il ne croit en rien et ne se préoccupe pas de l'avis des autres ou des interdits. Sauf peut-être quand ça met son existence trop en danger.
Sociable et faussement avenant, il apprécie de parler et est conscient que toute information est bonne à prendre. Il se montre la plupart du temps flatteur ou irrespectueux, jonglant entre les deux pour obtenir ce qu'il désire. Il apprécie notamment la compagnie du beau sexe, et sait faire montre d'un grand talent de séducteur.
C'est un escroc, un voleur, qui préfère parler que combattre. Il est charismatique et possède une langue plus acérée que ses armes. Il reste toujours calme et envisage chaque possibilité avant de prendre une décision, toujours celle qui lui sera la plus profitable.
Quand il le faut, il n'hésite pas à faire parler la poudre avec une efficacité certaine. Ses tactiques de combat sont à son image, il se tient généralement loin du danger, utilisant pistolets et armes de lancer.
Il méprise la vie des autres, et particulièrement de ceux de sa propre race qui ne lui a jamais rien apportée. Il connaît la société et a depuis longtemps compris que la meilleure chose à faire pour lui était de se rendre utile et de se placer en dehors du système, là où il est capable de prendre le contrôle.
Bien qu'il ne s'attache en général à rien ni personne, que se soit une demeure, des terres, des compagnons ou même une amante, il tient beaucoup à son équipement du moment, qui représente à chaque fois l'homme qu'il est.


Histoire :
Jarlaxle le bâtard

-Personne n'a vu le bâtard ? Il m'a encore volé un gâteau !

Seuls quelques signes de tête négatifs répondirent à la chef cuisinière qui venaient d'entrer dans la laverie de la demeure, où une demi-douzaine d'humaines étaient occupés à travailler. L'elfe eut un dernier regard inquisiteur pour la pièce avant de partir en claquant la porte.
A peine quelques secondes après une tête enfantine et aux cheveux très blonds sortis de sous un tas de linges. L'enfant s'extirpa du tas de linge sous les regards bienveillants des femmes.
Il les remercia d'un petit signe de tête et sortit de la pièce, puis retira le gâteau de sa poche.

Il avait l'habitude de la chose, cela faisait plusieurs années que c'était comme ça, plus ou moins depuis sa naissance en fait. Depuis que sa mère avait poussé le noble patriarche Valtieri à boire pour faire l'amour avec lui. Enfin ça c'était la version officielle, que la servante elfe en question n'a jamais pus démentir car elle a été virée et a disparus peu de temps après.
Depuis ce temps donc l'enfant n’est considérer que comme un déchet par le personnel de maison. Seuls les enseignements les plus primaires lui ont été prodigués par les précepteurs au service de ses demi-frères et demi-sœurs, et c'est à peine s'il mangeait à sa fin.
Ceci dit, la cuisine n'était pas bien surveillé et l'enfant, déjà fort habile, s'offrait de véritable gueuletons en cachette.

Après avoir avalé son gâteau, le môme se faufila jusqu'aux quartiers plus chics de la demeure, où il ne pouvait errer à volonté. En effet, sa noble famille ne souhaitait pas être mêlée aux serviteurs humains et les tâches dont ceux-ci se chargeaient avaient été reléguées dans une seule aile, avec seulement quelques maîtres elfes pour vérifier la bonne tenue du service. Elfes qui n'en devenaient que plus acariâtres et amer.
Jarlaxle le bâtard avait aussi été relégué dans cette aile mais s'en échappait souvent pour piquer des objets à côté ou tout simplement aller lire quelques livres dans la bibliothèque de son père, exercice ardus pour lequel le petit était devenus un expert, connaissant par cœur les manipulations nécessaire pour déverrouiller la serrure.

Ainsi se formait, au sein de la maison Valtieri, celui qui deviendrais plus tard un talentueux agent.


Jarlaxle l'espion

-Allons, tu peux bien me le dire ?
-Non Jarlaxle, on m'a payé pour effectuer une livraison secrète, je ne peux rien dire. Désolé.
-Et les pirates des îles Sherman hein ? Qui c’est qui leur as montré leur intérêt à ne pas attaquer ton bateau lorsque tu transportais une cargaison d'armes de sièges ?
-Je sais où tu veux en venir, je te dois un service, je sais, mais là je t'assure...
-Et Vladimir ? Tu sais ce marchand qui a abandonné l'affaire du transport de la troupe du Centaure y a deux ans, affaire que tu as récupéré et qui t'as donné un beau paquet d'or... Je suis sur que Vladimir n'aurait pas lâché l'affaire si une tierce personne ne lui avait pas fait comprendre où était son intérêt...
-Ça va, je sais que je te dois beaucoup, mais là tu dois comprendre que c'est pas possible.
-Hum... Quel dommage. Moi qui m'apprêtais à brûler ces fâcheux documents t'identifiant avec certitude comme le contrebandier qui avait fait passer plusieurs centaines de litre d'alcool illégale.
-Quels documents ? Je n'ai jamais fait ça !
-Non, c’est vrai, et ces documents n'existent pas encore -l'elfe insista sur ce dernier mot.
-Je vois... Bon, je transporte la collection d’œuvres d'art de Sieur Mesrines. Satisfait ?
-Pleinement.

Jarlaxle se leva et quitta le capitaine, rejoignant bientôt la fraîcheur des ruelles. En sortant il eut une brève pensée pour l'homme qu'il quittait et qui mourrait sûrement demain lorsque les navires corsaires de son père attaquerait le bateau.
Peu lui importait.

Cela faisait quelques années qu'il avait commencé à œuvrer ainsi pour son paternel. Après l'enfance, il avait dus rapidement trouver comment se rendre utile. C'est la plus grande de ses deux demi-sœurs qui l'a aidé : elle avait remarqué la discrétion de Jarlaxle et son talent e diplomate qui lui avait évité plus d'une raclée par les gardes de la demeure.
Elle avait alors proposé à son père d'en faire volontairement un malfrat qui agirait à sa solde, un agent au sein des bas-fonds de Remas. Et c'est ce qu'il avait fait. Son fils avait d'ailleurs excellé dans cette tâche, créant un important tissu relationnel avec les principaux capitaines, les principaux malfrats et autres personnes qu'il est bien vus de connaître.
Il rendait des tas de services à tout le monde, mais demandait toujours qu'on lui rende la pareille, parfois des années plus tard. Ses manigances étaient bien ficelés et tout était calculé. Même sa demi-sœur, qui avait été chargée de le surveiller de près, perdait parfois le compte de ses actions et, le temps passant, sous-estima de plus en plus l'influence de Jarlaxle dans le milieu.


Jarlaxle le Pacha

-Vous voulez que j'arrête le commandant Pittsburg ? Mais, mais, pourquoi ?
-Depuis quand vous souciez vous de ceux que je vous ordonne d'arrêter ?
-Mais enfin, le commandant Pittsburg est une personne respectable, connus de la plupart des administrateurs de la cité, son arrestation provoquerait...
-Une demande de lynchage publique lorsque vous montrerez ces documents aux responsables de la cité -Jarlaxle sortit un rouleau de parchemin- document confirmant l'achat par Pittsburg d'une cargaison d'armes et d'alcool aux pirates de Sartosa, en échange d'une douzaine d'esclave qu'il a soit-disant embauché comme marin dans le port et qui ont soit-disant disparus pendant une tempête.
-C’est un faux n'est-ce pas ?
-Depuis quand la chose vous importe ?
-Et si les responsables fouillent le bateau de Pittsburg, qui n'as toujours pas déchargé de marchandises, ils y trouveront quoi ?
-Il y trouveront une cargaison d'armes et d'alcool typique des pirates de Sartosa. Pittsburg niera sans doute les choses, mais qui le croira ?
-Je vois... Je suppose que je n'ai pas le choix.
-Absolument pas le choix. Néanmoins je suis généreux, combien voulez-vous.
-Douze milles pièces d'or.
-C'est deux fois plus cher que ce que je vous donne d'habitude.
-Peut-être, mais c’est aussi trois fois plus risqué ce que vous me demandez.
-Neuf milles pièces d'or...
-Et ?
-Et je m'occupe d'arroser toute personne qui s'opposera à la chose.
-... D'accord.

L'elfe jeta une bourse que le capitaine en armure attrapa aisément, avant de se lever et de quitter la salle avec le parchemin.
Jarlaxle se laissa aller dans son siège, un sourire sur les lèvres. Il venait de gagner trois milles crédits, il n'aurait à arroser personne, tout le monde dans cette ville lui devait des services.

Voilà quelques dizaines d'années que Jarlaxle était devenus l'un des hommes les plus influents de Remas. Il s'était trouvé des relations dans toute la ville quand il œuvrait pour son père, de plus en plus hautes, de plus en plus influentes.
Et finalement, il n'avait eu qu'une impulsion à donner pour se retrouver au sommet. Quelques dettes payer pour trouver des hommes et un QG, quelques autres pour empêcher son paternel de s'en prendre à lui...
Et depuis il ne faisait plus que ça, faire jouer ses dettes pour gagner en pouvoir, à la tête d'une vaste organisation qu'il a appelé le Bregan d'Aerthe. Il était dans tous les coups fourrés, toutes les embrouilles, tous les trafics... On disait que pas une marchandises pouvait passer par Remas sans que Jarlaxle ne le sache.
Sa fortune était considérable, ses ambitions plus que satisfaites. Il aurait pus se reposer et gérer mollement tout ça, et peut-être aurait-il tenus les choses jusqu'à la fin de ses jours. Mais il se serait ennuyé.
Au lieu de ça il semait un joyeux chaos dès qu'il en avait l'occasion, faisait chuter des puissants, élevait des miséreux... Le premier acte d'importance qu'il avait fait avait d'ailleurs été de quasiment ruiner la famille Valtieri, jusqu'à ce que l'un de ses demis-frères, la mort dans l'âme, ne le supplie de les laisser tranquille.
Mais même son esprit aiguisé ne pouvait prédire chacune des conséquences de ce chaos, et il était évident qu'après plusieurs dizaines d'années, plus d'un siècle, de règne, la chose allait brutalement prendre fin.


Jarlaxle le mercenaire

-Je veux que vous retrouviez ces merdeux.
-J'ai bien compris, mais moi je vous dis que ça ne vas pas être simple. Pour le peu que je me suis renseignés, ils sont bien protégé par quelques puissants, et ils ne laisseront pas un type comme moi mettre son nez dans leurs affaires...

Les deux personnages discutaient dans un bar, assis dans une alcôve, face à face.

-Vous refusez de travaillez ?
-Non, mais je vais avoir besoin d'une avance, vous comprenez, c'est ps évident de bosser dans ce milieu.

L'homme sortit alors un pistolet et le braqua sur l'elfe.

-Vous voulez encore une avance, vous vous rendez compte de tout ce que j'ai déjà payé ?
-J'en suis parfaitement conscient, mais tout ceci est délicat. Croyez-bien que je travaille à vous offrir le meilleur service possible, et s'il-vous-plaît, baissez cette arme, nous sommes entre gens civilisé.
-Non, pas avant que vous ne m'ayez rendus l'intégralité de ce que je vous ai déjà donné !
-Je regrette c’est impossible. Mais je suis sur que nous pouvons trouver un arrangement.
-Non, plus d'arrangement.

L'homme allait appuyer sur la détente mais l'elfe sortit une dague de lancer et, de deux doigts, la projeta sur le poignet de l'homme qui lâcha aussitôt son arme. Dans le même temps, Jarlaxle avait dégainé son pistolet sous la table et tira dans le ventre de celui qui lui faisait face.
L'homme s'effondra face contre table. Jarlaxle se releva le plus naturellement du monde, récupéra sa dague qu'il essuya puis quitta le bar, lançant au passage une pièce d'or « Pour la femme de ménage. ».

Cela faisait déjà plusieurs années que Jarlaxle avait perdus le contrôle à Remas. Ses manigances, et surtout le bordel qu'elles instauraient, avaient finis par agacer. Surtout qu'elles avaient pris des proportions inquiétantes dans les derniers mois.
Alors, les grands de la ville, faisant fi de toutes leurs dettes et de toutes les informations que Jarlaxle pouvait bien avoir sur eux, embauchèrent plusieurs dizaines de mercenaires et mirent les services d'ordre sur la brèche.
Pour éliminer un parasite comme le Bregan d'Aerthe, il fallait y aller violemment. Il y eu plusieurs nuits de combats entre les mercenaires de Jarlaxle et ceux des princes marchands, le tout encadrés par les forces de l'ordre qui pacifiaient les zones après les combats.
Mais finalement, en quelques jours, le cancer fut éradiqué et, si Jarlaxle n'avait pas été retrouvé, le Bregan d'Aerthe n'existait plus. Ou presque.

En effet, son ingénieux chef avait pris la fuite à temps, conscient de l'inéluctabilité de la chose. Il avait alors décidé de s'engager comme mercenaire, le temps de se faire oublier, et puis pour découvrir d'autres paysages. Peut-être trouverait-il un nouvel endroit où planter son royaume de chaos après tout.
Il se présentait toujours comme appartenant au Bregan d'Aerthe, bien que personne n'en ai entendus parler en dehors de Remas, surtout pas une dizaine d'années après les incidents. Toujours aussi extravagant et semeur de discorde et de chaos, il remplis quelques contrats juteux, mais ne perça jamais réellement, ce n'était pas les combats où il excellait.
Néanmoins cette existence de bohème, où nul ne pouvait prédire ce que réservait le lendemain, lui convint pleinement, et ce pendant un long moment.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.



Dernière édition par Jarlaxle le Sam 1 Oct 2011 - 14:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ajix

avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 27/04/2011
Age : 21
Localisation : en ambuscade

MessageSujet: Re: Jarlaxle, mercenaire beau parleur   Lun 5 Sep 2011 - 6:38

vous avez laissé tomber les cavalier de l'apocalypse? :(

_________________
La mort vient flotter au dessus de moi
Et elle murmure au creux de mon oreille
Avec de mots que je ne comprends pas
La promesse de douleur sans pareilles
Revenir en haut Aller en bas
Njarll
Prêtre des Runes
avatar

Messages : 3895
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 24
Localisation : Fenris.

MessageSujet: Re: Jarlaxle, mercenaire beau parleur   Lun 5 Sep 2011 - 7:12

Sylvanas a abandonné.

_________________
Listen closely Brothers, for my life's breath is all but spent. There shall come a time far from now when our chapter itself is dying, even as I am now dying. Then my children, I shall list'n for your call from whatever realms of death hold me, and come I shall no-matter what laws of life and death forbid. At the end I will be there. For the final battle. For the Wolftime.
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Seigneur Amiral
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 23
Localisation : Stepped on your shoulder, watching your sins

MessageSujet: Re: Jarlaxle, mercenaire beau parleur   Mer 7 Sep 2011 - 21:28

Excellent. Je valide, il commence avec 90 pieces d'or

_________________
And the raven, never flitting, still is sitting, still is sitting
On the pallid bust of Pallas just above my chamber door;
And his eyes have all the seeming of a demon's that is dreaming,
And the lamp-light o'er him streaming throws his shadow on the floor;
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore!

*** Mes listes Hérésie d'Horus ***


*** Mes listes Warhammer Battle ***
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jarlaxle, mercenaire beau parleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jarlaxle, mercenaire beau parleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jarlaxle, mercenaire beau parleur
» "Beau Parleur"
» Présentation d'un Beau Parleur
» Les 3 lettres
» les plus beau niveau que vous ayez vue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Role play :: Warhammer Battle :: [RP] Explorateurs de tous vents ! :: Recensement!-
Sauter vers: