Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La prophétie des Anges du changement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 21
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: La prophétie des Anges du changement.   Jeu 22 Sep 2011 - 20:39

La prophétie des Anges du changement.

Dans le tumultueux warp, l'équipage d'un vaisseau de guerre arborant les étendards déchirés, et les insignes bafoués de l'imperium commençait à s'activer. Après un demi siècle de sommeil psychique, ils sortaient enfin de cet état comateux fermement décidé à reprendre du service. Quittant ce qui fut leurs sarcophages, et répondant à l'appel de leur maître, ils empruntèrent tous les sombres et vieux couloirs du White Raven les un derrière les autres dans une coordination parfaite. Personne ne parlait, seul le bruit de leurs pas contre le sol de fer raisonnait avec celui des lames tapant contre leurs lourdes armures. Pourtant une voix les guidait, leurs ordonnant de se regrouper dans la salle principale, mais cette voix ne s'adressait qu'a leurs esprits. Les astartes arrivèrent silencieusement, laissant les champions se plaçaient à l'avant tandis que les reste des serviteurs restaient rangés derrière, ou dans les balcons qui donnaient sur la vaste pièce.

Des statues honorant la mémoire d'anciens héros de la légion ornaient les côtés de la salle juste en dessous des balcons. Elle était faite dans une matière comparable au marbre si on oubliait le fait qu'elle était turquoise. De vastes lustres dorés éclairaient les astartes qui attendaient au garde à vous, l'apparition de leur seigneur qui siègerait sur le balcon centrale juste au dessus des anges.

Comme le voulait la tradition, ils portaient tous leurs noires amures énergétiques sur lesquels étaient peintes des flammes banches , ainsi qu'une robe avec le même schéma de couleur cachant le bas de leurs corps.

Après quelques minutes supplémentaires d'attente, les astartes purent enfin voir apparaître leur maître suivit par l'un de ses élèves et serviteurs. Le seigneur avançait prêt de la luxueuse barrière dorée aux formes hasardeuses, s'aidant de son sceptre dorée avec un oeil fermé au coeur d'une flamme bleuté. Leurs armures étaient le strict contraire des astartes, blanches avec de sombres flammes noires. Le maître avait un casque orné de deux ailes noires, tandis que son suivant lui enfouissait son visage dans une ample capuche. Les marines déchues posèrent tous un genoux à terre, saluant en chœurs le sorcier:

« Rien ne meurt, rien ne vie, l'existence n'est qu'un perpetuel changement! 

-Ainsi le veulent les Anges ! »

Leur répondit Intil Valmont. Après le salut les astartes se relevèrent et tous regardaient leur maître, voulant confirmer leurs doutes sur le pourquoi ils avaient étés tirés de leurs sommeil. Intil balaya la salle du regard puis reprit la parole, enfin décider à annoncer la grande nouvelle:

« Le grand jour approche, nous allons débarquer sur les ruines d'Alcharton dans deux jours. Soyez prêt a livrer bataille contre les adorateurs du faux dieux. Que Tzeentch vous accorde ses dons car nous feront couler leurs sang en son nom! »

La voix du sorcier était pleine d'énergie, d'ambition et d'assurance! Ses frères le sentaient, ils n'auraient pu souhaiter meilleur réveil que celui-là. Ils levèrent leurs poings en louant Intil qui se retira, laissant les astartes se réjouir et se préparer. Les deux silhouettes atteignirent les appartements de Intil puis commencèrent à méditer. La salle était ovale, spacieuse, mais assez rustique pour un homme de son rang. Ils se tenaient l'un devant l'autre genoux au sols, et n'échangèrent pas une seule paroles pendant une heure, quand enfin l'élève décida de briser le silence en interrogeant son maître:

« Seigneur, cela va faire maintenant cinquante trois années, trois semaines, et deux jours que j'attends une mission en silence. Pourquoi Malkaun, et Zephon eux s'en sont vu attribué une et moi non? Ce n'est pas par ce que je suis le plus jeune que je suis le moins compétent je...

L'apprenti fut coupé en plein milieu de sa phrase par Intil qui lui répondu d'une voix paternel.

-Je m'attendais à cette question, mais je la voyais arriver beaucoup plus tôt. Tes deux frères jalousent ton pouvoir, car ils ne peuvent rivaliser avec toi qu'en s'alliant et cela leur égo ne l'admettra jamais. Si je t'avais envoyés les aider dans cette mission, ils se seraient arrangés pour te tuer en maquillant ton meurtre par un accident. J'ai préfère ne pas prendre se risque car tu joueras un rôle cruciale dans mes plans futures.

-Bien que mes frères ne soient pas sans défauts loin de là, je doute fortement qu'ils puissent juste essayer de me tuer.

-T'as confiance en eux te perdra Keltan, maintenant silence j'attends leur signal.

Keltan pesta dans sa capuche serrant les poings, puis attendit docilement avec son maître.

(Je débute une histoire qui a germé dans mon esprit juste avant que je ne me couche, j'aimerais savoir vos franches impressions sur tout les points de vue de mon texte: Fluff, ortho, style...)


Dernière édition par Sylvanas le Ven 23 Sep 2011 - 1:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenkaranpu
La chienlit c'est lui!
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 08/12/2010
Localisation : Quelque part, en train de se lamenter que le Fandex Jipang n'a eut aucun succès...

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Jeu 22 Sep 2011 - 22:08

Ikod iko, c'est toi qui l'auras voulu.

Citation :
Comme le voulait la tradition, ils portaient tous leurs noires amures énergétiques sur lesquels étaient peintes des flammes banches , ainsi qu'une robe avec le même code de couleur cachant le bas de leurs corps.
Schéma de couleur. ;)

Citation :
« Rien ne meurt, rien ne vie l'existence n'est qu'un perpetuel changement!
"... rien ne vie, l'existence" l'absence de ponctuation à cet endroit rend la compréhension confuse.


Citation :
mais cette voix ne s'adressait qu'a leurs esprits.
Formulation un peu bizarre pour décrire la transmission de pensée télépathique. J'aurais essayé plus dans le genre "mais cette voix n'était perçue que par leurs esprits" ou si j'ai de la place pour de la fioriture "mais cette voix, ce n'était par par leur ouïe qu'il l'a percevaient, car en effet, c'était à leurs esprits qu'elle s'adressait directement."

Pour l'instant, c'est trop court pour juger, mais je trouve à ce début qu'il manque un certain impact pour intéresser et fidéliser le lecteur.

_________________
 


Les Primarques devaient être des exemples frappant d'hommes guéris de la souillure de la corruption. L'énergie du Warp non corrompue coulerait en eux comme elle coulait par l'Empereur lui-même, les fortifiant et leur conférant des pouvoirs comme en possédaient les anciens chamans (...) Employant ses pouvoirs psychiques, l'Empereur les localisa petit à petit et retrouva chacune de ces créations originales qui furent réunis avec les chapitres Space Marines créés à partir de leurs empreintes génétiques. Ils ne semblaient pas avoir été touchés par le Chaos (...) [Mais] En fait, leur apparence physique était décevante, nombre de Primarque furent souillés par leur contact précoce avec le Chaos.

- Realms of Chaos : The Lost and the Damned, page 174 et suivantes, extrait.

Russ avec de l'ADN canin, les Primarques crées avec l'aide des dieux du Chaos... la saga de l'Hérésie d'Horus de la BL est écrite par des hérétiques... ♪

Revenir en haut Aller en bas
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 21
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Jeu 22 Sep 2011 - 22:47

Je vais ameliorer les quelques points, sauf pour la transmission telephatique car j'aime bien ma facon de l'aborder sauf si d'autres lecteurs y voient aussi un probleme? Merci pour se premier commentaire je posterais la suite plus tard! :)
Revenir en haut Aller en bas
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 21
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Ven 23 Sep 2011 - 20:23

Chapitre 1 partie1.

Nosy était une planète frontalière de l'imperium, mais contrairement à ses paires elle n'avait pas souvent subit les horreurs de la guerre. La dernière bataille de la garde sur se monde remontait à plus de cent ans. De ce fait, la faune et la flore de cette planete avaient étés préservées si on oubliait l'immense QG, et l'imposante ligne de défense qui portait le nom de son créateur Trenman. De vaste montagnes, vallées, étendues désertique et forêt tropicale régnaient sur ce monde. Mais en plus de l'imposante ligne de défense, se trouvait à quatre heures de chimères deux camps militaires établit dans la sauvage jungle de Nosy.

Des attaques de créatures encore inconnues se répétaient de plus en plus souvent, et de plus en plus violentes. Le général Marxus chargé des deux camps impériaux voyageait souvent entre eux, pour se tenir informés des nouvelles sur les deux fronts.

Et se jour là, lui et son escorte partirent du camp no3 pour atteindre le no4 traversant une nouvelle fois cette épaisse jungle verte à la végétation démesuré. Le générale lisait dans sa chimère un récent rapport venant du commissaire en chef, une attaques de ce qu'ils pensaient êtres des xénos avaient faits plusieurs morts, ainsi que de nombreux dégâts matériels. L'ambiance dans la chimère était aussi lourde que le climat de cette jungle.

Marxus caressa l'aigle à deux têtes au centre de son armure comme si cela l'apaisait, puis de ses clairs yeux vert observa Karlen Magnon son second. Il était chauve, aux yeux marron, et une barbe bien taillé mettait en valeur son visage aux traits fins. Son armure carapace était toujours bien entretenue, comme tout ses biens d'ailleurs. Il avait été affecté à ses ordres il y a de cela vingt ans maintenant, et Marxus ne l'avait jamais regretté. Magnon leva les yeux vers son supérieur puis lui demanda amicalement pendant qu'il avait son attention:

« Comment se fait-il que de simple xénos sous évolués puissent nous mettre dans des situations pareils général? Ils... ils n'ont même pas d'armes.

Ont pouvait sentir l'exaspération du bras droit qui machinalement s'astiqua le crâne comme si ils rabattaient des cheveux invisible vers l'arrière. Le général répondit sur le ton de la confidence:

-J'ai peut être la réponse à vos questions Magnon, et nous allons découvrir la vérité à propos de ses créatures très bientôt. Vous vous rappelez de la rumeur parlant de laboratoire secret enfouis dans la jungle? Demanda-il en souriant.

-Ce n'était donc pas une simple rumeur ?

-Exactement, une fois arrivé je vais former trois équipes et les envoyer aux divers endroits ou nous supposons que sièges ses abominations.

-Nos adversaires sont donc des mutants?

-Je suppose, si j'étais devin vous imaginez bien que je ne serais pas un simple générale en bordure de l'imperium bénit soit-il. Répondit le général en tournant ses paumes vers le ciel. »

Les deux hommes pouvaient se permettre de parler librement car ils étaient seuls, et les pilotes ne pouvaient les entendre discuter sauf si ils ouvraient la petite fenêtre qui reliaient les deux parties du véhicules. Après avoir franchit plus de la moitié du chemin, la chimère s'arrêta subitement, réveillant la méfiance, et l'inquiétude des deux hommes. La petite fenêtre s'ouvrit et le copilote déclara inquiet:

« L'avant garde vient de nous envoyer un message de détresse, elle se fait attaquer par les xénos, et ils ont besoin d'aide.

-A, combien de temps sont-ils de notre position?

-Cinq minutes si on y va fond mon générale, et a dix minutes de l'arrière garde.

-Parfait dite à la chimère de l'arrière de foncer leur prêter main forte avec nous, partons sur le champ!

-Bien générale. »

L'homme referma la petite fenêtre, puis la chimère se remit en marche, les deux soldats expérimentés s'accrochèrent aux boucles de sécurité et le véhicule démarra au quart de tour secouant son équipage sans modération. Magnon prit le casque qui gisait à ses pied de sa mains libre puis l'enfila en rabaissant sa visière tendit que Maxus lui préparait ses pistolets bolter. Le second se permit tout de même une remarque à l'encontre de son supérieur:

« Vous savez que nous ne seront que deux hommes, secondé d'une chimère et de quelques soldats désorganiser face à se qui pourrait-être des mutants affamés? Il demandait cela sans faire preuve d'humour, ou de complicité, il détestait mettre ainsi sa vie en danger.

-N'est ce pas excitant? Répondit-il en souriant à pleine dents. On pouvait lire dans les yeux du générale de l'excitation, oui c'est cela de l'excitation, la même excitation qu'on pouvait lire dans les yeux d'un jeune bleu à qui on avait bourré le moue. »

Magnon préféra se taire et attendre fusil en joue braqué sur la porte qui allait s'ouvrir d'un moment à un autre. Les conducteurs ouvrirent la petite fenêtre puis déclarèrent:

« Combat droit en vue, la chimère n'est plus qu'une carcasse, et seul le sergent Brawn, et trois autres soldats tentent encore de résister aux xénos. Permission d'ouvrir le feux ?

-Accordé! »

Les portes du véhicule s'ouvrirent, laissant l'étouffante chaleur de la jungle saisir les deux hommes qui descendirent en pointant leurs canons sur la dizaines de créatures qui fondaient sur le reste de l'avant garde.

Mais leur arrivé ne passa pas inaperçu, rapidement quelques créatures bifurquèrent vers eux. Marxus vida ses chargeur à une vitesse fulgurante dans les deux premières choses qui osèrent essayer de lui bondirent dessus. L'une d'elle s'écroula en poussant un effroyable gémissement, tandis que l'autre encaissa parfaitement les coups, plaquant au sol la proie qui n'avait pas eu le temps d'esquiver. Le mutant avait un bec de rapace, des membres blancs qui se terminaient par des pattes à trois griffes, et un buste fin et violacée qui saignait abondamment. La créature immobilisa le général impuissant, puis entama son armure avec son immense bec. Les autres gardes ne pouvaient secourir leur général, car le reste de le horde était sur eux. Malgré le tir laser de la chimère qui emporta trois de ces engeances, seul Magnon put aider son supérieur tirant sans relâche sur la créature qui finit par s'écrouler dans un râle d'agonie.

Karen approcha de son ami doucement en s'assurant qu'aucune abomination ne l'avait prit pour cible. Marxus semblait encore en vie, malgré la plaie conséquente qui se situait juste entre son cœur et son foie. Le sergent et ses hommes appelaient à l'aide, mais leurs cris se perdirent entre les arbres. La deuxième chimère ne put empêcher l'une des créature de monter sur le toit et d'arracher à main nue le canon, Magnon en entendant le vacarme de l'arrachement se retourna et abattit le monstre qui s'écroula le canon dans les bras. La chimère essaya de se replier en marche arrière mais déjà trois mutants étaient sur elle, essayant d'arracher les portes et briser le par brise. Magnon profita de l'acharnement des créature contre le blindé léger, pour traîner son supérieur derrière un buisson.

Le sergent Brawn était le dernier debout parmi les membres de l'avant garde, il faisait rugir son épée tronçonneuse, et chauffer son pistolet bolter. Déchirant, et brisant tout ce qui lui résistait. Et il ne fatigua pas, vendant chèrement sa peau, pendant que ses coéquipiers se faisaient dévorer. Mais il vit surgir derrière les monstres qui essayaient de le vaincre, Magnon qui les abattait méthodiquement un à un sans perdre son sang froid. Mais les trois mutants qui avaient finit de jouer avec les deux pilotes décidèrent d'en finir avec les deux survivants. Brawn et Magnon étaient côte à côte maintenant, livrant bataille pour survivre, le sergent avait de multiples plaies sur tout e corps, tandis que Magnon lui avait juste quelques traces de griffes sur ses plaques. Ils réussirent à tenir bon jusqu'à l'arrivée de l'arrière garde qui acheva le reste des mutants qui n'essaya même pas de prendre le fuite, combattant jusqu'à la mort. Une fois les abominations anéanties, Magnon prit les commandes du convois, appelant des renforts du camp n4, et apportant des soins rudimentaires au générale qui fut évacuer et sauvé de justesse.

Magnon accompagna le sergent Brawn qui avait combattue avec lui à l'infirmerie, l'aidant à marcher et cherchant un médecin qui pourrait les recevoir ce qui prit un bon quart d'heure. Mais heureusement le sergent était solide, et es bandages bien serrés. Magnon demanda au médecin sur un ton pressé, et en désignant de la tête le sergent:

« Une chambre pour cet homme je vous prie.

-Je suis désolé, mais à cause de la dernière attaque nous n'avons plus une chambre de libre. Placez le dans vos appartement et administrez lui des calmants ou des antidouleurs en priant l'empereur.

-Vous plaisantez?

-J'ai bien peur que non, sur-ce je vous laisse j'ai du travail. »
Le docteur partit laissant le générale en second transporter seul le sergent dans la chambre qu'on lui avait affecté. Il lui administra des antis douleurs, puis laissa ses compagnons de chambre prendre soin de lui. Il avait quelques chose d'urgent à régler en priorité.

Le soleil se coucha sur Nosy, laissant place à une magnifique mais petite pleine lune. Magnon rentra dans l'infirmerie ou était soigné son supérieur, ne mettant pas trop de temps à trouver Marxus. Il s'assura que personne ne puisse venir le déranger, puis entra doucement sans réveiller le générale qui semblait être entre la vie et la mort. Magnon, ou plutôt Zephon, tendit les mains au dessus de la tête du générale, son esprit était déjà une proie facile de base, mais son enveloppe charnelle étant blessé il était encore plus facile de l'influencer. Le sorcier s'adressa directement à son esprit, sa voix était désormais agréable et puissante à la fois. Zephon lui montra des visions de chaos, de mort atroces, même la chute de la ligne Trenman puis il prit la parole:

« Marxus, si tu veux défendre l'imperium, sauver Nyson tu dois réunir tes troupes et les rassemblées à la ligne Trenman. Mais cela ne sera pas suffisant, tu dois aussi en prendre le commandement!

Le générale murmura péniblement une question:

-Qui … êtes vous?

-Je suis la voix de l'empereur, tu dois prendre e contrôle de la ligne Trenman à tout prix! Si ils te refusent se droit, tu devras utiliser la force pour protéger le système de la corruption.

-N'est ce pas un peu excessif ?

Demanda-il plus clairement.

-Cela sera dur nous le savons, mais tu devras le faire en dernier recours, la vie de se système est entre tes mains!

-Je le ferrais seigneur, soyez en sûr empereur dieu! »

Le générale se réveilla en sursaut, la plaie qui, il y avait de cela à peine une heure était encore béante et douloureuse. Était maintenant totalement cicatrisé. La pièce était vide, son visage suait à grosse gouttes, et il avait un mal de tête énorme.

Pendant ce temps Zephon regagnait sa chambre, méditant dans un fauteuil.


Dernière édition par Sylvanas le Mar 27 Sep 2011 - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Lun 26 Sep 2011 - 20:33

Alors...

Déjà je te félicite, niveau orthographe tu as fais de large progrès! De même au niveau de la trame, on voit que tu te perd beaucoup moins qu'avant, tu réussi à te concentrer bien mieux qu'auparavant et à nous dérouler des textes assez long où les actions ont le temps de se mettre en place.
Au niveau des actions en elles même et de leurs présentations, ce n'est pas encore parfait bien que ça s'améliore. On peut ainsi reprocher que tu explique bien trop à quoi ressemblent les choses au lieu de nous les faire voir. Par exemple, pour ton premier post, une description progressive du Sorcier vue par les yeux d'un des marines avec l'émerveillement combattant l'habitude aurait, à mon sens, été mieux. Aussi lorsque tu décrit la blessure du général (sans e au passage) situé "entre le coeur et le foie", c'est assez artificiel. Quand on voit une blessure, effectivement on voit qu'elle barre le torse mais on ne se soucis pas trop de savoir à quel endroit précisément. Aussi au niveau fluff: quand on est général et qu'on dit: "soignez cet homme et mettez le dans une chambre décente", les médecins ont pas trop le choix en face :o)
Malgré ces quelques errements c'est bien. On sent que tu as pensé à un historique original pour tes marines, que tu as choisis des adversaires sortant de l'ordinaire sur un monde que tu as développé un minimum. J'espère que ça va continuer en ce sens!

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 21
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Lun 26 Sep 2011 - 20:38

Merci pour toutes les felicitations, et je pense bien le continuer en se sens, modifiant les descriptions. Merci pour ta critique.

Revenir en haut Aller en bas
Sylvanas

avatar

Messages : 2054
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 21
Localisation : Dans une Waaagh party!

MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   Lun 3 Oct 2011 - 19:17

Chapitre1 partie2.

Pendant que les choses bougeaient derrière la ligne de défenses, deux hommes discutaient dans une petite pièce rectangulaire donnant sur le QG principale de Nosy. L'un était en tenue militaire, remuant lentement le liquide orangé dans son verre, osant à peine regarder son inquiétant invité dans les yeux. Ce dernier caressait religieusement du bout des doigts son médaillon, un imposant I ou trônait en son centre une tête de mort dorée. Le militaire avait du mal à assimiler la raison de la venue de l'inquisiteur, comme un père venant de perdre son fils il redemanda:

« Des traces du chaos? Parmi nos propre soldats? Je pensais que ca ne concernait que des mutants?

-Le chaos est comme un virus qui se propage, mes agents sont formels. Nous allons devoir organiser une chasse à l'hérétique, et je compte sur votre totale approbation pour me laisser agir comme je l'entend. Le visage et la voix de l'inquisiteur étaient impassible.

-Bien sûr, vous avez carte blanche. Le général semblait légèrement déstabilisé.

-Bien, je vous informerais des progrès de notre chasse . Et envoyez moi les informations que je vous ai demandés le plus vite possible. Au revoir Général en chef Trenman.

-Au revoir Seigneur inquisiteur Glivius.

Trenman regarda le long manteau noir de son interlocuteur disparaître dans le couloir, puis se détendit dans son fauteuil expirant un grand coup comme si cela allait chasser tout ses problèmes. Il but une gorgée puis senti son énergie naturel revenir, il activa l'interphone puis déclara énergiquement:

-Les dossiers sont-ils prêt ?

-Oui général en chef, nous avons tout!

-Transféré ça au seigneur Glivius et rapidement!

-Bien général. »

Il coupa l'interphone, puis quitta son confortable siège, pour observer verre à la main le QG. Sur l'aile Est un spatioport, sur l'aile Ouest des casernes, et des hangars à perte de vue rangées en ligne droite. Le tout protégé par une épaisse murailles d'une épaisseur inconcevable. Elle était unique en son genre, mais ce qui l'emplissait vraiment de fierté était ce qui se trouvait derrière. La gigantesque ligne de défense qu'il avait fait construire il y a de cela trente ans. Des tas de bunkers, creusaient dans les hauteurs de la vallée jaune, des tranchée longue de plusieurs kilomètres. Il avala la fin de son verre, puis quitta son bureau en prenant un épais et lourd manteau vert sombre, en dissimulant ses fin cheveux grisonnant sous une casquette. Mais alors qu'il s'élançait vers la sortie, l'effroyable « Biiip » de son interphone raisonna dans toute la pièce, sa petite balade attendrait. Il soupira puis se dirigeant vers son bureau d'un pas contrarié il activa le haut parleur et demanda:

« Qu'est ce qu'il se passe?

-Général en chef, le général Paulius voudrait vous parlez en personne se soir.

-A quelle heure?

-Il arrive dans vingt minutes générale en chef.

-Depuis quand mes hommes s'invitent-ils, et m'imposent des rendez-vous?

-Il accuse le général Marxus de trahison, il lui aurait demander de se soumettre en lui remettant le commandement de la ligne Trenman sous peine d'une prise des lignes par la force.

-Ivlan... je veux dire le général Marxus a fait ça ? Envoyez Paulius à mon bureau dès son arrivée!

-Bien générale en chef.

Il mit une nouvelle fois fin à la conversation, reposant sa casquette sur son bureau et sa veste sur le porte manteau. Il se laissa tomber dans son fauteuil, se resservant un verre d'alcool. Pestant pour lui même:

-Sale journée! »

Au même moment, Marxus terminait sont discourt de motivation des troupes usant d'un charisme que lui seul avait. Ses faits d'armes tout au long de sa carrière l'avait hissé suffisamment haut dans l'estime de ses hommes pour qu'ils le suivent aveuglément. De plus une rivalité avait éclatée il y a de cela vingt ans, entre les compagnies des deux généraux qui ne pouvaient se voir en peinture. Paulius n'était pas un militaire de carrière, il était juste sortit troisième de sa promotion et avait reçus l'aide de son père pour avoir le commandement de la ligne Trenman.
Marxus lui avait combattue sur divers planète du système avant de recevoir le commandement du camp numéros 3 et 4. Tout opposaient ses deux personnages en tout points, ce qui ne fit que faciliter les plans de Zephon, qui jubilait intérieurement de sa réussite, écoutant d'une oreille discrète les paroles de son pantin:

« Et c'est pourquoi, nous devons libérer nos frères qui trahissent sans le savoir, quoi que cela reste encore à prouver! Gardes, puis-je compter sur vous?!

-Pour l'empereur, pour l'imperium de l'humanité! »

Cela pouvait se traduire par un oui pure et simple, Marxus salua ses soldats et descendit rejoindre son bras droit, l'emmenant plus loin. Le général s'alluma un cigare neuf, et après quelques bouffées commença:

« Les choses se passent à merveille, maintenant il va falloir que je parte motiver les gardes du camp n3, puis je compter sur vous pour lever le camp et mener nos hommes au combat pendant ce temps?

-Bien sûr Général! Je... je ne sais quoi dire, c'est un honneur! Zephon ne pouvait s'empêcher de se féliciter intérieurement pour ses performances théâtrales.

-C'est ma façon de vous remerciez pour m'avoir sauvé la vie, de plus j'ai une totale confiance en vous.

-Je n'étais pas seul, le sergent Brawn a aussi livré bataille comme un lion.

-Je ne l'oublierais pas non plus. Mais chaque chose en son temps, menez nos hommes à la victoire, qu'ils nous ouvre la voi.

-Bien général. »

Les deux hommes se séparèrent là, Marxus monta dans la chimère accompagné cette fois d'une escorte plus considérable. Zephon ne perdit pas une minute, dès que le convoi fut partit, il exécuta les ordres de son supérieur. En moins de deux heures, une dizaines de blindés léger, une vingtaines de char, et une quarantaines de transport quittaient le camp sur le pied de guerre. Zephon lui avait prit le temps de s'isoler loin du camp, pour entrer en contact avec son frère. Il laissa l'énergie du warps pénétrer son corps, donnant à ses yeux une fortes lueur bleutée puis entra en contact avec Malkaun, s'introduisant dans son esprit il lui déclara:

« Tout ce passe comme prévue, tu peux lancer l'offensive des mutants maintenant.

-Bien, mais reste sur tes gardes j'ai eu une vision confirmant celle du maître. Un inquisiteur et ses troupes son arrivée sur Nosy aujourd'hui.

-J'y veillerais, courage mon frère bientôt nous serrons considéré comme des héros par les nôtres! »

Malkaun ne put s'empêcher de rire avant de repousser l'esprit de son frère, Zephon retrouva son corps sans difficulté et monta dans une chimère.

Malkaun, lui se leva et quitta la grotte ou il avait élu domicile il y a de cela bien trente ans maintenant. Juste après avoir réveillé, et modifi'e des expériences abandonnés. Il ne lui avait pas fallut beaucoup de temps pour tisser des liens avec ses créations qui mutaient en permanence. Après les dernières attaques des mutants qui servaient de diversions, Malkaun avait regrouper la totalité de ses monstres dans des réseau de tunnels naturels qui débouchaient à une heure de la prestigieuse ligne Trenman. Les mutants étaient maintenant en vue des canons, et des Forces de défenses planétaires. Ils étaient plus de trois cent créatures au totale, une centaine attaquaient l'est, et l'Ouest tendit que le reste se jetaient sur les défenses centrale.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La prophétie des Anges du changement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La prophétie des Anges du changement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La prophétie des Anges du changement.
» changement a cataclysme...
» [Forum] Changement d'URL imminente
» [PrBoom] Changement d'armes à la molette
» [Blog] Important : Changement de nom de domaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Fanfic et créations perso-
Sauter vers: