Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Paria, Ravenor Vs Eisenhorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9098
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 25
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Paria, Ravenor Vs Eisenhorn   Mer 7 Aoû 2013 - 8:20



Ce livre... je crois que c'est l'un des livre les plus déroutant qui m’ait été donné de lire. Après la lecture des deux trilogies inquisitoriales du sieur Abnett, on attend certaine chose ce ce Paria, que ce soit au niveau des événements ou des personnages. Et ben Abnett s'en fout totalement différent. Alors bien sur, on a pas ce qu'on veut, mais au final on s'en fiche tellement ce qu'on a est bon!

Le livre s'attache cette fois au personnage de Béquin qui raconte l'histoire de sa vie, de son enfance à l'age adulte. Et là dedans vont  venir se greffer nos inquisiteurs favoris. Difficile d'en dire plus sans gâcher certaines surprises du livre, quasiment tout est un spoil. Tout est déroutant c'est vraiment une expérience de lecture assez unique. Le "défaut" quelque part c’est qu'il avoir lu les deux trilogies précédentes pour pleinement apprécier Paria au risque de rater pas mal de référence et de ne pas assez connaitre les personnages. Personnages qui, d’ailleurs, sont définitivement une des force du livre, forçant le lecteur à endosser ses habits d'inquisiteur pour tenter de démêler toute l'intrigue. Des personnages bien connus apparaissent au compte goutte et sans un travail de recoupement d'information, on aura du mal à comprendre qui et qui et qui travaille avec qui, du moins pas avant que Abnett n'ai décidé d'en révéler plus. Encore une fois félicitation à l’auteur pour impliquer ainsi le lecteur.
Le dernier tiers de livre est sans doutes mon préféré tellement il est riche en Fan Service. Là encore je peux pas trop en dire pour ne pas spoiler, mais le fan de Abnett et des romans 40K en aura pour son argent, et ça ratisse large. Mention à la toute dernière phrase du livre qui peut se révéler assez orgasmique pour certains (dont moi)! Ah et pour le coup, la fin est parfaite, elle conclut plutôt bien ce premier tome tout en donnant furieusement envie de lire la suite.

Niveau style d'écriture, je dois avouer que c’est loin d’être mon Abnett préféré. Trop de description, trop d'action parfois et pas assez de dialogues à mon gout. La faute je pense à ce qui fait aussi la force de ce roman, la première personne. Écrire à la première personne n'est pas un exercice facile mais Abnett à déjà prouvé qu'il le maitrisait parfaitement. L'aspect "mémoires" est encore plus prononcé ici que dans la trilogie Eisenhorn, pour le coup on a vraiment l'impression d’être dans le journal de Bequin, la demoiselle se permettant des digressions au début du récit.

En conclusion, un excellent livre qui s’inscrit parfaitement dans la continuité des trilogies inquisitoriales d'Abnett tout en faisant honneur au background du 41ème millénaire. Je considère déjà Les saga d'Eisenhorn et de Ravenor comme des titres à lire pour les fans de 40K, et bien ce Paria ne déroge pas à la règle.

21/20 si je devais le noter.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
 
Paria, Ravenor Vs Eisenhorn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paria, Ravenor Vs Eisenhorn
» Eisenhorn, le retour :P
» Histoire du paria
» [Recherche] Trilogie Eisenhorn.
» Eisenhorn et l'hérésie d'horus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Romans Bibliotheque Interdite-
Sauter vers: