Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ange Exterminatus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9098
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 25
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: L'Ange Exterminatus   Mar 11 Fév 2014 - 13:46



L'Ange Exterminatus, tome 22 de L'Hérésie d'Horus écrit par Graham McNeil. McNeil est un auteur que j'aime bien, il est capable de faire du très bon boulot, notamment sur l'Hérésie ou ses production sont généralement de grande qualité. Par contre sa série principal sur Uriel Ventris est très nulle. Et donc là ça donne quoi?
Le livre est une suite informelle au Fulgrimdu même auteur une pré-quelle assumée à Déluge d'acier. Le premier est un chef d’œuvre et le second un bon bouquin qui pour la première fois s’intéressait aux marines du chaos pour eux même et non comme de simples antagonistes baveux. Sur la papier, L'Ange Exterminatusne pouvait qu’être génial!

L'action se passe se passe dans la foulée des bataille d'Istvaan V et de Phall, les forces rebelles se rassemblent en vue de reconquérir la galaxie tandis que les loyalistes, encore sonnés tentent de se remettre de la trahison de la moitié des Légions. Dans ce contexte, on suit un Perturabo assez a amère suite à sa défaite à Phall qui cherche à tuer le temps en tuant des Imperial Fist en attendant les ordres de son frère Horus.
C'était sans compté sur Fulgrim qui, sortant un peu de nul part lui fait une offre qu'il ne peut pas refuser: monter une expédition au cœur de l’Oeil de la Terreur pour récupérer d'anciennes armes eldars d'une puissance inimaginable.
Les deux frères se lancent alors, guidé par un mystérieux eldar, dans un voyage qui révélera toutes les inimitiés entre eux. Ce qu'ils ignorent, c'est qu'un groupe de survivant d'Istvaan est sur leur trace, eux aussi guidés par un eldar et bien décidés à venger la mort de Ferrus Manus.

Tout un programme donc.
Le livre est très dense en personnages. On suit facilement une dizaine d'Iron Warrior et presque autant d'Emperor's Children et d'Iron Hands. Ca semble devenir une norme dans les derniers tomes de l'Hérésie, je faisais le même reproche à... au truc sur Sanguinius dont me rappelle toujours pas le nom ou encore à Félon dans une moindre mesure. Il n'y a donc aucun réel personnage principal, ce rôle étant éclaté entre plusieurs personnages des différentes factions. On retrouve tout le casting de Déluge d'acier, les trois Maitres de Forge Forrix, Kroeger et Falk.
Et c’est le plus gros reproche que j'aurais à faire sur ce livre. Il est remplie à en vomir de références aux livres de McNeil sur le M41. Les personnages ne sont pas décrit pour ce qu'ils sont mais pour ce qu'ils vont devenir. Le livre se termine sur ça d’ailleurs, un clin d’œil au personnage récurent préféré des fan de McNeil. J'ai rien contre dans l'absolu, sauf quand sa occulte le récit, et là c'est je pense clairement le cas.
D'autant que c'est maladroitement fait:
Spoiler:
 

Les victimes de cette abondance de personnage sont les Iron Hand et leurs invités corbeaux et salamandre qui sont juste inintéressant. C'est bien simple. C'est bien simple, passé un moment j'ai juste arrêter de lire les chapitres leur étant consacré tellement il ne s'y passe rien. Ah si, on découvre un artefact qui permettra sans doute de soigner Robert après l'Hérésie... cool...

Ajouter à cela une bataille finale vraiment pas intéressante, confuse et pas particulièrement bien écrite et un passage qui contredit le fluff canon de GW et c’est facilement la moitié du bouquin qui est à jeter. Heureusement qu'à coté de ça il regorge de bons points.

Le premier truc vraiment génial, c'est les Emperor's Children. En ça, on est dans la droite ligne de Fulgrim. Plus aucune trace de noblesse ne subsiste en eux, la Légion entière est entièrement corrompue sans espoir de rédemption possible. Tous les légionnaires sont des psychotiques hédonistes mutés par des interventions chirurgicales et des thérapies géniques abominables. Fulgrim règne sur cette folie avec un plaisir des plus sadique. On comprend pourquoi Horus a perdu la guerre, avec ce genre d'allié qui n'en a plus rien à faire du combat, il est impossible de gagner.
Confronter ces dépravés à la froide logique mécanique des Iron Warriors ne rend la chose que plus savoureuse.
Deux personnages tirent leur épingle du jeu chez les EC, Lucius le-pas-encore-éternel et l'apothicaire Fabius. Le premier est un salaud arrogant de première et le second n'a rien à envier aux tourmenteurs eldar noirs.
Bravo encore une fois à McNeil pour les descriptions de la dépravation de cette Légion,toujours excellente à lire.

Deuxième point fort, les Iron Warriors. Cette légion assez méconnue dans le fond est superbement décrite. Perturabo est pas loin de devenir mon Primarque préféré, étant un esthète et un érudit autant qu'un tacticien de génie. Oh et, les Iron Warrior jouent à warhammer.


Au final, un livre en demi-teinte. Je suis incapable de dire si je l'ai aimé ou pas tellement le très bon côtoie de très prêt le médiocre. Je recommande tout de même la lecture pour se forger son propre avis.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ange Exterminatus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ange Exterminatus
» Critique Hérésie d'Horus : L'Ange Exterminatus
» Un "ange" à la couronne.
» Forum RPG d'ange contre démons
» [RESOLUE]Avoir des ailes d'ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Romans Bibliotheque Interdite-
Sauter vers: