Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diftéral en nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 1 Mai 2010 - 17:51

Diftéral se réveilla douloureusement. D'abord parce qu'il avait l'impression qu'un troupeau de grox taureau venait de sauter tous ensemble sur son dos. Ensuite car ses bras lui faisait souffrir le martyr. Puis enfin car sa tête lui rappelait les sensations d'une soirée à laquelle il avait participé dernièrement où il avait consommé plus de 50 litres d'alcool et écouté une musique violente et déchainé l'oreille collée à des enceintes de quelques 1500 watts. Autant dire que c'était très douloureux.
Pourtant une chose le frappa. D'autant qu'il s'en souvienne il avait été capturé par des gardes peu causants et ne rechignant pas à employer la matière forte. Il fut donc assez surpris lorsqu'il sentit qu'il se trouvait sur un matelas particulièrement confortable et qu'il se trouvait sous des draps fin et doux, rien de ce à quoi il pouvait s'attendre. De plus il ne portait plus sa tenue synthétique qu'il avait lorsqu'il s'était fait capturé mais juste un pantalon de tissu fin.
Il ouvrit les yeux et se leva sur les coudes.

Ce qui était sur c'est qu'il ne s'attendait pas à ça. Au lieu de se trouver dans une cellule grisâtre et mal éclairé, sur une paillasse sommaire il était installé dans un gigantesque lit moelleux, aux draps fins tissés de motifs complexes, dont plusieurs qu'il avait déjà aperçus sur les torses des gardes de la demeure noble. Et la pièce était à l'image du lit, grande, décoré dans une opulence de luxe qui donnait presque envie de vomir, dans des teintes mauves dominantes, des colonnes à chaque coin, plusieurs meubles faits de bois finement sculpté.
En face de son lit se situait une grande porte ornementé dans des teintes ocre et or. Il remarqua également une autre porte ouverte, donnant sur une salle de bain a priori.
Il avisa ensuite une table sur laquelle était posé un plateau d'où provenait une délicate odeur de pain grillé, de confiture de fruit et de café.
Il s'en approcha et trouva effectivement plusieurs tartines de pain délicatement grillées, six pots de confiture différentes et un grand bol de café. Il y avait également une petite pyramide d'un poudre blanche, à côté de laquelle était posé une petite paille fine. Diftéral saisi un peu de poudre sur son index et le renifla, aspirant la poudre dans sa narine. La sensation excitante, euphorisantes, énergisantes qui se répandit alors brièvement dans son corps ne laissait aucun doute, ses hôtes connaissaient ses goûts. Il approcha donc son nez de la poudre, ignorant la paille mit à sa disposition, et en quelques inspirations rapides absorba toute la drogue.
Celle-ci se répandit dans son organisme, déclenchant tout un tas de réactions plus ou moins voulut et plaisantes. Ses jambes lâchèrent sous son poids et il manqua s'écraser au sol, ses sens furent temporairement assaillis de stimulations qui n'existaient que dans son esprit torturé par le stupéfiant et son coeur adopta un rythme bien plus élevé. Mais il était bien, très bien même, comme sur un nuage, comme si toute contrainte matérielle n'avait plus le moindre effet sur lui. Il adorait cet état, même si il s'y mettait rarement, peinant à trouver de la drogue assez pur pour l'affecter à ce point. Celle-ci était corsé, et il se demanda brièvement si ce n'était pas un piège. Mais son esprit totalement défoncé ne se concentra pas là-dessus et il continua de savourer les sensations offertes par ce produit artificiel.
Il put se remettre d'aplomb au bout de cinq minutes et commença à manger, il avait vraiment la dalle. Il remarqua les piqures nombreuses sur son avant-bras lorsqu'il voulut attraper le bol de café. De toute évidence on l'avait drogué, et celui-qui avait fait ça ne s'y connaissait pas en intra-veineuse. Ça avait le mérite d'expliquer ses douleurs dans le bras. Ce qui l'inquiétait davantage du coup, c'est qu'il avait pu rester très longtemps inconscient, et qu'il n'avait donc aucun moyen immédiat de savoir où il était. Déjà que le warp rendait toute mesure très peu fiable, alors si en plus il avait été drogué pour être gardé en sommeil.
Enfin bon, il avait faim et continua donc de manger, les soucis mineurs viendraient après.

Une fois son repas terminé il alla se rallonger dans le lit, apparemment il avait le temps et puis le matelas était si agréable.

Il commençait à se rendormir quand un homme très grand et beau, semblable à ceux qu'il avait vu dans la demeure noble, entra sans même toquer dans la pièce.
Diftéral se releva rapidement, prêt au combat même s'il savait par expérience qu'il n'avait aucune chance. Mais l'homme ne semblait pas agressif et lui fit signe de le suivre.
Diftéral se calma donc et suivit l'homme, qui s'éloignait déjà dans le couloir. Celui-ci était tout à la hauteur de la chambre, décoré de partout dans une abondance de teins mauves et de runes étranges.
Diftéral essayait tant bien que mal de se souvenir quelle culture pouvait bien à ce point aimer le mauve et à quoi se référait toutes ces runes, il était pourtant certain d'avoir appris la signification de certaine.

Ils arrivèrent finalement devant une porte richement décorée, comme toutes celles qu'il avait vue jusqu'à présent. L'homme ne s'embarrassa pas de plus de cérémonie et entra tout naturellement.
La pièce était une espèce de bibliothèque au centre de laquelle se trouvait plusieurs canapés et fauteuils d'aspect très moelleux. La pièce était bien sur décoré avec le luxe et le faste habituel du bâtiment.
Dans l'un des canapés était allongé une sculpturale femme à la beauté étourdissante, dans une tenue qui ne laissait pas grand chose à deviner pour Diftéral. Elle releva la tête à leur arrivée, et Diftéral croisa son regard, une regard d'un bleu profond, un regard où il se perdit, un regard si magnifique qu'il en oublia tout ce qui se passait autour de lui, y compris les quelques paroles qu'échangèrent la femme et l'homme bizarre, qui repartit alors en refermant la porte.
Diftéral ne redescendit sur Terre que quand la femme parla, une voix si douce, si tentatrice, si séduisante.

-Bienvenue dans l'Empire Lincian, Diftéral.

Lincia ? L'empire lincian ? L'empire chaotique de Lincia ? Slaanesh ?
Merde !

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 1 Mai 2010 - 20:32

Pas mal du tout, la description est bonne, le tout plaisant à lire. J'ai juste vu une ou deux fautes mais rien de grave.
En attendant la suite.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Dim 2 Mai 2010 - 7:12

Toujours aussi immersif et agréable à lire. Très bien! :ok:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 10:42

Diftéral détailla rapidement la jeune femme. De longs cheveux noirs parfaitement lisses qui lui retombait sur les épaules, le dos et la poitrine. Une peau légèrement brunie, d'une douceur apparente sans égale, des jambes fines et des formes excitantes. Elle portait des bas bleus, un simple string de la même couleur et une tenue moulante bleu totalement ouverte sur son ventre et une grande partie de la poitrine. De longs gants, bleus pour changer, recouvrait ses avant-bras et ses mains. Elle dégageait de plus une aura de magnificence qui l'habillait comme un vêtement.
A peu près tout concourrait à la classer parmi les femmes les plus belles, les plus sensuelles et les plus exquises qu'il lui ait été donné de voir. Et ce n'était encore qu'un avant-goût.

-Veuillez vous asseoir mon cher.

Sa voix était délicieuse et il eut du mal à résister, mais il tenait à conserver sa pleine et entière maîtrise de soi.
Il resta donc campé debout, se demandant qu'elle serait la réaction de la femme.
Elle ne bougea pas pendant un certain temps le fixant de ses yeux bleus si troublants. Puis un étrange reflet sembla ternir un instant l'éclat de ses prunelles.
L'instant suivant Diftéral sentit une force invisible le projeter en arrière. Il s'affala dans un fauteuil plusieurs mètres derrière lui, qui se rapprocha instantanément à quelques mètres de la femme.
Psyker.
Il n'aimait pas du tout ça. Il voulut instantanément porter la main à sa hanche, oubliant que ses armes habituelles ne s'y trouvaient plus.

Et soudain tout fut noir. Enfin pas vraiment noir. Le noir en lui même est une couleur, surtout qu'il n'est jamais total. Là c'était plutôt l'absence de la vue, comme s'il était aveugle. Il n'entendait rien non plus, et en règle générale ne ressentait rien, ni le fauteuil dans lequel il était assis, ni sa langue dans sa bouche, ni ses paupières sur ses yeux.
Rien !
Il était dans le néant le plus absolu, il ne ressentait pas la moindre petite sensation. Rien pour se guider. Il avait beau ordonner à son bras de bouger il n'en ressentait pas les effets. Alors qu'il commençait à paniquer ses sens lui revinrent petit à petit. D'abord deux billes bleues, puis la vue s'élargit peu à peu, en même temps que les sens lui revenait. Il commença à distinguer un visage, celui de la psyker. Il commença à ressentir des picotements sur sa joue droite, et un liquide épais et chaud qui coulait lentement le long de celle-ci. La douleur vint juste après. Le liquide atteint la commissure des lèvres. Il reconnut alors le goût acre et sucré du sang. Son sang.
Il porta une de ses main à sa joue pour constater qu'il possédait désormais une longue coupure assez profonde et qui saignait abondamment.
Son esprit percevait à nouveau toutes les sensations et il put analyser sa position.

Il s'était affalé dans son fauteuil, et la psyker s'était assise à califourchon sur lui, son visage à quelques centimètres du sien, les énigmatiques et attirants yeux bleus le fixant d'un regard intrigué. Elle jouait négligemment avec une dague dont la pointe s'ornait de sang, son sang. Il l'aurait bien tué mais il se savait en position de faiblesse.
Lui même n'osait pas parler, se demandant ce que la femme lui réservait encore.

-Vous êtes étonnant mon cher, très étonnant.

Il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Qu'est-ce qu'elle essayait de faire.

-Là où la plupart des personnes paniquent une fois privé de leur sens et essayent frénétiquement de bouger, vous êtes resté calme, aussi calme qu'un bloc de pierre.
Et puis, vous avez réussi à infiltrer la demeure que j'avais loué, malgré tous les systèmes de sécurité. Et également à prendre par surprise l'un de mes bio-guerrier, alors que celui-ci était aux aguets. Impressionnant mon cher, très impressionnant. Vous êtes sans conteste un grand professionnel, digne de votre race, froid, impitoyable et méthodique.

Diftéral se tassait le plus possible dans son fauteuil, cette femme était énigmatique, il n'avait toujours aucune idée de où elle voulait en venir. Qu'elle parle bordel ! Qu'il sache pourquoi il avait été capturé. Il n'en pouvait plus, si elle continuait il allait exploser.

-Mais pourtant je sens sous cette carapace destructrice et sans sentiment que vous avez un goût certain pour les plaisirs de la vie, un esprit désireux de sensations toutes plus incroyables les unes que les autres, une envie de domination dévorante, l'intention de prouver à vos semblables votre valeur et, caché au plus profond de vous-même.... hum, intéressant, l'envie de ramener à la vie une certaine... Luuçal...
-Assez !

Insupportable, c'était insupportable. Tout ce qu'elle avait dit était vrai, bien trop vrai à son goût. Comment pouvait-elle en savoir autant sur lui. Elle lisait dans son esprit ? Peut-être après tout, mais il n'avait rien ressenti, pas la moindre intrusion psychique. Rien.

-Maintenant assez joué, dites moi ce que vous me voulez, et pourquoi m'avoir amené ici.
-Ce que je vous veux, mais c'est très simple, je veux que vous tuiez pour moi, n'est-ce pas votre métier ?

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 11:05

Tu es définitivement le pire des dépravé de ce forum déjà bien fourni en la matière. :noel:

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 11:21

Avec si peu ? :noel:

Pourtant la dépravation va augmenter de manière exponentielle, hors de question qu'il quitte Lincia sans un passage par la case "séance d'adoration de Slaanesh en commun" :hap:

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 11:24

C'est la formule soutenue pour orgie? :noel:

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 11:28

exactement :noel:

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Sam 15 Mai 2010 - 14:28

Mouais, c'est sûr, tu te ramolli Arghit :noel:
Stealers, tu es capable de bien mieux aussi sur ce plan, j'en suis sûr :o))

Sinan ça reste bien, peut-être diftéral reste un peu grosbill malgré tout :noel:

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Dim 16 Mai 2010 - 17:51

Toujours aussi plaisant à la lecture et différent de ce à quoi on est habitué. Fort bien en somme! :ok:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Ven 18 Juin 2010 - 20:23

Diftéral leva un sourcil soupçonneux. Elle voulait l'embaucher, mais si ce n'était que ça pourquoi le faire capturer ? Pourquoi jouer avec lui ? Quel but mystérieux pouvait-elle bien poursuivre pour le tourmenter ainsi.
Et ce sourire malicieux qu'elle affichait en permanence ne lui plaisait pas, il n'y avait rien de drôle. A moins qu'elle ne s'amuse de ce qu'elle lisait dans son esprit.
Le sourire de la psyker s'élargit un peu lorsqu'il pensa à cette hypothèse et il sut qu'il avait vu juste. Elle lisait en lui comme un livre ouvert. Comment cela était-il possible, il s'estimait pourtant être un esprit fort. Et surtout il ne ressentait rien, pas la moindre pensée ou sensation étrangère à son crâne.
La psyker eut alors un petit rire.

-Ne vous en faites pas pour votre résistance, elle est tout à fait correcte, habituellement je n'aurais pu lire vos pensées aussi facilement. Toutefois nous avons injecté d'autres drogues dans celle que vous avez consommé peu avant. Elles ont ouvert votre esprit au warp et j'ai pu accéder à votre esprit bien plus facilement.

Elle se retira aussitôt du fauteuil de Diftéral et celui-ci put donc se redresser à prendre une posture un peu plus digne que la précédente.
Quant à elle elle alla se rasseoir dans le canapé qu'elle occupait au début, face à lui. Elle fit léviter un verre de champagne jusqu'à lui tandis qu'elle même en saisissait un.
Il attrapa la coupe d'une main négligente, ses yeux rivés sur le visage de la femme, avec quelque fois un petit détour par sa poitrine.
Elle prit la parole d'une voix toujours aussi extraordinaire mais beaucoup plus sérieuse.

-Votre réputation de tueur est parvenue jusqu'à moi très cher, et j'aurais besoin de vous pour accomplir quelques petits travaux. Payés très généreusement bien entendu.
-Pourquoi m'avoir fait enlevé ?
-Parce que si je vous avais gentiment invité à venir avec moi dans l'Empire Lincian vous m'auriez dis d'aller me faire voir chez les taus, qui plus est en accompagnant cela de geste grossier.

Il se renfrogna quelque peu, elle avait bien sur parfaitement raison. Mais ça n'expliquait pas tout.

-Et pourquoi ne pas m'avoir recruté sur le monde impérial où vous m'avez capturé dans ce cas ?
-Parce que je n'avais absolument pas confiance dans la discrétion de l'opération, et que quitte à voyager autant venir dans un endroit parfaitement sur.
-Discrétion ? Ce n'est que quelques assassinats, pas un complot interplanétaire.
-Interplanétaire non, mais au moins planétaire. En effet les missions que je vous confierais seront reliées entre elles par un but précis. Et si ce but venait à être découvert il serait contré.
-Dans ce cas. Mais comme vous l'avez si bien fait remarquer je ne travaille pas gratuitement, j'aimerais donc que l'on se mette d'accord sur la nature du paiement avant de commencer à parler des missions.
-Et bien nous disposons de beaucoup de crédit, vous serez donc parfaitement rémunéré pour vos services, mes prix seront les vôtres.
-Non.
-Comment ça non ?
-Je ne compte pas demander des paiements en argent, mais en nature.
-Je ne pensais pas vous faire autant d'effet, ironisa la slaaneshite.
-D'ailleurs vous aviez raison puisqu'effectivement ce n'est pas ce genre de paiement que je demande.

La psyker sembla vexé un instant mais reprit vite son visage enchanteur (pas que l'autre l'était pas mais moins quand même) avant de demander :

-Je ne vous suis plus là, qu'est-ce que vous désirez au juste ? Donnez moi un exemple concret ?
-Et bien, par exemple un statut de citoyen de votre empire.
-Et à quoi cela vous servirait-il ?
-Comme vous en avez peut-être entendu parler, une majorité des instances impériales ne voient pas ma présence dans l'Imperium d'un très bon oeil. Il me faudrait donc une base de repli pour les moments où je dois me faire oublier. Et cette base pourrait très bien être votre empire, il est grand, puissant et agréable à vivre de ce qu'on en dis. Voilà donc un exemple concret de ce que je pourrais vous demander comme service.
-Et ce ne serait que de ce genre ?
-Non, pas forcément ça pourrais également être des armes et équipements de haute technologie, des formations, des connaissances ou des choses obscures en rapport avec vos croyances. Bref, comme vous le voyez j'ai beaucoup de choses que je désire et que vous pouvez me fournir. Alors ?
-Je ne peux rien promettre, pour certaine chose je devrai en référer à d'autres personnes, néanmoins je pense être en mesure de vous obtenir à peu près tout ce que vous pourriez désirer et qui nous est accessible bien sur. Si toutefois vous les méritez.
-Cela va de soit. Mais, une question me trotte dans la tête... pourquoi moi ? Je veux dire vous devez bien avoir des assassins à vos ordres, pourquoi payer une assassin extérieur tel que moi ?
-Justement parce que vous êtes extérieur, et comme je vous l'ai dis cette opération doit rester la plus discrète possible. Si nos ennemis apprennent que c'est nous qui vous dirigeons, l'effet sera gâchée et la mission sera un échec, nous ne pouvons donc pas utiliser nos propres agents, l'ennemi sait comment les identifier.
De plus votre première cible, la plus importante, à la réputation de posséder d'excellents gardes du corps, jusqu'à présent pas un seul assassin n'a réussit à les mettre en échec, ils ont toujours trouvé la parade adapté à tel ou tel plan.
-Et qu'est-ce qui pourrait faire que moi je réussisse là ou d'autres ont échoué ?
-Vos plans justement, vous êtes réputés, non seulement pour votre grand talent, mais aussi pour votre sens des plans parfaits, votre audace et votre talent d'improvisation.
-D'improvisation ?
-Combien de fois avez-vous exécuté un contrat selon le plan que vous aviez prévus ?

Diftéral commença à réfléchir. Il y avait bien la fois où il avait assassiné un baron de la pègre dans les bas-fond d'une cité-ruche. Ah non en fait le kroot serviteur était intervenu et avait manqué le faire tomber dans un lac d'acide et ils avaient du se battre et attirer tout un tas de gardes.
Ou alors la fois où il avait du tuer ce père de famille un peu trop zélé. Ah non c'est vrai que sa position de tireur s'était effondré, l'avait entrainé dans le vide et fait atterrir en plein milieu du salon de sa cible pendant qu'il regardait un match de Blood Bowl avec ses potes joueurs. Il avait d'ailleurs du leur démontrer sa supériorité à ce jeu.

Il revint sur terre lorsque la psyker parla encore une fois, une sourire malicieux accroché à ses lèvres.

-Alors ?
-Bon ok vous avez gagné j'ai jamais réussi à suivre un plan à la lettre. Mais je m'améliore.
-Et c'est ça ce qui fais de vous un tueur aussi efficace.
-Comment ça ?
-Là où la plupart des tueurs fuient où se font trouer de part en part lorsque leur plan tombe à l'eau, vous réussissez au contraire tous vos contrats. Vous prenez parfois très chers mais au moins vous le réussissez. Et c'est ça qui fait de vous un assassin aussi intéressant, principalement dans le cas présent.
-Si vous le dites.
-J'en suis convaincu. Alors acceptez-vous mon offre ?

Diftéral ferma les yeux, songeur. Puis il les rouvrit et les braqua sur la psyker.

-Et comment que j'accepte !

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Ven 18 Juin 2010 - 21:47

Histoire intéressante mais style laissant à désirer... voila tout ce que mon esprit embrumé de sommeil peut dire.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 21 Juin 2010 - 15:33

Y a du relâchement on dirait dans l'écriture :(

ça fait très cliché cette scène, trop cliché a mon gout. Pis l'employeuse qui en fait des tonnes, ça le fait pas quoi, le truc sonne faux pour moi.

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 21 Juin 2010 - 18:27

Un peu le meme sentiment que les deux autres, c'est toujours très sympa mais en baisse par rapport au reste.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Ven 25 Juin 2010 - 11:00

Quatre jours qu'il avait accepté l'offre de la psyker slaaneshite et il regrettait déjà son choix.
Il avait passé les deux premiers jours dans un état constant de défonce hallucinogène, cuite, gueule de bois et demi-sommeil provoqué par l'alcool et la drogue.
Ceci dit ces deux jours restèrent parmi les plus mémorables de sa vie. C'est le ''réveil'' qui fut nettement plus dure.

Deux bio-guerriers vinrent le chercher encore secoué de tremblements à cause des mélanges de drogues hasardeux qu'il avait essayé, l'oeil hagard et un léger filet de sang lui coulant de la bouche.
Apparemment ça n'affecta guère les deux serviteurs qui le saisirent pour le trainer dans une douche froide, histoire de le réveiller.
Une fois sortit du coma, pas vraiment en pleine possession de ses capacités intellectuelles et grelottant au possible, il l'emmenèrent dans une navette qui décolla dès qu'il fut enfin à bord et les deux bio-guerrier descendu. Il alla se poser dans sa couchette (enfin la couchette de la cabine où on l'avait posé) et se rendormit alors, un vrai sommeil, sans rêve et profond.

Lorsqu'il revint à lui il était toujours dans la navette, apparemment en phase d'approche d'une planète fut les secousses. Il se leva de la couchette sommaire dans laquelle il était, évita la flaque de vomi séchée qui s'étendait au pied du lit, et rejoignit le poste de contrôle.
Comme il l'avait pensée la navette était en phase de descente vers une ruche de taille moyenne. Le copilote lui fit savoir qu'on l'attendait dans une des cabines pour son briefing.

Il réussit à trouver la cabine concerné après deux chutes dues au incessantes secousses de la navette et à son cerveau encore légèrement dans les vapes. Puis il avait une de ces faims.
Il entra finalement dans une cabine grossièrement aménagée en salle de réunion. En faite la couchette avait été replié et on avait installé deux chaises et une table. Sur laquelle trônait une imposante assiette de viandes saignante au fumet particulièrement envoutant. Remarque ça aurait pu être des semelles de cuir complètement carbonisé qu'il aurait trouvé ça envoûtant aussi, tellement il avait faim.
Sur une des chaise était assis un bio-guerrier, les jambes croisées. Il lui désigna l'autre chaise et l'assiette d'un geste de la main.

-Vous devez avoir faim non ?
-Vous n'imaginez même pas à quel point.

Diftéral s'assit sur la chaise et commença son repas. Il engloutissait les tranches de viandes, et quelques minutes plus tard il ne trainait plus dans l'assiette qu'un peu de jus et une ou deux des feuilles de salades qui constituaient la garniture.

-C'était succulent, lâcha-t-il tout simplement.
-Merci, je ne suis pas encore très doué en cuisine pourtant, répondit le bio-guerrier d'un air songeur.
-C'était vous qui avez fait ça ?
-Oui, ça me détend.
-Vous devez être le seul soldat d'élite qui sache faire la cuisine que je connaisse, enfin bon, vous vouliez me parler.
-Oui en effet, nous atterrissons bientôt et je dois vous indiquer un minimum de renseignement sur votre cible.
-En effet ça serait préférable.
-Vous avez donc pour charge de tuer, si possible dans des circonstances qui ne laisserait que peu penser à un meurtre commandité par Lincia, le capitaine général des FDP, le sieur Ermanus Folst. Besoin d'autres indications ?
-Vous n'avez pas plus de renseignements sur ce type ?

Le bio-guerrier sortit une large enveloppe d'un sac posé à ses côté, et la tendit à Diftéral.

-Vous trouverez là-dedans tout ce que nous avons pu récolter sur cet homme, toutefois n'hésitez pas à vous renseigner une fois sur place, que ce soit pour approfondir les recherches ou vérifier nos données, nous nous y sommes pris un peu tardivement.
-Très bien. J'ai des contacts à la surface ?
-Très peu, nous n'avons aucune cellule de culte et seul une famille noble est à notre cause. C'est justement la faute de Ermanus, cet imbécile fidèle à un cadavre pestiféré fait tout pour nous empêcher de nous étendre. Une fois qu'il sera éliminé nous commencerons à rallier à nous plus de monde, et vous disposerez donc d'aide pour vos prochaines missions. Mais en attendant seul une famille peut vous aider, et il est hors de question que vous ayez des contacts directs avec un de ses membres.
-Comment je ferais alors ?
-Dans l'enveloppe que je vous ai donné se trouve également l'adresse de plusieurs restaurants, hôtels, hôpitaux et autres institutions dans lesquels peut intervenir la famille en question de manière discrète. Il est donc convenu qu'elle paiera tout vos frais dans ces institutions. Il suffira de vous présenter sous votre nom habituel.
De plus vous avez également différents moyens de contacter un représentant de la famille en question qui pourra vous fournir diverses aides plus spécifiques : des sauf-conduits, du matériel exotique, des renseignements, de l'argent... Tout ce que vous ne pouvez pas obtenir de manière légale il pourra s'en charger. Enfin, dans la mesure du possible bien entendu.
D'autres questions ?
-Oui, deux encore, je débarque comment ?
-Dans un conteneur de marchandises.
-Hein ?
-Cette navette est une navette de transport de marchandises, d'où la vétusté des lieux, et dans la soute se trouve un conteneur destinée à nos alliés. Il est remplie de marchandises diverses, rien qui ne puisse éveiller l'attention. Vous vous y cacherez avec tout votre équipement, bien dans le fond pour échapper aux nombreuses fouilles superficielles.
-Et les fouilles complètes ?
-Rarissime. Et si jamais ça arriverai... improvisez, je crois savoir que vous avez l'habitude. Votre dernière question ?
-Où est mon équipement justement.
-Dans une caisse de transport standardisée, sauf votre combinaison qui est dans votre cabine en attendant bien sagement que vous alliez l'enfiler. La caisse sera avec vous dans le conteneur, et sera plus facile à faire transporter par des taxis, trains ou autre. Maintenant que les détails sont réglés je vous conseille d'aller vous préparez, il ne reste plus qu'une demi-heure avant l'atterrissage.
-Une dernière question à laquelle je viens de penser. Une fois ma mission accomplis, qu'est-ce que je fais ?
-Vous attendez que la famille noble vous recontacte et elle nous préviendra de la mort de Ermanus pour que nous revenions vous chercher. C'est finit cette fois ?
-Je pense que oui, sinon je me débrouillerais.

Diftéral se releva, s'étira et regagna sa cabine où il enfila sa combinaison synthétique, avec l'agréable surprise de la voir totalement réparée des dommages qu'avaient causée la pluie acide il y avait quelques jours. Les slaaneshites avait même rajouté des plaques d'armures sur les endroits stratégiques ; torses, épaules, avant-bras, cuisse, jambes, dos, mains et même pieds. Surement une espèce de prime pour avoir accepté leur marché. De toute façon il se foutait pas mal de la raison, le seul truc qui importait c'est que maintenant il disposait d'une nouvelle armure d'excellente qualité.

Une fois prêt il rejoignit la soute de la navette, où se trouvait un imposant conteneur de plastacier. Un technicien de maintenance de la navette, qui n'avait strictement rien à voir avec les disciples du Prince du Plaisir au vu de son faciès, l'attendait devant la porte grande ouverte du conteneur.

-Allez dépêche toi d'entrer là-dedans que je puisse fermer le conteneur avant l'atterrissage.

Diftéral ravala une réplique cinglante et entra dans le conteneur. La chaleur était étouffante et l'obscurité totale l'empêchait de voir où il mettait les pieds, et heureusement que les rajouts de sa combinaison protégeaient également ses orteils sinon il aurait plusieurs fois hurlé de douleur en se cognat dans un recoin d'une caisse de transport quelconque.
Il parvint au fond du conteneur au moment où une secousse plus intense que les autres le projeta au sol, sa tête heurta violemment la paroi et il s'évanouit.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Ven 25 Juin 2010 - 15:16

Intéressant mais on commence à légèrement tomber dans la lourdeur avec des dialogues relativement plat et surtout des personnages qui peinent à exister à coté de Diftéral.

Aussi:
Citation :
"Remarque ça aurait pu être des semelles de cuir complètement carbonisé qu'il aurait trouvé ça envoûtant aussi, tellement il avait faim."
C'est maladroit je trouve :(
Ce genre de phrase a tendance a casser totalement le style d'un texte et c'est bien regrettable. Le simple fait d'utiliser le pluriel (remarquez au lieu de remarque) un "cela" au lieu d'un "ça" et un subjonctif pour le "aurait" eut rendu la phrase bien plus agréable à lire. Du moins de mon point de vue.

Enfin bref, l'action s'annonce enfin et je pense que tu vas nous gommer cet aspect un peu plat qu'à pu prendre le récit :ok:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 12:11

Bon, la suite, j'espère qu'elle est de meilleur qualité que les deux textes précédent.

___________________________________________


Diftéral rouvrit les yeux un peu plus tard. Il sentait un truc poisseux dans ses cheveux, du sang sans doute, vu ce qu'il avait prit ce n'était guère étonnant.
Il entendit des bruits de l'extérieur. Une conversation, animé à priori.

-...vous n'avez pas le droit, ma famille est très importante et je...
-Ici j'ai tous les droits compris ! Alors maintenant tu me laisse faire, j'ouvre ce putain de conteneur et je le fouille.

Une fouille complète. Il se demanda brièvement qu'est-ce que ça aurait été si elle n'était pas censé être rarissime. En attendant il lui fallait absolument trouver une cachette dans ce conteneur.
Il parcourut celui-ci des yeux et avisa rapidement une caisse de métal destiné au transport d'objets encombrants.
Il l'ouvrit pour y trouver une espèce de moto antigrav qui devait bien taper dans la dizaine de millier de crédits, si ce n'était plus. Enfin bon, il avait toujours préféré les engins à roues, il s'y sentait plus à l'aise. IL retira rapidement la moto de sa boîte au moment où la porte du conteneur s'ouvrait. Heureusement il était camouflé par un empilage entre lui et la porte.
Une fois la caisse vidée il s'y tassa comme il le put et la referma sur lui. Il entendait le bruit des chaussures du douanier qui se rapprochait inexorablement. Il retint son souffle quand il le sut très proche.
Mais il s'éloigna de nouveau sans rien dire. Il entendit quelques conversations de l'extérieur et le lourd grincement des portes métalliques du conteneur. Il se permit de souffler un coup et rouvrit la boîte dans laquelle il se trouvait.
Il faillit tomber une nouvelle fois quand le conteneur fut chargé sur un camion, enfin c'est ce qu'il en déduisit au vibration qui se firent sentir peu après. Ils progressaient, c'était déjà un bon point. Ou pas d'ailleurs, mais il préférait essayer d'être positif. A dire vrai cette mission sentait la merde à plein nez, il n'avait aucune idée du système où il se trouvait, quasiment aucune info sur sa cible, et aucun allié.
La merde.

Les vibrations cessèrent au bout d'un bon quart d'heure. Entre temps il avait récupéré ses armes et autres équipements. Dès que le camion fut stoppé il s'approcha de la porte du conteneur. Celle-ci s'ouvrit toujours dans le même grincement pour lui dévoiler le monde extérieur. Les premiers rais de lumière l'aveuglèrent un peu mais il s'y habitua vite.
Il s'attendait à trouver en face de lui un noble qui l'attendait, ou au moins un truc ressemblant vaguement à un maître d'hôte. Non au lieu de ça c'était un type en armure et avec un fusil d'assaut en bandoulière.
Diftéral regarda rapidement les alentours. Apparemment le camion s'était arrêté sur une route, une large voie en ligne droite tout au long de laquelle était installé des immeubles au luxe moyen.
Au loin il pouvait apercevoir les aiguilles de la Spire de la ruche, là où probablement se trouvait sa cible.
Toutefois il ne s'attarda pas sur le décor et reporta son attention sur l'homme en face de lui qui venait de saisir son fusil. De toute évidence il n'avait pas été arrêté au bon endroit, il aurait peut-être mieux valut qu'il reste planqué au fond du conteneur.
Maintenant il était trop tard en tout cas.
Il brandit sa catapulte qu'il tenait dans sa main et tira. Les shuriken percèrent sans mal l'armure du soldat et il sauta rapidement à terre, il fallait déguerpir et vite.
A quelques mètres à sa gauche se trouvait la rambarde de la route, le camion s'était garé assez près du bord, s'il courrait vite il pourrait quitter les voies de communications principales sans trop s'attirer d'ennuis.
Il s'élança donc en direction de la rambarde. Deux autres soldats se tenaient du côté droit du camion et armèrent leur fusil en le voyant, avant d'ouvrir le feu.
Les balles manquèrent de peu l'eldar noir qui bondit sur la rambarde de la route avant de s'élancer en direction d'une fenêtre d'un immeuble proche.
Il la brisa sous le choc et se réceptionna en roulade sur le sol couvert de débris de verre, heureusement pas assez coupant pour entamer sa combinaison. Il sentit toutefois l'un d'eux lui entailler la joue.
Il se releva rapidement et se précipita vers une porte à sa gauche, juste avant que les rafales de fusils d'assaut viennent charcuter tout le mobilier de la pièce.

Il déboula dans un salon où deux enfants étaient assis sur le canapé, le regardant avec des yeux ébahis.
Il n'y prêta guère plus d'attention et sortit de la pièce pour se trouver dans le couloir d'un bloc d'habitations, enfin c'est ce qu'il supposait. Il continua sa course effrénée, il lui fallait quitter cet immeuble avant que les FDP ne l'investissent.
Il arriva bientôt aux escaliers qu'il descendit quatre à quatre, renversant les personnes qu'il rencontrait sur son passage sans s'arrêter plus de quelques milli-secondes.
Il arriva finalement au niveau 1 de l'immeuble, mais surement pas celui de la ruche. Il quitta le bloc et se retrouva dans les rues tortueuses du quartier résidentiel bas de gamme.
Il continua à courir le long d'une des rues principale, pour s'éloigner rapidement de la voie, avant de tourner dans une petite ruelle où il pourrait passer inaperçue.
Il entendit une sirène et se planqua dans l'encadrement d'une porte pour voir passer une voiture des FDP devant la ruelle.
Elle ne s'arrêta pas et il entendit la sirène s'éloigner dans le lointain. Il sortit de l'ombre et entendit un léger rire derrière lui.
Il se retourna pour voir un homme vêtue d'espèces de loques, au visage travaillé par les conditions de vies dures auxquels il était habitué. C'était lui qui rigolait. Diftéral ne s'interrogea pas plus, sans doute un aliéné mental, et se retourna sans dire un mot.

-Je peux vous aider vous savez ?

Diftéral se retourna à nouveau, un sourcil levé. Il l'examina plus en détail. Il reconnut la forme d'un pistolet dans un poche, surement rien de bien dangereux, le genre à faire plus de bruit que de mal, mais c'est exactement ce qu'il craignait le bruit.

-Je peux vous aidé à leur échapper, je connais un endroit sur. Si tu me donnes du fric bien sur.
-Et si je ne veux pas ?
-Et bien je peux les avertir de votre présence, et je gagnerais aussi un peu de fric.

Diftéral bougea rapidement, saisit le poignet de l'homme qui tenait le pistolet et lui serra pour qu'il lâche l'arme à terre.
Il plaqua également une de ses dagues sous sa gorge.

-J'ai une meilleure idée : tu ne leur dis pas que je suis là, tu me conduis à ta fameuse planque et je en te paye rien mais je t'épargne peut-être. Alors ?

Le miséreux fit un bref signe de tête pour acquiescer et Diftéral relâcha sa prise et rangea sa dague. Il fit signe à l'homme de le guider et celui-ci commença à progresser dans la ruelle, en vérifiant de temps à autre que l'eldar noir ne se montrait pas menaçant.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arghit
Roi de Bretagne
avatar

Messages : 9096
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 24
Localisation : Le Sud...

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 15:18

Sympa; bien meiux que le précédent mais pas au niveau des premiers textes.

Juste:

Citation :
Il se demanda brièvement qu'est-ce que ça aurait été si elle n'était pas censé être rarissime

Il se demanda ce que ça aurait été...

C'est plus jolie je trouve.

_________________



20:10 - [GiF] Melcor: je suis un papillons


Dernière édition par Arghit le Mar 3 Aoû 2010 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 15:23

en effet, bien mieux, mais même si j'apprécie ce genre de tournure je ne sait pas vraiment les utiliser ><

va falloir que j'arrête d'en mettre plein mes textes

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 15:29

Dynamique et prenant, en deux mots: bien mieux.
Comme dit plus haut, il y a peut être quelques lourdeurs de style et un peu trop d'oralité mais rien de bien grave.

En attente de la suite :ok:

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 15:45

Tout à était dit, ça se rattrape. :)

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 19:26

Je sais pas pourquoi mais je suis d'humeur à écrire aujourd'hui, donc encore une nouvelle partie de la fic.

________________________________________________

Diftéral suivit l'homme pendant un certain temps, s'enfonçant vers le coeur de a ruche d'après son sens de l'orientation, jusqu'à ce qu'il arrive devant une espèce de porte semi-camouflé à l'arrière d'un immeuble.

-C'est ici.

Diftéral regarda le mur de l'immeuble qui lui faisait face. C'était un mur de plastacier, à peine abimé, ce qui méritait d'être signalé, il n'était pas encore dans la sous-ruche, mais le quartier n'était pas très reluisant. Il remarqua la voie express qui passait juste à côté de l'immeuble, plusieurs mètres au dessus.
La porte que lui désignait le miséreux semblait de bonne facture également, et assez neuves qui plus est.
Il se demandait ce qui pouvait y avoir de l'autre côté, généralement les malfrats et autres parias ne squattaient pas des lieux très bien entretenus. Et si sa cible était si efficace que ça il aurait été étonnant qu'une organisation criminelle de grande envergure soit installé dans un immeuble reluisant et aussi visible.
Bah, de toute façon il verrait bien à l'intérieur. Il s'approcha donc de la porte et appuya sur le bouton pour l'ouvrir. Un léger chuintement se fit entendre et les deux parties de la porte coulissèrent pour ne révéler qu'un couloir sobre et gris qui arrivait à une autre porte manuelle cette fois.
Il entendit la porte coulissante se refermer derrière lui et il ouvrit la nouvelle porte et pénétra dans la salle.
Il ne s'était vraiment pas attendu à ce qu'il trouva. A savoir trois personnes vêtues des même armure qu'il avait déjà vu, pistolet braqué sur lui. La salle où il avait débouché était petite et simple au possible, quatre murs blancs, un sol et un plafond de la même couleur, ainsi que trois chaises pour que les types de garde puisse reposer probablement.
Il s'était fait vendre, cet endroit n'était qu'un endroit où les indic des FDP leur amenaient des criminels en leur faisant croire à autre chose. Un système ingénieux, même si dangereux pour les indic en question.
En attendant il fallait qu'il trouve un moyen de se sortir d'ici en vitesse, et le plus facile constituait à les tuer tous les trois. Il n'allait quand même pas être arrêté seulement quelques heures après son arrivée, il valait mieux que ça.

Il leva lentement les mains. L'un des FDP baissa son arme, confiant dans l'appui de ses deux collègues, et s'approcha avec une paire de menottes.
Lorsqu'il fut assez près Diftéral baissa rapidement son bras gauche pour saisir le poignet du FDP et lui tordre le bras de manière à lui plaquer dans le dos et s'en servir comme bouclier. Il porta la main à son katana et le dégaina rapidement en s'avançant vers les deux autres FDP qui commençaient à réagir, avec un temps de retard.
Ils ouvrirent le feu, les balles percutant l'armure de leur camarade, la perçant par endroit. Une fois assez près d'eux Diftéral relâcha le bras de l'homme qui tomba en arrière, mort, et plongea dans les jambes de celui qui le braqua le plus rapidement.
Un coup de pied latéral au sol le fit tomber, et Diftéral se redressa un donnant un coup de sabre dans le poignet du dernier FDP debout, lui coupant net et envoyant voler l'arme avant qu'elle n'ait put cracher la moindre balle.
Il se retourna ensuite vers le soldat au sol et lui planta à plusieurs reprises son katana dans le ventre, jusqu'à ce que plus aucun son ne sorte de sa bouche.
Il regarda l'estropié, qui s'était assis contre le mur et geignait sous la douleur. Il vit le regard sadique de l'eldar et essaya de se redresser pour s'enfuir. Un coup de pommeau dans le dos le fit bien vite retomber au sol. Il essaya de se trainer à quatre pattes mais il sentit l'acier froid de la lame venir se poser sur sa gorge. Il se figea aussitôt. Diftéral tenait fermement la poignée du sabre d'une main tandis que l'autre maintenait l'autre partie de la lame en s'appuyant sur le dos de celle-ci.
Diftéral posa un de ses pieds sur le dos du FDP, et poussa un grand coup.
La lame trancha la chair comme les os et décapita proprement l'homme. Une fois cela fait il essuya la lame ruisselante de sang et autres fluides vitaux sur l'un des vêtements des hommes, avant de la rengainer. Il inspecta les cadavres, vérifiant la mort de chacun d'eux, puis ressortit de la pièce.


Marco s'était appuyé contre la paroi adjacente à la porte une fois que l'autre type y était entré. Il devait attendre que l'un des FDP vienne le payer, il leur avait déjà amené plusieurs sales types et jamais il n'avait été oublié, le système était viable, et bien vite il aurait assez pour essayer de travailler de nouveau.
Il était convaincu que ce loustic allait rapporter gros, vu son équipement et les moyens mis en oeuvre dans le quartier depuis quelques heures, il devait être bien recherché, même s'il n'avait aucune idée du pourquoi, il savait juste que ce n'était pas un haut membre de la mafia, donc autant dire un type qu'on pouvait livrer aux FDP sans risques.
Peu après il entendit la porte s'ouvrir de nouveau. Il ne prit même pas la peine de se retourner et tendit sa main ouverte, paume vers le haut.

-Alors, combien je suis payé cette fois ?
-Paye toi avec ton sang !

La voix était glaciale, sans âme, sourde et menaçante. Il n'eut pas le temps de réagir qu'il sentit l'acier glisser sur sa gorge tandis qu'un liquide chaud et collant coulait sur son torse. Il tomba à genoux sur le sol, plaquant les mains à sa gorge pour tenter d'endiguer le flot de sang.
Il s'effondra finalement sur le dos, ses deux yeux désormais vide d'expression contemplant le visage froid et lugubre du truand, ainsi que la lame ensanglanté qu'il tenait à la main.


Diftéral eut un soupir méprisant en regardant la vie quitter le corps de cet indicateur. Voilà ce qui arrivait quand on s'attaquait à plus gros que soit. Et encore, le miséreux avait eu de la chance qu'il n'ait pas le temps de s'occuper de lui, sinon il aurait souffert de longues heures.
Mais là il fallait qu'il se trouve un hôtel, et pour ça il fallait déjà qu'il se repère dans la ruche et qu'il lise les informations qu'on lui avait donné.
Il s'éloigna donc du cadavre et de l'immeuble, à la recherche d'un bar quelconque où il pourrait prendre le temps de lire ce dont il avait besoin.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 2 Aoû 2010 - 19:47

Très sympa, on retrouve ton niveau habituel j'ai l'impression.

En attente de la suite.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Jarlaxle
Bregan d'Aerthe.
avatar

Messages : 9304
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 16 Aoû 2010 - 8:36

L'après-midi n'était guère avancer, mais l'ombres des hautes tours de la ruche forçaient les gens à allumer les lumiglobes. C'était le gros problème des ruches : absolument tout y était synthétique. Et encore, Diftéral n'était pour l'instant que dans la mi-ruche, les quartiers encore bien tenus, qui disposait d'un minimum de confort, d'argent et d'éclairages. La morosité ambiante n'était rien comparé à celle qui régnait dans la sous-ruche, encore bien loin sous ses pieds, là où la lumière du soleil ne pénétrait jamais et où se concentrait toute la misère humaine de l'univers. Des endroits glauques, répugnants et dangereux que Diftéral évitait comme la peste.

A force d'errer dans les rues en se rapprochant du centre de la ruche et des flèches de la Spire qu'il apercevait de loin, il finit par enfin trouver un bar à l'allure sympathique. L'établissement était quasiment vide, mais d'ici quelques heures, quand les ouvriers des industries pourraient enfin quitter leur poste de travail harassant et que les bureaucrates pourraient laisser leur cogitateur reposer jusqu'au lendemain, le bar grouillerait de vie.
En attendant il y avait là l'ambiance idéale pour étudier les documents que lui avait fournis le bio-guerrier. Il s'assit à une table dans le fond, près d'une fenêtre au cas où. Il regarda vaguement par celle-ci pour apercevoir un abîme sans fond. Il était juste à côté de l'un des puits de ventilation de la sous-ruche, il n'avait peut-être pas bien choisis sa place après tout, mais il n'allait pas changer maintenant.
Il commanda un alcool fort auprès d'une serveuse en tenue moulante, puis sortit ses enveloppes et les dossiers qu'elles contenaient. Il s'intéressa d'abord à sa cible. Comme il l'avait pensé elle vivait dans la Spire, dans un bâtiment de fonction assez luxueux par rapport à son grade. C'était un officier de la garde à le retraite, il avait une femme et deux filles. Ces gardes du corps sont aussi d'anciens grades, qui étaient réputés être les meilleurs de leur régiments. Et apparemment ils sont aussi d'excellents gardes du corps. D'après les lincians il serait assez simple de s'introduire dans le manoir par en dessous au vu de l'architecture des lieux, voir de faire sauter tout le bâtiment.
Mais ces techniques étaient bien connues de la garde impériale et les gardes du corps n'auraient aucun mal à l'empêcher de les utiliser.
D'autres informations lui déconseillaient de tenter la voie des airs, au vu du lieu et des protections qu'il y avait.

Diftéral soupira. Ces rapports avaient de toute évidence été écrit par la maison pour laquelle il bossait, et manquaient cruellement de professionnalisme. Si certaines informations étaient en effet utiles et fiables, d'autres n'étaient bonne qu'à jeter. Il faudrait qu'il aille voir lui même.

Il s'intéressa donc à la seconde enveloppe, qui ne contenait qu'une liste de contact. La grande majorité de ceux-ci se situaient dans la mi-ruche, quelques uns dans la spire et très peu dans la sous-ruche. Le contact humain se situait toutefois dans cette dernière zone.
Il vit parmi les noms de la mi-ruche un hôtel restaurant-bar de seconde catégorie appelé «Le cuistot bedonnant». Au delà de ce nom douteux Diftéral avait une drôle d'impression. Il releva la tête et aperçut le panneau d'entrée du bar, sur lequel était écrit «Le cuistot bedonnant».
Il sourit légèrement. La prêtresse lincianne pensait que si il s'en sortait toujours malgré l'échec de son plan originel c'est parce qu'il était très doué. Bien sur cette conclusion lui plaisait, et il se considérait en effet comme l'un des tueurs les plus doués. Mais au delà de ça, il savait bien que s'il gagnait si souvent c'est parce qu'il avait une chance incroyable. En l'occurrence elle lui avait permis d'économiser un verre d'alcool fort et de s'accorder un moment de repos dans un endroit légèrement moins risqué que la grande majorité de la ruche.
Il rangea ses deux enveloppes et s'installa confortablement, et sirota doucement son verre. IL avait un peu de repos, mieux valait en profiter.

_________________
Choisissez Jarlaxle pour de meilleurs lendemains.
Un petit pas pour Bregan d'Aerthe, un grand pas pour l'humanité.



Avatar tiré d'une image de syarul.

Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   Lun 16 Aoû 2010 - 11:45

Alors...

Très très court ce qui signifie qu'il n'y a que peu à dire, manque d'inspiration?
Au niveau style on constate que tu fais quelques erreurs de temps en introduisant du présent dans un récit au passé, regrettable.
Niveau intrigue, il ne se passe à vrai dire pas grand chose du coup difficile de dire quoi que ce soit...

J'attend la suite mais je commence à me poser certaines questions du genre: compte tu inclure d'autres personnages? Parce qu'au bout d'un moment, un seul personnage solitaire peut devenir un poil lassant mine de rien...

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diftéral en nouvelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diftéral en nouvelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» nouvelles figurines de skaven
» nouvelles règles V8
» 4 nouvelles planètes
» Issy-les-moulineaux {Nouvelles images}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Fanfic et créations perso-
Sauter vers: