Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Nouvelle] Juste une larme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helhorn
Le Mal Incarné
avatar

Messages : 1110
Date d'inscription : 25/11/2009
Age : 22
Localisation : Dans l'ombre, à épier le monde ambiant

MessageSujet: [Nouvelle] Juste une larme   Sam 20 Fév 2010 - 17:01

Ceci est une courte nouvelle qui racontera la mort d'un Garde et la corruption d'une citée. Voilà je me tais, enjoy \o/

Etait-cela la Mort ? Juste un engourdissement et le sommeil ? Le corps de Tzel chutait dans le vide. Un cri de terreur primaire n’eut que le temps de naître dans sa gorge avant qu’il ne s’écrase sur le sol dans un bruit sourd, sa vie s’échappant comme le sang s’échappait du trou béant qui avait succédé à sa côte gauche. Sa respiration était saccadée et il se tordait pathétiquement de douleur, des morceaux de verre fichés dans le dos et poussant des gémissements plaintifs, étouffés par la douleur de sa cage thoracique brisé.

Il regardait le clocher, là où son destin s’était achevé. Il sentit les rayons du soleil sur son visage, et sourit. Ce monde était noyé sous des pluies torrentielles sauf aujourd’hui, où le soleil pointait enfin le bout de son nez, accompagné d’une douce brise. Le Garde leva les bras vers le ciel, ferma les paumes pour se cacher du soleil.
- Les astres au creux de ma main… Belle journée pour mourir… Murmura-t-il avant de partir d’un rire fou, pris de fièvre.

Ses bras retombèrent mollement sur la route, et il colla sa tête contre le sol, juste pour sentir le froid du béton contre sa joue. Malgré le voile de fatigue tombé sur ses yeux, il distinguait encore ses camarades luttant contre de gigantesques formes aux contours flous, enveloppées dans des nappes d’un brouillard vert nauséabond. Tzel reconnut au loin le vrombissement des Maraudeurs se rapprochant. Autrefois, sur le terrain, il avait trouvé ce grondement rassurant, mais maintenant, il le submergeait d’une terreur animale, son triste et monotone chant annonçant sa mort prochaine. Le Garde ferma les yeux et attendit. Le vacarme se fit plus intense et une ombre lui cacha le soleil. Avec un bruit de vérins hydrauliques, les bombardiers déversèrent leurs tapis de bombes.

Autour de lui, la citée était silencieuse dans sa chute. De loin en loin, on entendait l'effondrement d'un mur, d'un toit. Une brique se descellait, suivie d'une autre, puis d'une autre, dans un éboulement mélodieux. Ici et là, des nuages de poussière s'élevaient dans le ciel. Un mur de flammes sauta d'une maison à l’autre comme elle était vaporisée dans une tempête de shrapnels, à seulement quelques mètres des combats.

Malgré le sifflement de ses oreilles, il percevait encore un crépitement sporadique et le sifflement aigu des bombes. Puis une déflagration sourde dispersa ses camarades qui disparurent dans une tempête de flammes, périssant sans une plainte. Le sifflement recommençait encore et toujours, promesse mortelle faite aux hommes. Il voulut hurler mais son cri ne sorti que sous la forme du bulle de sang éclatant dans sa bouche.
La ville mourrait sous les bombes et le son lui revint. D’immenses immeubles s’affaissaient sur eux-mêmes avant de s’écrouler, soulevant d’immenses tourbillons de poussière. Le vacarme des bâtiments s’effondrant rendant plus terrifiant encore le ballet de mort des bombardiers.

Tandis que le sifflement des bombes enflait, Tzel en imagina une lui arriver dessus. << Ce n’est pas possible… Ce n’est pas possible… Ce n’est pas possible ! >> Hurlais son âme. Mais son corps était déjà préparé, il n’avait plus mal, son cœur ratait un battement et repartait. Une voix monta des tréfonds de son âme, lui faisant milles promesses. Mais une seule l’intéressait : la promesse de sa survie. Dans ses derniers souffles, Tzel marmonna une dernière prière à la gloire de l’Empereur, une unique larme roulant au coin de son œil. Il ferma les yeux, s’offrant aux ténèbres tandis qu’il fut soufflé par la bombe et que les dernières paroles de son hymne ne parvinrent jamais à franchir ses lèvres, engloutie à jamais par sa fin…

_________________
When you scream in the night, who knows what creatures respond ? Who knows what's hiding in the shadows, watching for any sign of fear? Who can say what hands trying to grab you to draw you in darkness? We can answer...

Because we are the darkness !
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9992
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 24
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Juste une larme   Lun 22 Mar 2010 - 17:32

Très bon, très bine décrit, très vivants, en somme, un excellent texte. La seule chose à reprocher serait peut être quelques usages impropres de participes présents mais hormis ça, le style est impeccable.
Je t'encourage vivement à continuer sur cette lancée et ne t'en fait pas si tu estime ton texte moyen, nous serons malgré tout ravis de le lire et de le commenter. Je ne suis pour ma part presque jamais parfaitement content de ce que j'écris ais je continu à le poster afin de découvrir l'avis des autres, de récolter leurs critiques et ainsi de m'améliorer encore.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle] Juste une larme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle] Juste une larme
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Librarium :: Fanfic et créations perso-
Sauter vers: