Galaxy in Flames

Un forum pour les passionnés de Warhammer 40.000 dans son ensemble
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La ruche Sibbelus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9994
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: La ruche Sibbelus   Jeu 5 Nov 2009 - 17:37

La ruche Sibbelus est la capitale planétaire de Gydea Prime et fut longtemps la capitale du secteur.
Forte de deux milliard d'habitants avant le début de la guerre, elle n'en compte plus qu'un suite aux effets de la conscription massive et aux famines occasionelles frappant la zone. La ruche se trouve coupée en deux comme c'est souvent le cas, entre les fastes de la haute spire et des abbords du palais du gouverneur et la misère règnant dans les bas quartiers de la cité. La polution ambiante est étouffante, dégagée par les millions de moteurs des véhicules individuels locaux. Le ciel est sempiternellement caché par des nuages à l'aspect malsain.

Malgré ce morne tableau, la ruche bouillone d'activité, ses quartiers administratifs sont chaque jours assaillis par des millions de fonctionnaires alors qu'autant d'ouvrier travaillent dans des usines géantes, principalement employées pour l'effort de guerre. Les quartiers d'habitations sont plutot annimés grace à une population aux origines multiples mais une certaine misère règne malgré tout.

Par dela la pauvreté matérielle, cette ruche et l'ensemble de la planète est victime d'une faiblesse spirituelle et des bruits courent sur d'étranges groupes, se regroupant la nuit.


Les différentes parties:

La haute ruche, zone d'influence du palais du gouverneur. On y trouve des marchés chic ainsi que les demeures des nobles. Des patrouilles de l'arbites assurent la sécurité des rues qui sont parcourues par d'élégant véhicule et de rapides speeders.

Le quartier ouvrier: cette zone poluée abrite à la fois les usines de la ville et les habitations des ouvriers. Des milliers de personnes y vivent entassées sur plusieurs niveau. Cette section se situe sous la sous ruche et la lumière du jour n'y filtre pas, remplacée par celle de gigantesques lumiglobes.

Les quartiers d'habitation: ces zones voient chaque jour naitre et mourir un nombre impressionant de personnes. Les patrouilles des forces de l'ordre y font de nombreux raids pour limiter les actions des gangs mais cette zone demeure un lieu de non droit.

Les quartiers administratifs: cette zone est remplie de bureaux en nombre. Toute information peut s'y trouver pour peu que l'on y passe sufisament de temps. Des bibliothèques concervent des registres anciens contenant parfois un savoir interdit tandis que les moulins à donnée emmagasinent chaque naissance dans la cité et permettent donc de retrouver chaque personnes.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.


Dernière édition par Araxyrie le Ven 16 Avr 2010 - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9994
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 15:37

La navette aquilla se posa sur une petite aire d'atterrissage de la haute ruche. Ses divers passagers descendirent avant que l'aéronef ne reparte dans l'espace. Maria posa un regard dubitatif sur le groupe hétérogène et facilement repérable qui lui avait été donné. Si ils pourraient peut être passer inaperçu dans les bas quartiers, tous risquaient de faire sensation si ils devaient remonter dans le quartier administratif ou pire: la haute ruche.
Malgré tout, elle se sentait relativement impatiente de commencer, il s'agissait de sa première mission indépendante depuis longtemps et elle allait marquer le coup par nue réussite retentissante.
Un véhicule vint chercher le groupe et le conduisit à la limite de la haute ruche, sur une avenue bondée nommée avenue de la gloire. Malgré ce nom grandiloquent, la zone n'était pas glorieuse pour un sou, la misère pouvait se voir tant sur la population que sur les murs. Une enseigne luisait malgré tout au milieu du reste terne de l'avenue: celle du Bar du Travailleur, qui malgré un nom on ne peut plus simple, semblait s'être grandement étendu ces dernières années pour devenir un lieu phare de l'avenue.

Le but est de trouver un culte chaotique. Chercher des informations est donc votre but principal. Pensez à questionner les habitants. Éventuellement, vous pourriez tenter d'aller contacter l'arbites mais ils risquent de vous coffrez si vous posez trop de questions. Enfin, certaines zones doivent être plus favorables aux interrogatoires que d'autres.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Seigneur Amiral
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 24
Localisation : Stepped on your shoulder, watching your sins

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 15:45

Ravensburg prit de la chique et commença à macher à la manière d'un matelot. C'était infect et ça brulait la gorge, mais au moins il avait théoriquement vraiment l'air d'être un ruchard. Son cerveau tournait à deux cent à l'heure et il prit la parole:

"Bon, je suppose que tout le monde dans un même groupe ça va pas le faire. Qui va avec qui?"

_________________
And the raven, never flitting, still is sitting, still is sitting
On the pallid bust of Pallas just above my chamber door;
And his eyes have all the seeming of a demon's that is dreaming,
And the lamp-light o'er him streaming throws his shadow on the floor;
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore!

*** Mes listes Hérésie d'Horus ***


*** Mes listes Warhammer Battle ***
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 16:10

Vail observa pendant quelques temps l'avenue où ils avaient été envoyés, la plupart des gens qui y trainait avaient un visage triste et amère, ce quartier n'était que misère et pauvreté, mais l'homme n'en était pas dérangé pour autant. Le groupe se dispersait peu à peu et l'Acolythe vit Jessica partir toute seule dans une direction. Alors qu'il s'apprêtait à la rattraper pour lui éviter des ennuis il entendit quelqu'un l'appeler.

"- Pssst, hep toi ! Viens par ici !"

L'humain regarda de tous les côtés pour voir d'où provenait la voix, il vit enfin un homme seul dans une ruelle sombre, celui-ci faisait des signes de bras lui demandant de se rapprocher.

"- T'es en manque toi, çà se voit, çà se voit que t'es en manque. Bon je vais être sympa, tu m'as pas l'air d'être trop con, je te fais une injection pour 50 crédits."

Vail regarda pendant quelques temps le dealer sans rien dire, il ne savait pas vraiment comment réagir, l'homme le prenait pour un junkee, ce qui était à la fois une insulte à son orgueil mais aussi un compliment à son déguisement. Finalement il lui répondit :

"- Bien sûr, fais moi en deux, et vite ! Mais laissez moi vous payez comme il se doit..."

L'Acolythe mit la main dans sa veste et se saisit de son énorme pistolet, l'autre, trop occupé à sortir son matériel, ne vit pas la crosse du Magnum s'écraser sur son crâne. Assommé, Vail put prendre son matériel, plusieurs aiguilles sales, ainsi que de multiples doses en tout genre, pas grand chose, mais çà suffirait. Alors qu'il rangeait soigneusement ses affaires dans sa veste, il se rappela qu'il devait rattraper Jessica.
Le Cadien accourut alors dans l'avenue, cherchant du regard la jeune femme, il l'aperçut enfin, plusieurs hommes lui tournaient autour. L'ex-Garde se précipita entre l'assassine et les hommes, et leur dit :

"- Oh qu'est ce que vous faites ? Pas touche, c'est ma marchandise. Vous avez du fric ?"

Les ruchards le regardèrent puis l'un d'eux lui répondit :

"- Qu'est ce que j'en ai à foutre ? -Il sort un couteau- Dégages de là, ou on s'occupera de toi en même temps. -rire gras-
- J'aimerais bien voir çà... Vail sort une partie de son arme de sa veste, les hommes en face de lui reculèrent en voyant le calibre du canon....
- Oh du calme, on disait çà pour rigoler, j'ai que quelques crédits...
- Alors dégages connard, et reviens quand t'auras du fric..."

Les hommes partis, l'Acolythe se retourna vers la belle créature.

"-Excusez moi de parler de vous en ces thermes, ne croyez pas que c'est ce que je pense, mais vous devriez faire attention tout de même."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 16:34

Jessica était ravie d'être dans son élément... En effet, pas un homme qui passait à moins de dix mètres de la somptueuse créature n'arrivait à s'empêcher de la dévorer des yeux... Cependant... la tueuse se sentait légèrement insulté par le fait que Vail ait encore une fois crut qu'elle était en danger... mais bon... comme il était mignon... elle lui pardonnait...

"Vous savez, je suis une grande fille... ce n'est pas quelques ruchards qui vont me faire peur, dit elle en rigolant légèrement. A ce que je vois, vous semblez vouloir que l'on fasse équipe et j'en suis ravie... Cependant, je pense qu'il faudrait que l'on se tutoye pour que celà paraisse plus naturel... A ce propos, je pense que nous devrions aller nous renseigner dans ce bar afin d'obtenir des informations sur notre cible..."

Le cadien acquiessa et se dirigea vers le lieu de réunion de tout les poivrots de la basse ruche en ètant suivit de près par la Moritat qui se dandinait comme jamais...

Lorsqu'ils pénètrèrent de le bouge malfamé, une horrible odeur de fumée et de sueur leur emplissa les narines... Les deux infiltrés firent cependant preuve d'un excellent talent d'acteurs puisqu'ils firent comme si celà leur était familier...

C'est donc d'un pas très assuré que le dealer Vail et sa "marchandise" se dirigèrent vers le comptoir du bar, soulevant un nombre incalculable de sifflements et de "Salut poupée!" à chaque fois que Jessica faisait un pas...

Les mercenaires s'installèrent donc au comptoir en ignorant royalemment lescommentaires libidineux des mâles de la salle et hélèrent le type qui servait les boissons...
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 16:54

Vail ne pouvait s'empêcher de craindre pour la vie de Jessica, alors que celle-ci lui avait démontré plusieurs fois qu'elle n'avait pas besoin de lui pour se défendre. Faire partie de la même équipe qu'elle le rassurait, il pourrait la surveiller. L'Acolyte regarda la salle, tous des vieux poivrots qui ne faisaient que fixer la magnifique créature qui se tenait prêt de lui. Le patron la regardait également, avec avidité. Sans doute qu'un homme tenant un bar tel que celui-ci devait connaitre quelques rumeurs....
L'homme approcha sa tête de celle de Jessica et lui dit ses pensées, l'assassine, qui semblait tout de suite plus sérieux en écoutant les indications de Vail, émit un léger hochement de tête pour signaler son accord.
Le Cadien se retourna alors avec le patron puis lui dit en prenant une voix rauque :

"- Je vois que vous êtes intéressé.... Ça vous dirait de faire une petite partie de jambes en l'air avec elle ?
- Combien ?
- Je vous la laisse pendant une heure pour.... 200 crédits.
- Non, trop cher, je vous en donne 180 pas plus.
- Vous rigolez là ? Si vous y mettez pas du vôtre, je vais m'en aller et trouver autre chose ailleurs, regardez la, elle vous fera passer de bons moments.
- ...... Bon ok, 200....
- J'ai changer d'avis, 300 plutôt...
- Vous vous foutez de moi ?!
- Allons, un peu de bonne volonté, faites pas le radin, avec tous les déchets qui trainent dans votre bar, vous devez gagner plus dans une seule journée, et cette journée, vous vous en souviendrez toute votre vie, croyez moi.
- Bon ok, voilà ton argent.... 'Foiré......"

L'homme fit un signe de tête à la femme, celle-ci regarda Vail qui lui fit le signe de partir avec l'homme. Pendant qu'il rangeait soigneusement la monnaie gagnée, le Cadien répéta une nouvelle fois, plus à l'attention de Jessica que du patron.

"- Une heure hein, une heure pas plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Seigneur Amiral
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 24
Localisation : Stepped on your shoulder, watching your sins

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 17:17

Ravensburg quand à lui s'éloigna du groupe les mains dans les poches, machant la chique. Il avait une tête d'ouvrier blasé et fatigué aussi passa-t-il relativement inaperçu parmis la morne population de la sous-ruche.

Il passa devant un groupe de junkie qui l'interpella...
"-Hé mec! Ca va?
-R'garde moi s't'endroit. On doit tous aller mal, tout ça à cause d'ces pourritures de nobles...

Ils parlèrent et finalement Ravensburg s'installa avec les junkies qui l'invitèrent à en tirer une avec eux. Il tira sur l'ersatz de cigare et inhala les fumées.

"-Au fait, comment tu t'appelle?
-Johans. répondit Ravensburg
-Respire-moi ça Johans, c'est d'la bonne!"

Tu parle, pensa l'infiltré. Il inspira une autre bouffée de fumée et se prépara à poser ses questions...

_________________
And the raven, never flitting, still is sitting, still is sitting
On the pallid bust of Pallas just above my chamber door;
And his eyes have all the seeming of a demon's that is dreaming,
And the lamp-light o'er him streaming throws his shadow on the floor;
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore!

*** Mes listes Hérésie d'Horus ***


*** Mes listes Warhammer Battle ***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 17:49

Jessica était un peu inquiète... Vail lui avait expliqué que le patron avait payé pour passer du temps avec elle et lui faire des choses... Le cadien lui avait aussi précisé qu'elle ne devait en aucun cas faire ce que l'homme lu disait et qu'elle devait faire trainer les choses un maximum... La dernière consigne était de dire à celui qui l'avait "acheté" qu'elle désirait aller s'amuser avec les slaneeshites et qu'elle lui ferait vivre des choses inimaginables si il lui révèlait l'emplacement de leurs "réunions"...

La tueuse avait suivie le patron quelques minutes dans d'étranges couloirs crasseux et malodorants avant d'arriver devant une porte... Son "employeur" l'ouvrit et demanda à la tueuse de passer devant lui... La Moritat pénètra donc dans la pièce d'un pas prudent, bientot suivie par le barman qui s'empressa de vérouiller la porte derrière lui...

La pièce, ou plutot le cloaque putride, n'avait pour tou ameublement qu'un lit sans draps au matelas rongé par la mousse et les insectes... Jessica se retourna et fit face au pervers qui la contemplait d'un regard malsain en se lêchant les lèvres... Cet homme était l'archétype même du patron de bar avec ses cheveux graisseux, ses dents jaunes et son ventre disproportionné...

Malgré son dégout, la sublime créature s'approcha de l'obèse en se dandinant jusqu'à ce que sa poitrine ne se compresse sur le torse empèstant la sueur de son futur informateur... Elle fit courir ses doigts fins sur la joue de l'homme complètement hypnotisé par ses attributs et parla d'une voix suave et sensuelle...

"Tu me plais toi, dit elle en lui sussurant à l'oreille... Tu ne connaitrais pas un endroit ou l'on puisse se retrouver après que l'on en ait fini ici... J'aimerais te faire connaitre tellement de choses..."

Les doigts de la tueuse couraient maintenant le long des bras de l'obsédé qui n'avait même pas pris la peine de quitter sa poitrine des yeux une seule seconde... La séductrice ramena les mains de l'homme sur ses hanches, hanches qu'il s'empressa de tater avec force, et reprit...

"Qu'en dis tu, sussurat elle à nouveau, tu n'as pas envie que l'on aille s'amuser un peu plus? Tu ne te doutes pas de ce que je suis capable de te faire...
- Ho oui, répondit le barman sur un ton de pervers, tu vas prendre comme jamais si l'on va là bas...
- Ou ça mon étalon?
- Chez Harcher, continua l'obèse en se mettant à peloter les fessses de la Moritat... Son repaire est seulement à trois rue d'ici et il sait toujours ou se déroulent les meilleures partouzes... Maintenant va t'allonger salope!
- J'ai une meilleure idée, dit Jessica en affichant un sourire carnassier..."

Sans prévenir, l'assassin ramena ses mains sur les joues de son ex-informateur et lui tourna la tête d'un geste sec... La nuque du barman rendit un craquement immonde avant que celui-ci ne s'écroule sur le sol... La tueuse s'empara de la clef de la chambre et sortit de la pièce lugubre avant de la referer derrière elle et de jeter la clef par une fenêtre...

Seulement septs minutes s'étaient écoulées depuis que Vail lui avait dit de ne pas mettre trop longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Zylvos

avatar

Messages : 3226
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 21
Localisation : :noitasilacoL

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 18:02

Solange marchait, à moitié étonnée et terrorisée, d'un pas léger mais incertain. Elle s'arrêta brusquement lorsque quelqu'un l'interpella dans son dos, d'une voix déformée et hésitante, suivie d'un "hips". Elle se retourna pour faire face à un interlocuteur sous l'emprise de l'alcool...et pas que un peu.

-T'es mignonne toi ! Hips !
-Laissez moi, je n'ai pas besoin vous. répondit elle simplement.
-J'vais...t'apprendre plein de truc marrant ! Eh eh !
-Mais puisque je vous dis que...
-Écrase !

La dernière phrase de l'ivrogne l'avait laissée sans voix et celui ci avançait vers elle maladroitement. L'eldar recula, mais l'homme se mit alors à courir d'une façon grotesque, forçant l'infiltrée à elle aussi courir. L'homme tomba à terre après une dizaine de mètre et cria :

-J'te retrouverai ! Hips ! Mais j'dois aller à la partouze... de...de quand déjà ? A ! hips ! de trois heures !

L'homme se releva puis fit route inverse. Solange se trouvait alors devant un des bars réputés de l'avenue. <<Il va peut être servir à quelque chose... >> pensa elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://zylvos.blog.jeuxvideo.com/
Raven
Seigneur Amiral
avatar

Messages : 4585
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 24
Localisation : Stepped on your shoulder, watching your sins

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 16 Déc 2009 - 22:55

Celà faisait un bon quart d'heure que le groupe était assis dans la rue. Ravensburg déguisé en Johans demanda alors où ils se fournissaient cette drogue.

Celui qui semblait être le chef de la bande le regarda avec défiance puis une pensée lui traversa la tête et il sembla se rassénerer.

"-C'est un type assez bizarre dans une ruelle à coté du bar du Travailleur. Tu le chopera si t'as de la chance mais il est presque toujours là vers 3 heure...
-Il as toujours d'la cam?
-Ouais et des fois il a bien plus. répondit le type avec un regard lubrique."

Ils restèrent là quelques minutes lorsque l'un des gars cria "L'Arbites!"

Aussitôt ce fut la débandade et le groupe se dispersa, chacun courant dans une direction différente. Heureusement pour Ravensburg-Johans, l'Arbites ne sembla pas s'intéresser à lui et poursuivi quelques membres du groupe à travers les ruelles.

Il parcouru en courant plusieurs ruelles sombres et malodorantes avant de ralentir. Il regarda sa montre et vit qu'il lui restait des heures avant le moment d'aller à la rencontre du "dealer" qui semblait bien polyvalent.

C'est lorsqu'il vit le mur en face de lui se mettre à toubilloner comme aspiré par un vortex qu'il se décida à faire une pause. Il retourna sur le boulevard, s'assit à un endroit la tête entre les mains et resta prostré ainsi pendant quelques minutes lorsque soudain...

_________________
And the raven, never flitting, still is sitting, still is sitting
On the pallid bust of Pallas just above my chamber door;
And his eyes have all the seeming of a demon's that is dreaming,
And the lamp-light o'er him streaming throws his shadow on the floor;
And my soul from out that shadow that lies floating on the floor
Shall be lifted - nevermore!

*** Mes listes Hérésie d'Horus ***


*** Mes listes Warhammer Battle ***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Ven 18 Déc 2009 - 23:36

Jessica avançait dans les couloirs d'un pas lent afin de gagner quelques minutes de temps... Si Vail lui avait "donné" une heure, celà voulait surement dire que ce qu'elle était sensé faire avec le barman aurait dut prendre un certain temps... C'est ainsi qu'elle réapparut dans le bar un bon quart d'heure après avoir été "achetée"...

"Hé bé, railla un poivrot assis à une table de poker avec trois autres hommes, il est de plus en plus rapide le vieu...
- Pour sur, abonda un autre type, seulement un quart d'heure, c'est rapide pour tirer un coup...
- Ouais mais le truc étrange, continua un troisième, c'est que la bonnasse là elle sache encore marcher... Généralement, il leur en met tellement qu'elles peuvent plus se lever du lit pendant deux bonnes heures...
- Il doit être arrivé en bout de course, complèta le dernier, faut dire qu'avec 3 par jours, ça doit l'épuiser à force... Je parie qu'il est dans les vapes maintenant..."

Le groupe partit d'un rire gras tout en jetant des regards lubriques vers la Moritat avant de continuer leur partie de cartes...

La tueuse arriva près de Vail, qui semblait à la fois gêner et soulager de la voir revenir aussi tot, et s'assit à ses cotés...

"Alors? Demanda le cadien le plus discretement possible. Tout s'est bien passé?
- Bien sur, répondit la séductrice sur un ton proprement glacial. J'ai obtenu le nom d'un informateur et sa localisation aproximative...
- Et le barman?"

Pour toute réponse, Jessica se contenta de faire craquer ses doigts tout en tournant brusquement la tête, ce qui provoqua un mouvement de recul chez l'acolyte qui ne s'attendait pas à ça...

"Heu... oui... donc..., reprit-il en tentant de chasser de son esprit la vision de la plantureuse créature assassinant froidement un "innocent". Tu entends quoi par "aproximatif"?
- En gros, répondit la déesse en buvant une gorgée de son verre avant de le repousser en affichant une mine de dégout profond. Je ne sais pas encore où se situe cet informateur préciément mais... la Moritat se tourna vers les quatres hommes jouant au poker... je ne vais pas tarder à le savoir... Attends moi là..."

L'assassin laissa Vail seul, le laissant s'intéroger sur ce que sa partenaire projetait de faire, et se dirigea de la démarche la plus provocatrice possible vers sa cible... Elle interpella le groupe de joueurs et leur parla d'une voix qui aurait réveillé les instincts sexuels d'un mort...

"Dites moi les mâles, vous savez pas ou je pourrais trouver un type dénommé Harcher par hasard?
- Ho ho, répondit celui qui semblait être le chef. Tu dois vraiment aimer ça si tu veux une deuxième couche aussi vite... L'homme attendit que ses compagnons cessent de rire avant de continuer... Ouais, je connais Harcher... mais... si tu veux savoir où il est... va falloir casquer...
- Je te propose un marché, dit elle en le regardant droit dans les yeux... On fait une seule partie de poker et, si je gagne, tu me conduis jusqu'à lui...
- Ha ouais, et si c'est moi qui gagne, qu'est ce que j'aurais?
- A ton avis?"

Sur ces mots, la somptueuse femme se caressa les seins à travers le tissus de son micro-T-shirt en regardant l'intéressé droit dans les yeux. C'est donc sans aucune hésitation que les poivrots acceptèrent l'assassin à leur table et commencèrent à distribuer les cartes...
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9994
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Dim 20 Déc 2009 - 14:34

Maria et Dinor étaient eux aussi entrés dans le bar, s'installant à une table et commandant un peu à boire. Quelques sifflements avaient été dirigés vers l'inquisitrice mais celle ci passait relativement inaperçue à coté de la plantureuse Moritat. Sa présence avait du bon après tout.
L'inquisitrice parcourait l'assemblé de ses yeux d'argent, cherchant le moindre signe de ce que tous étaient venus chercher, elle vit Jessica partir dans une chambre avec le patron du bar, déclenchant à nouveau beaucoup de remous, mais ce gros plein de soupe ne devait pas savoir énormément de choses. Alors qu'elle continuait son étude, elle remarqua un escalier dont le bon état détonnait étrangement au milieu de la misère du reste du bistrot, ils menaient à une porte de bois fort. Si des adorateurs du Seigneur de l'Avarice devaient fréquenter cet endroit, ce ne serait certainement pas dans cette pièce empestant la sueur qu'ils le feraient.
Maria appela une serveuse qui portait une jupe très courte et un haut révélant un ventre un peu trop relâché. Le désespoir était monnaie courante sur cette planète et dans de telles conditions, le commerçant savaient que des tenues révélatrice avaient le don de dérider les gens et de les pousser à la commande.

-Qu'es ce que je vous sert m'dam? dit la serveuse.
-Rien, je voulais savoir où mène cet escalier là?

La serveuse suivit le doigt de l'inquisitrice du regard puis eut un léger mouvement de recul en voyant ce qu'elle demandait.

-C'est un coin de réunion pour les clients riches, rien de plus.

Maria sentit qu'elle ne disait pas tout mais aussi qu'elle avait peur de dire quoi que ce soit à propos de cette porte. Il devait se passer quelque chose de peu naturel en ce lieu et Maria était sûre que découvrir de quoi il retournait lui apporterait de précieux indices. Cependant la fille qui lui faisait face était mal à l'aise, il fallait la faire parler sans la faire fuir.

-Pourrais tu me dire en quoi consistent ces réunions?
-Je sais pas, ils se retrouvent, le patron nous envoi pour leur assurer un bon service et puis c'est tout.
La jeune fille avait baissé les yeux en disant cela, resserrant son plateau contre son corps. Elle simula alors une commande pour s'éclipser. Malgré tout, la situation était claire pour l'inquisitrice. Le patron recevait des clients aisés qui avaient une salle dédiée et qui recevaient la visite des serveuses. La prostitution était assez évidente mais il restait à savoir si elle avait un lien avec le culte ou non. Maria devait entrer dans cette salle, d'une façon ou d'une autre.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Dim 20 Déc 2009 - 17:13

Vail observait Jessica et les hommes joués aux cartes, il avait une très bonne vue sur le jeu de l'assassine de là où il était. La partie se déroulait en faveur de la femme, grâce à ses méthodes peu... orthodoxes... Lorsqu'elle avait une mauvaise main, elle faisait son maximum pour détourner l'attention des joueurs vers ses courbes avantageuses, que ce soit en se baissant, en glissant sa mise entre ses seins ou en caressant la jambe des poivrots. Ceux-ci, trop distraits pour remarquer quoi que ce soit, ne voyaient pas le bluff de Jessica, ils jetaient leurs cartes, trop obnubilé par cette magnifique créature. Au bout d'une heure de jeu, les poivrots avaient tout perdu, mais, trop frustré par leur défaite cuisante, ils tentèrent de s'en prendre à l'assassine.
L'un d'eux attrapa l'épaule de la femme, mais avant de la tirer vers lui, Jessica lui tordit la main dans un immonde craquement d'os. Impressionné, les deux autres reculèrent de quelques pas avant que l'assassine ne leur ordonne d'un ton tout autre que celui avec lequel elle les avait abordé :

"- Maintenant vous allez me dire où je peux trouver cet Harsher !
- Oh du calme, du calme, il habite pas loin, je vais t'y conduire...."

Le petit groupe partit dehors, Vail attendit quelques minutes, puis se leva et s'empara de l'argent laissé sur la table de poker, après tout, il avait bien le droit à une petite récompense, et cet argent serait plus utile entre ses mains que dans d'autres.... L'Acolythe ressortit du bar, puis suivit les poivrots et Jessica.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Dim 20 Déc 2009 - 20:20

Jessica suivait le poivrot depuis quelques minutes lorsqu'ils arrivèrent en face d'un batiment curieusement propre et bien gardé pour un immeuble situé dans la basse ruche... En effet, le lieu où devait se trouver Harcher était en fait une grande batisse d'un blanc immaculé gardé par une paire de ruchards plus ou moins habillés de la même façon et tenant tout les deux un fusil laser en main...

"Et bien voilà, fit le guide improvisé. La planque d'Harcher, le maitre informateur de la ville... Avec lui, te trouvera surement tout les lieux à partouze, de quoi te faire défoncer pendant des mois... L'alcoolique jeta à nouveau un regard pervers vers les formes de la tueuse en ayant visiblement oublié ce que celle-ci venait de faire au bras d'un de ses amis... Mais... je peux aussi bien m'occuper de toi tu sais... T'en reviendra pas... Je suis capable de t'ouvrir en deux...
- Non merci, répondit Jessica sur un ton qui aurait glacé le sang du plus chaud des chauds lapins, mais je ne traite pas avec des gens comme vous..."

Sur ces mots, Vail arriva aux cotés de la Moritat et regarda le poivrot droit dans les yeux... Celui-ci considèra qu'il était temps de s'éclipser et laissa le dealer et sa marchandise seuls...

"Vail, dit Jessica sur un ton hésitant...
- Qu'est ce qu'il y a? Répondit il un peu pris au dépourvu...
- J'aimerais savoir... Que font les slaneeshii exactement..."
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 21 Déc 2009 - 13:22

La question de Jessica mis mal à l'aise l'ex-Garde, son innocence le troublait vraiment, lui-même ne savait pas exactement ce que faisais les slaaneshites, il couchait ensemble, c'est sûr, mais l'homme avait lu des documents décrivant les actes du culte de Lincia, çà ressemblait beaucoup à des immenses orgies ou à des séances de sado-masochismes. Comment pouvait-il expliquer çà alors que même lui était dégouté par ces pratiques ?

"- Euh... Eh bien... C'est........ Voyez vous.... Les disciples de Slaanesh aiment se faire souffrir.... çà.... disons que çà leur apporte du.... plaisir.... Ce que vous allez voir.... Risque de vous choquer... Vous verrez des hommes et des femmes subissant les pires vices inimaginables juste pour se donner du plaisir... Quand un homme et une femme s'aiment... Ceux-ci font ce qu'on appelle... l'amour.... Mais ils arrivent que l'homme et... la femme... soient rejoints... pas d'autres.... personnes..... Ils ne font... pas.... euh.... l'amour.... parce qu'ils.... s'aiment mais par.... plaisir.... Et donc voilà ce que font les slaaneshites !"

Pensant avoir éviter la question, Vail s'apprêta à entrer dans le bâtiment, suivi de la jeune femme....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 21 Déc 2009 - 14:42

Jessica n'était pas plus avancée par la réponse de Vail qu'elle ne l'était cinq minutes plus tot... Néanmoins, il était clair que ce que les slaneeshites faisaient était tout sauf plaisant...

Les deux mercenaires arrivèrent devant l'entrèe gardée par les deux ruchards en jouant leur role le mieux possible... L'un des vigiles s'aprocha d'eux et leur demanda la raison de leur présence en louchant autant que possible sur les formes de la Moritat... Jessica s'apretait à répondre quand Vail prit la parole...

"Voyez vous, dit l'acolyte sur un ton rempli d'assurance, j'ai ici une marchandise de première qualité. Le cadien désignait la tueuse tout en parlant, donnant ainsi une excuse au deuxième garde de s'aprocher afin de profiter de la vue sublime qu'offrait la séductrice. L'ennui, continua l'ex-garde, c'est qu'elle n'a pas encore été vérifiée... Comprenez par là qu'elle est encore vierge... Et j'aimerais bien discuter avec votre patron... à ce qu'il parait, il sait ou je pourrais lui faire passer un "test d'aptitude"..."

Les deux hommes, complètement absorbés par leur exercise de contemplation, se contentèrent d'un grognement pour signaler au "dealer" qu'il pouvait passer... C'est ainsi que les infiltrés pénétrèrent dans l'immeuble ou se situait leur informateur...
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 21 Déc 2009 - 16:48

Les deux serviteurs de l'Empereur pénétrèrent dans ce lieu infâme que représentait l'immeuble. L'intérieur était très sombre et les murs parcourus de courbes très élégantes et sophistiqués. Le couloir donnait accès à plusieurs pièces d'où s'échappait seulement des lumières allant du rose vif au violet sombre, en passant par le rouge sang... On pouvait entendre différents cris de plaisir depuis ces sortes de chambres, d'épaisses toiles servaient de portes. Jessica lui demanda quels étaient ces bruits, mais Vail ne préféra pas lui expliquer et dis que ce n'était rien d'important. Le duo parcourut le long couloir sans s'arrêter, on pouvait voir des corps s'entre-lacés à travers les toiles, mais sans vraiment voir les visages des individus, et encore moins ce qu'ils étaient en train de faire.
Ils arrivèrent bientôt devant une grande porte en or, après avoir pris un escalier, quand les portes s'ouvrirent, ils découvrirent une très belle pièce, décore de toutes sortes d'objet érotiques. Les teintes restaient très vives, et dans le même ton que les lumières des chambres à l'étage en dessous. Au fond de la pièce, se trouvait un grand bureau où un homme d'une rare beauté était assis. Celui-ci leur fit un signe de la main leur demandant de s'approcher.
Plusieurs soldats parsemaient la pièce, ils ne bougeaient pas et regardaient les deux nouveaux venus, en particulier la belle Jessica....

"- Woaw, çà s'est de la marchandise ! Où est ce que tu l'as trouvé ?!
- Elle vient d'un système voisin, je l'ai trouvé dans un orphelinat et j'ai tous de suite vu qu'elle avait un potentiel.
- T'as bien fait de l'emmener, ah ah ! Et donc l'ennui, c'est que tu crois qu'elle est encore vierge, c'est chiant çà pour les clients.... Tu veux que mes gars s'en charge, où que tu le fasse ?"

Vail s'apprêta à lui répondre quand Jessica répondit à sa place...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 21 Déc 2009 - 18:11

Jessica en avait assez d'être dans cet endroit malsain... Bien qu'elle ne saisissait pas vraiment ce qu'ils faisaient, elle sentait intèrieurement que les hommes et les femmes qui étaient derrières les toiles lors de son passage dans les couloirs de l'immeuble s'adonnaient à des activités purementimmondes...

Losque Harcher avait proposé que ses hommes ou Vail ne s'occupe d'elle, l'assassin saisit l'occasion qui se présentait à elle... La Moritat pris la parole de la voix la plus suave et langoureuse qu'elle put et s'aprocha du magnifique mâle en balançant divinement ses hanches...

"Et pourquoi tu ne t'occuperais pas de moi à la place de tes hommes de mains? Dit elle sur un ton qui fit frémir les soldats dans toute la pièce...
- Tu as eut une bonne intuition, lâcha le slaneeshite à Vail, elle a vraiment un sacré potentiel... Harcher se leva de son bureau, laissant alors le soin à Jessica d'admirer ses formes parfaites et sculpturale... Ainsi donc tu veux que je joue avec toi mon chaton... Il est vrai que tu es la créature la plus appetissante qu'il m'ait été donné de voir dans ma vie... Et puis... une vierge est tellement rare par ici..."

La tueuse était extrêmement troublée par le spectacle que lui offrait le corps de son interlocuteur... Elle sentait une douce chaleur se répendre dans tout son être rien qu'en posant les yeux sur le mâle qui se tenait devant lui... C'était la première fois que de tels instincts naissaient en elle et il fallait avouer qu'ele adorait ça... C'est donc moitié envoutée qu'elle accepta de suivre le sublime Apolon vers une sorte de pièce isolée du reste de la salle par de fins rideaux de soie...

Vail, voyant que la Moritat semblait se mettre en danger, voulut se raprocher des rideaux mais il fut stoppé par les 6 gardes qui l'encerclèrent... L'un d'eux pris la parole...

"T'es plutot mignon toi... on va bien s'amuse tous ensemble..."
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 21 Déc 2009 - 22:34

Vail n'eut pas le temps de dire quoi que se soit qu'il fut entrainait dans l'une des nombreuses chambres qui parsemaient. L'un des soldats força l'Acolythe à s'asseoir sur le lit, c'est à ce moment que l'homme vit que ceux-ci avaient deux bosses bien distinctes entre les deux jambes.

Par le Trône ! C'est... c'est... monstrueux !

Le Cadien se releva aussitôt et commença à parler à ses interlocuteurs :

"- Hey, attendez... Avant de commencer... on pourrait se prendre quelques... injections..."

Sur ces mots, Vail ouvrit son manteau, dévoilant le matériel qu'il avait volé plus tôt. Les slaaneshites sautèrent sur place en voyant en poussant des cris aiguës. Ils s'allongèrent tous sur leur lit, attendant leurs piqures avec impatience. L'Acolythe se saisit de plusieurs secondes puis commença à faire des intraveineuses maladroitement, par chance, les soldats n'y prêtèrent pas attention. Après quelques minutes, ceux-ci étaient totalement dans les vappes, ce qui permettrait au Cadien de procéder à quelques interrogatoires....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Dim 27 Déc 2009 - 22:26

Le sublime serviteur de Slaneesh fit s'allonger Jessica sur un lit incroyablement doux et confortable au point que la Moritat se mit à mugir de plaisir lorsque sa peau rentra en contact avec les couvertures duveteuses...

"Alors comme ça on est encore "pure", dit Harcher en commençant à faire courir ses doigts fins et graciles sur les formes de la tueuse. Je vais te montrer ce que je peux faire..."

Sur ces mots, l'apollon commença à remonter délicatement ls T-Shirt de l'assassin, dévoilant son incroyable poitrine avant de commencer à lui caresser les seins... La séductrice était complètement bercée par l'extase et s'abandonnait de plus en plus aux mains de cet être qui lui procurait tant de bien lorsque celui-ci parla à nouveau...

"Oui, c'est parfait... Abandonne toi au plaisir... Accepte ce mùerveilleux présent du prince du chaos..."

A l'entente de ce nom mille fois maudit, la Moritat eut un sursaut de dégout qui annihila instantanément l'emprise qu'avait Harcher sur elle... L'assassin repoussa violement l'adorateur du dieu des plaisirs d'un coup de genou, l'envoyant valser à quelques mètre de là...

La beauté fatale se jeta sur ce qui était maintenant devenu sa cible rincipale et le plaqua au sol avant de coller sa bouche entre-ouverte sur le cou de l'homme encore sous le choc...

"Ho ho... T'es du genre violente toi... J'aime ça... Tu sais que ça m'ex..."

Les paroles impies de ce dépravé furent stoppées par les dents de la tueuse qui s'enfocèrent dans la gorge de l'hérétique, faisant couler un flot rouge sur le sol...

Jessica s'était rendue contre de l'abbération que représentait cet être immonde... et elle comptait bien répandre son sang au nom de l'Empereur...

C'est ainsi que la sanguinaire adoratrice de l'Empereur-Dieu tira violement sur sa prise, arrachant une partie entière de la gorge du malheureux qui rendit un bruit de gargouilli avant de rendre l'âme sans même avoir compris ce qu'il venait de se passer...

La Moritat cracha le bout de chair sanguinolent encore dans sa bouche avant de se relever et de contempler son oeuvre macabre...


Dernière édition par Ansem le Mer 30 Déc 2009 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arax, Inquisiteur
Grand Inquisiteur.
avatar

Messages : 9994
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 25
Localisation : En voyage dans les désolation nordiques

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Lun 28 Déc 2009 - 18:45

Après quelques négociations, Maria parvint à obtenir un accès à la salle VIP du bar. Une dizaine de serveuses dansaient en petite tenue sous les regards pervers d'une dizaine de nobles. L'inquisitrice s'interrogea un instant sur la raison qui pouvait pousser les nobles à descendre dans les bas quartiers plutôt que de simplement faire venir les objets de leurs désirs dans la haute ruche mais elle se rendit vite compte qu'il s'agissait d'un moyen comme un autre d'avoir des filles à moindre prix.
Très vite, les regards des nobles dévièrent des danseuses vers la nouvelle venue qui malgré une tenue plutôt couvrante révélait un visage charmant. Maria savait qu'un désir impie habitait ses vis à vis et que ceux ci n'étaient que de simple esclaves de leurs pulsions et non pas des initiés du culte lincian. Elle pouvait profiter de cette méconnaissance pour manipuler ses adversaires. Se rappelant les parties les plus sombres de son apprentissage, elle mobilisa ses connaissances en langue linciane.
Sa langue siffla les syllabes impies et les hommes se jetèrent presque à genoux face aux sonorités corrompues. Maria sentit le gout de son sang au fond de sa gorge alors qu'elle articulait la langue maudite. Elle n'avait pas dit grand chose, elle ne pouvait pas dire grand chose, mais au moins les nobles semblaient la prendre pour une prêtresse linciane. Dès lors, elle pouvait reprendre le haut gothique qu'elle maitrisait autrement mieux.

-Ainsi donc notre influence s'étend jusqu'ici? Je suis égarée ici depuis l'assaut sur la station orbitale, ma fratrie doit me récupérer mais pour cela, je doit entrer en contact avec les cultes de la région. Faites m'en un compte rendu détaillé et les faveurs du Prince seront avec vous.

L'inquisitrice sentait sa tête tourner d'avoir simplement prononcé ces quelques mots mais les idiots qui lui faisait face semblaient subjugués. Ils ne savaient pas un mot de la langue de leurs maîtres, ils ne savaient surement pas dans quoi ils s'étaient embarqués. Ils ne voulaient que profiter d'un hédonisme débridé et survivre à l'invasion future de leur monde.

-Maitresse, nous sommes à votre service, nous pouvons vous recueillir dans le refuge de la basse ruche ou au manoir de la famille Aria, ils sont les plus fidèles parmi vos serviteurs et ils pourront vous accueillir avec plaisir.
-Très bien, je m'y rend de ce pas!
-Ne voulez vous pas que nous...
-Non, je me débrouillerait très bien seule.

Maria quitta précipitamment le bar et fut rejointe par Dinor. Elle avait obtenu des noms et tel était son objectif principal, la maison Aria, d'après les données, la deuxième plus grande famille de la ruche, à la tête d'une immense richesse et surtout des stations spatiales de défense de la planète. Si ils étaient bien des traîtres, la situation était vraiment critique.
L'inquisitrice activa son com link et enclencha la liaison avec tous les membres de l'équipe.

-Ici Valin, où en êtes vous? Que le groupe se retrouve dans une heure sur la place Heamus Mora d'ici une heure pour partager les infos et établir la suite. Valin terminé.

_________________
"Ceux qui se vautrent dans le péché ne méritent pas la miséricorde du bûcher"

L'Inquisiteur Arax, réveillé un peu trop tôt un matin...


Le chapitre 6 de ma fic La Campagne des Huit Eclipses est en ligne.
Le chapitre 3 de ma fic Inqusition Impériale a été mis à jour.
Le chapitre 8 de ma nouvelle fic Intérêts Croisés est en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 30 Déc 2009 - 10:51

Les Slaaneshites avaient tous sombré dans une torpeur permettant au Cadien de procéder à un petit interrogatoire. Il s'agenouilla près de l'hérétique qui semblait le moins shooté, c'est à dire qui pouvait encore bouger légèrement ses bras.

"- Vous êtes nombreux dans votre culte ? Commença calmement l'homme.
- Oh oui.... Si tu savais... Le nombre d'orgies qu'on se fait.... Répondit le drogué
- ..... Et il y a beaucoup d'immeubles dans ce genre ?
- 6 ou 7... ou 8.... Dans tout la ruche.... Ou alors c'est 9....
- Vous avez bien un quartier général ? Un lieu de rassemblement ?
- Pourquoi.... Pourquoi tu me poses tous ces questions ? Demanda le renégat.
- Réponds juste à ma question.
- Bah.... Il y a bien la maison Ara... Aro... Euh.... Ario.... Ah oui... Aria ! Ils dirigent tous eux.... Ils ont un manoir.... Un grand manoir ! Mais je l'ai jamais vu...."

Alors que le disciple du Chaos parlait, Vail injectait une autre dose à celui-ci. Il fit de même avec les autres. Après quelques minutes, ils ne bougeaient plus, ne respiraient plus.... L'Acolythe se mit alors à chercher Jessica dans l'immeuble....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 30 Déc 2009 - 20:56

Jessica s'était à peu près calmée depuis son meurtre du cultiste dénommé Harcher et elle errait maintenant dans le bureau du slaneeshii en essayant de récolter quelques informations... Elle se maudissait d'avoir perdu son sang froid de cette manière et fouillait avec acharnement les moindres recoins dans le maigre espoir de trouver un indice quelconque et de se racheter aux yeux de l'Empereur...

Après plusieurs minutes d'investigations intensives, voyant qu'elle ne trouvait rien et que, par conséquent, son coup de sang avait ruiné toutes leurs chances de trouver le culte principal, la tueuse s'éfondra sur le sol et se mit à pleurer à chaudes larmes... C'est à ce moment que Vail déboucha dans la pièce et aperçu la Moritat...

La femme fatale offrait un étrange spectacle... En effet, la déesse avait toujours la bouche couverte du sang de sa victime et celui-ci avait lentement coulé vers sa poitrine encore à découvert où il se melait aux larmes de la fille complètement abatue... C'était un curieux tableau d'innocence morbide...

Jessica se rendit compte de la présence du cadien et lui jeta un regard implorant d'où perlaient toujours plus de liquide...
Revenir en haut Aller en bas
Sergueï
Le Fondu Lustré Ultra Farfelu Frelaté
avatar

Messages : 4141
Date d'inscription : 07/02/2009
Age : 23

MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 30 Déc 2009 - 21:20

Vail trouva enfin Jessica, mais celle-ci était à genoux au sol et pleurait, elle n'avait plus son maigre bout de tissus qui cachait sa poitrine... Du sang coulait entre ses seins, l'ex-Garde resta un moment hypnotisé par cette scène et par le corps magnifique qui lui était présenté à moitié nue. Lorsqu'il arriva, la jeune femme lui lança un regard implorant, forçant l'Acolythe a se précipiter vers elle. Il s'agenouilla alors à ses côtés, caressant son dos avec sa main, il regarda alors où la femme avait été blessé et dit d'une voix douce :

"- Qu'est ce qui t'es arrivé ? C'est ce Harcher qui t'a fait çà ? Où est-il d'ailleurs ? Montres où tu es blessé et prends mon manteau, je vais tâcher de te soigner, je n'aime pas voir des femmes aussi belles que toi pleurer, cela m'attriste énormément. Allons, sèches ces larmes."

Le Cadien prit les mains de l'assassine dans les siennes, après avoir poser son manteau sur les épaules de sa coéquipières, et lui lança un profond regard, exprimant toute la tendresse qu'il éprouvait pour la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   Mer 30 Déc 2009 - 21:55

Jessica réussissait à maitriser ses larmes maintenant qu'un de ses alliés s'occupait d'elle. Elle se focalisait sur Vail et celà l'aidait à surmonter sa honte d'avoir lamentablement échoué... Lorsque le cadien lui avait demandé où se trouvait Harcher, la tueuse avait pointé un doigt fébrile vers les rideaux de soie... L'ex garde était allé constaté ce qu'il s'était passé et était revenus avec le T-shirt de la Moritat... Il s'aprocha d'elle et lui pris à nouveau les mains avant de lui parler...

"Que s'est il passé, demanda l'acolyte pour la seconde fois. Est ce qu'il t'as blessé... ou pire?
- Non, parvint à dire la tueuse entre deux sanglots, je l'ai tué avant qu'il ne me fasse des choses. A cause de moi on ne pourra pas mener à bien notre mission..."

Sur ces mots, un nouvel élan de désespoir emporta la splendide jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ruche Sibbelus   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ruche Sibbelus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La ruche Sibbelus
» Flotte-ruche Poséidon !
» Flotte ruche R'lyeh
» donjon Ruche Glourson
» [Tyrannides- Peinture] Flotte ruche Ouroboros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galaxy in Flames :: Role play :: Ancienne base lunaire [RP] :: L'Immensité :: Gydea Prime :: La ruche Sibbelus-
Sauter vers: